Babysitting : la critique du film (2014)

Comédie | 1h25min
Note de la rédaction :
6.5/10
6.5
Affiche de Babysitting de et avec Philippe Lacheau

  • Réalisateur : Philippe Lacheau Nicolas Benamou
  • Acteurs : Gérard Jugnot, Philippe Duquesne, David Salles, Clotilde Courau, Vincent Desagnat, Grégoire Ludig, David Marsais, Philippe Lacheau, Tarek Boudali, Julien Arruti, Alice Dufour, Alice David, Enzo Tomasini, Charlotte Gabris
  • Date de sortie: 16 Avr 2014
  • Année de production : 2014
  • Nationalité : Français
  • Titre original : Babysitting
  • Titres alternatifs : Se nos fue de las manos (Espagne), Project: Babysitting (Allemagne), Babysitting Cu Surprize (Roumanie), Babysitting - Loucura Fora de Horas (Portugal), Fyllefesten (Suède), Babá Fora de Controle (Brésil), Niñero en problemas (Argentine), Wszystko zostanie w rodzinie 1/2 (Pologne)
  • Scénaristes : Julien Arruti, Tarek Boudali, Philippe Lacheau, Pierre Lacheau
  • Directeur de la photographie : Antoine Marteau
  • Monteur : Olivier Michaut-Alchourroun
  • Compositeurs : Maxime Desprez, Michaël Tordjman
  • Producteurs : Christophe Cervoni, Marc Fiszman
  • Sociétés de production : Axel Films, Madame Films, Cinéfrance 1888, Good Lap Production, en association avec Universal Pictures International (UPI) et La Banque Postale Image 7
  • Distributeur : Universal Pictures France
  • Distributeur reprise : -
  • Date de sortie reprise : -
  • Editeur vidéo : Universal Vidéo
  • Date de sortie vidéo : 19 août 2014 (DVD, Blu-ray)
  • Box-office France / Paris-Périphérie : 2 358 733 entrées / 539 710 entrées
  • Box-office monde : 20 334 564$
  • Budget : 3 480 000 €
  • Rentabilité : 211,49 % (3e des fictions françaises sorties en 2014)
  • Classification : Tous publics
  • Formats : 1.85 : 1 / Couleur (DCP) / 5.1
  • Festivals et récompenses : Prix Spécial du Jury et Prix du Public au Festival de l'Alpe d'Huez (2014), COLCOA Film Festival, Los Angeles (2014),
  • Création graphique : © Le Cercle Noir pour Fidelio - © Photo : Eddy Brière Tous droits réservés / All rights reserved
  • Crédits : © Tous droits réservés / All rights reserved
  • Franchise : Premier segment du diptyque Babysitting
Note des spectateurs :

Babysitting ou quand les Français s’approprient l’esprit de Very bad trip et Projet X. Fun et enthousiasmant. Un triomphe inattendu de la comédie française qui mit en orbite une nouvelle bande de comiques, Philippe Lacheau en tête.

Synopsis : Faute de baby-sitter pour le week-end, Marc Schaudel confie son fils Remy à Franck, son employé, « un type sérieux » selon lui. Sauf que Franck a 30 ans ce soir et que Rémy est un sale gosse capricieux. Au petit matin, Marc et sa femme Claire sont réveillés par un appel de la police. Rémy et Franck ont disparu ! Au milieu de leur maison saccagée, la police a retrouvé une caméra. Marc et Claire découvrent hallucinés les images tournées pendant la soirée.

Un Projet X français au succès aussi inattendu

Critique :  Un babysitting qui dérape, c’est un peu le sujet du mythique Nuit de Folie de Chris Columbus (1988), avec Elisabeth Shue. Une soirée arrosée, filmée par le biais d’une caméra amateur, qui vire à l’happening incontournable, c’est totalement Projet X, triomphe générationnel en France en 2012, au succès moindre à l’étranger. Enfin, le scénario délire où le spectateur recherche l’origine du grand dérapage avec disparition mystère d’un protagoniste, c’est incontestablement Very Bad Trip premier du nom.

Naissance au cinéma de la bande à Fifi

Tous les ingrédients pour faire un blockbuster du rire américain sont réunis, sauf qu’ici, on est en France, avec de jeunes comédiens qui montent, notamment Philippe Lacheau, également co-réalisateur du film avec Nicolas Benamou. La future star aux films systématiquement millionnaires, avait été vue dans Paris à tout prix et certains connaissaient Lacheau pour avoir été présentateur sur Fun TV. Il est accompagné ici de ses anciens potes de la Bande à Fifi, et se retrouve, contre son gré, au centre d’une soirée canon dans la villa de son patron (Gérard Jugnot en magnat ingrat), avec un petit air coincé qui ne prend pas auprès du fils tyrannique de son boss qu’il doit garder une nuit. Dans ce rôle turbulent, le jeune Enzo Tomasini vise juste du haut de ses 12-13 ans.

Pas de chance pour le protagoniste improvisé babysitteur, cette soirée coïncide avec l’anniversaire du col blanc qui voit débarquer tous ses potes pour une fête qui culmine en un moment de démence collective alors que le garnement se met à fuguer. Il va donc falloir le pister, le traquer pour le rendre à ses parents bourgeois avant qu’il ne soit trop tard.

L'équipe de Babysitting en photo

© Axel Films, Madame Films, Cinéfrance 1888, Good Lap Production, en association avec Universal Pictures International (UPI) et La Banque Postale Image 7. Tous droits réservés.

Un public jeune bien ciblé

Avec un petit air de comédie à la Manu Payet – l’esprit pote et de déconne évoque Radiostars ou Situation amoureuse : c’est compliqué -, Babysitting essaie d’apporter du sang frais à la comédie franchouillarde bien pépère. On notera donc sur l’affiche que la couleur bleue qui caractérise nos films comiques a cédé le pas à un ton plus branché… Babysitting ne s’adresse pas vraiment au public de Dany Boon (Supercondriaque sortait deux mois auparavant) ou à celui des Inconnus qui revenaient la même année avec Les trois frères le retour, mais plutôt à une audience accro à son époque 2.0 où l’insouciance est devenue synonyme de délire exponentiel. Les vannes sont nombreuses : convives et spectateurs sont venus là pour s’éclater. Il y a du Michaël Youn dans l’esprit du film et de la complicité chez cette bande gravement atteinte.

Babysitter cartonne à l’Alpe d’Huez

Le casting est parfois un peu gringalet, avec un jeu artificiel, même si, de Tarek Boudali à Julien Arruti, tous deviendront célèbres et des comiques à part entière dans d’autres longs de la troupe. Mais cela ne diminue en rien le capital de sympathie qu’ils parviennent tous à faire naître au gré de mésaventures agitées qui font de cette nuit de garderie, un espace temps extensible où tout peut arriver, surtout les pires galères…et la liste de celles qu’ils vont vivre est particulièrement longue, cocasse et désopilante.

Prix spécial du Jury et du public à l’Alpe d’Huez, Babysitting est une comédie générationnelle qui a su parler à son public jeune et adulescent sans s’encombrer du moindre discours, devenant un tournant pour le genre, comme les films du Splendid à leur époque. Le phénomène venu de nulle part fut tel que Babysitting, distribué par la major Universal France, devint la 3e fiction la plus lucrative en 2014, procurant à la bande à Fifi un passeport pour une décennie de comédies, plus ou moins médiocres, parfois bonnes, mais jamais des flops.

Frédéric Mignard

Sorties de la semaine du 16 avril 2014

Affiche de Babysitting de et avec Philippe Lacheau

Design : Le Cercle Noir pour Fidelio – © Photo : Eddy Brière

Biographies +

Philippe Lacheau Nicolas Benamou,Gérard Jugnot, Philippe Duquesne, David Salles, Clotilde Courau, Vincent Desagnat, Grégoire Ludig, David Marsais, Philippe Lacheau, Tarek Boudali, Julien Arruti, Alice Dufour, Alice David, Enzo Tomasini, Charlotte Gabris

Box-office :

2014 : un cru exceptionnel pour le cinéma français

L’année 2014 fut exceptionnelle pour le cinéma français. Le triomphe de Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ! (12 338 000), de La famille Bélier (7 450 944), de Supercondriaque (5 268 000) et de Lucy de Luc Besson (5 202 954), a permis à la France de truster les premières places annuelles. Parmi les autres succès locaux, on citera Samba avec Omar Sy, Les vacances du Petit Nicolas, et surtout Babysitting qui osera voler la vedette au retour foireux des Inconnus dans Les trois frères.

Petit budget pour gros carton

Avec un micro budget ne dépassant pas les 4 millions d’euros, le casting inconnu a fait flamber la place en conviant plus de 2 350 000 spectateurs. Pour un casting entièrement jeune, la consécration, c’est maintenant : Babysitting 2, Alibi.com, Epouse-moi mon pote,  Nicky Larson, Super-héros malgré lui, 30 jours max, Menteur... deviendront tous des comédies à succès.

Rien n’était acquis pour Babysitting, en sortant le 16 avril 2014, Universal le plaçait face à un mastodonte appelé à devenir l’un des plus gros succès de l’histoire du cinéma (Qu’est-ce qu’on fait au Bon Dieu?). Malgré tout, Universal est confiant. Les avant-premières françaises ont été très positives et le distributeur garde en tête les 1 847 000 teufeurs de Projet X en 2012.

Babysitting n’a pas peur de la concurrence

Première séance, face à la comédie populaire monstre avec Christian Clavier, Lacheau ne rougit pas. Babysitting trouve 1 292 adeptes en première séance parisienne, un succès confirmé par une première semaine à 550 041 spectateurs dans 513 salles. La teuf d’enfer multipliera par 4.3 le chiffre d’ouverture. Un record pour Lacheau dans sa carrière. Dans un contexte lourd en concurrence (Rio 2, Noé, Divergente, Need for Speed, Captain America et le soldat de l’hiver), Universal lâchait une véritable bombe.

Une stabilité qui en dit long sur le phénomène

Tout le mois d’avril et mai, Babysitting demeure au-dessus des 100 000 spectateurs. En deuxième semaine, la comédie potache ne perd que 12% (485 201) et devient millionnaire en 14 jours. En 3e semaine, Nicolas Benamou est toujours d’une insolente stabilité avec une perte de 20% (389 445), idem en 4e (-18%, 317 000). En 10e semaine, Babysitting connaîtra même un sursaut de 196%, passant de 23 719 entres à 70 265. La Fête du Cinéma a sonné et tous les ados veulent découvrir ou redécouvrir cette bête de cinéma.

Evidemment, un tel engouement génère des suites. Celle avec Christian Clavier, Babysitting 2 sera émérite, avec 3 241 965 spectateurs. Plus rien n’arrêterait la bande à Fifi.

Frédéric Mignard

Philippe Lacheau et Enzo Tomasini dans Babysitting

© Axel Films, Madame Films, Cinéfrance 1888, Good Lap Production, en association avec Universal Pictures International (UPI) et La Banque Postale Image 7. Tous droits réservés

Trailers & Vidéos

trailers
x
Affiche de Babysitting de et avec Philippe Lacheau

Bande-annonce de Babysitter

Comédie

Teaser de Babysitting

x