Sean Connery

Acteur
James Bond 007 contre Dr No, l'affiche

Personal Info

  • Nationalité : Britannique
  • Date de naissance : 25 août 1930 à Édimbourg, Écosse (Royaume-Uni)
  • Date de décès : 31 octobre 2020, au Bahamas, à l'âge de 90 ans

Biographie

Note des spectateurs :

Acteur et producteur écossais, Sean Connery débute par des petits métiers et pratique le culturisme. Il est repéré au départ pour son physique avantageux enchaîne les petits rôles au théâtre et à la télévision. Parmi ses premières prestations au cinéma, on peut le voir dans Au bord du volcan (Young, 1957), Darby O’Gill et les farfadets (Stevenson, 1959), La plus grande aventure de Tarzan (Guillermin, 1959) ou encore Le jour le plus long (Collectif, 1962).

La révélation James Bond

Bien évidemment, il va devenir une star en un seul rôle, celui de James Bond dans James Bond 007 contre Docteur No (Young, 1962). Ce personnage qui a fait sa notoriété internationale lui collera à la peau. Il l’incarne en tout sept fois si l’on inclut sa participation au James Bond non officiel Jamais plus jamais (Kershner, 1983).

Rapidement, l’acteur cherche à ne pas être enfermé dans cet unique emploi et on peut l’admirer dans Pas de printemps pour Marnie (Hitchcock, 1964), La colline des hommes perdus (Lumet, 1966), Traître sur commande (Ritt, 1970) ou encore Le dossier Anderson (Lumet, 1971).

Le box-office des films de Sean Connery au cinéma

Après avoir cédé sa place d’espion à Roger Moore, Sean Connery choisit ses rôles avec soin et tourne avec les plus grands. On le retrouve avec plaisir dans Zardoz (Boorman, 1973), L’homme qui voulut être roi (Huston, 1975), La rose et la flèche (Lester, 1976), La grande attaque du train d’or (Crichton, 1979), Outland (Hyams, 1981) et Meurtres en direct (Brooks, 1982).

Une star vieillissante qui impose le respect

Prenant acte de son âge, l’acteur commence à se spécialiser dans les rôles de vieux sage et de mentor qui lui vont à ravir. Il est admirable de charisme dans Le nom de la rose (Annaud, 1986), Highlander (Mulcahy, 1986), Les incorruptibles (De Palma, 1987) et Indiana Jones et la dernière croisade (Spielberg, 1989). Désormais, il est une star absolue et indétrônable malgré des choix parfois regrettables.

Dans les années 90, il enchaîne tout de même A la poursuite d’Octobre rouge (McTiernan, 1990), Robin des Bois, prince des voleurs (Reynolds, 1991), La maison Russie (Shepisi, 1991), Soleil levant (Kaufman, 1993), Juste cause (Glimcher, 1995), Haute voltige (Amiel, 1999) et A la rencontre de Forrester (Van Sant, 2001).

Il annonce prendre sa retraite des plateaux en 2003, même s’il a parfois rompu ce serment pour faire une voix dans quelques dessins animés ou jeux vidéo.

L’acteur décède à l’âge de 90 ans, en octobre 2020. Une vrai tristesse, pour une noblesse écossaise inoubliable.

Virgile Dumez

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
James Bond 007 contre Dr No, l'affiche

Bande-annonce moderne de Jamais plus jamais

Acteur

Bande-annonce de Les diamants sont éternels (VF)

Bande-annonce d'On ne vit que deux fois (VF)

Bande-annonce de Opération tonnerre (VF)

Bande-annonce de Goldfinger (VF)

Bande-annonce de Bons baisers de Russie (VF)

Bande-annonce de James Bond 007 contre Dr. No (VF)

x