La famille Bélier : la critique du film (2014)

Feel-good movie | 1h46min
Note de la rédaction :
6/10
6
La famille Bélier, affiche

  • Réalisateur : Éric Lartigau
  • Acteurs : Karin Viard, François Damiens, Eric Elmosnino, Louane Emera, Roxane Duran, Luca Gelberg, Mar Sodupe, Stéphan Wojtowicz, Ilian Bergala
  • Date de sortie: 17 Déc 2014
  • Nationalité : Français, Belge
  • Titre original : La Famille Bélier
  • Titres alternatifs : The Bélier Family (Titre international), La familia Bélier (Espagne), La famiglia Bélier (Italie), Verstehen Sie die Béliers? (Allemagne)
  • Année de production : 2013
  • Scénariste(s) : Stanislas Carré de Malberg, Éric Lartigau, Thomas Bidegain, Victoria Bedos (scénario et idée originale)
  • Directeur de la photographie : Romain Winding
  • Compositeur : Evgueni Galperine, Sacha Galperine
  • Société(s) de production : Jerico, Mars Films, France 2 Cinéma, Quarante 12 Films, Vendôme Production, Nexus Factory, Umedia, uFund, Canal+
  • Distributeur (1ère sortie) : Mars Films
  • Distributeur (reprise) : -
  • Date de reprise : -
  • Éditeur(s) vidéo : France Télévisions Distribution
  • Date de sortie vidéo : 24 avril 2015
  • Box-office France / Paris-périphérie : 7 450 944 entrées / 1 045 611 entrées
  • Box-office mondial 72 751 538$
  • Budget : 10 962 002 euros
  • Rentabilité : -
  • Classification : Tous publics
  • Formats : 1.85 : 1 / Couleurs - DCP - Technicolor / Son : Dolby SR-SRD
  • Festivals et récompenses : Arras Film Festival - 7 nominations aux César 2015 dont 1 récompense (César du meilleur espoir féminin) - 2 nominations aux Magritte dont 1 récompense (Meilleur film étranger en coproduction) - 2 2 nominations aux Globes de Cristal, 3 Nominations aux Lumière Awards dont 2 récompenses (Meilleur espoir féminin, Meilleure actrice pour Karin Viard)
  • Illustrateur / Création graphique : Silenzio
  • Crédits : Thibault Grabherr (photos)
Note des spectateurs :
[Total : 1   Moyenne : 3/5]

La famille Bélier n’est pas sourd aux bons sentiments, mais sait se distinguer, fort de la présence lumineuse de la chanteuse Louane Emera.

Synopsis : Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte.

2014 : l’année Louane

Critique : Louane Emera aime les défis. La jeune femme alors âgée de 18 ans, s’était faite remarquée sur les plateaux de The Voice. Avec un naturel confondant, elle offre peu après bien plus que sa voix exceptionnelle à La famille Bélier, annoncé comme le succès populaire de cette fin d’année au cinéma. Et il est vrai que, à la sortie du film, on se dit que cette évocation adolescente a tout du hit de grande envergure pour satisfaire les familles de l’Hexagone : Un feel good movie, comme on dit.

Dirigée par Eric Lartigau, cinéaste à la carrière étrange (des comédies absurdes comme Mais qui a tué Pamela Rose ? à la comédie romantique Prête-moi ta main, en passant par le thriller L’homme qui voulait vivre sa vie), Louane Emera en Paula, est la raison d’être de cette histoire d’émancipation par l’émotion.

Elle incarne une fille de parents sourds-muets dans un milieu rural déterminant et son personnage décide d’exploiter son don vocal en ville, loin de ceux dont elle n’envisageait pas de s’éloigner un jour, s’il n’y avait pas eu l’intervention d’un professeur de musique incarné par Eric Elmosnino. Dans un monde plouc, il est l’élément humoristique fédérateur, qui pare le film de l’un de ses atouts majeurs, dans la décontraction parfois un peu politiquement incorrecte.

La famille Bélier est le sixième plus gros succès des années 2010 au box-office

La langue des signes fait donc son retour au cinéma après le douloureux The Tribe, film cannois choc qui avait marqué l’année 2014. Point de noirceur ici, le film de Lartigau est lumineux, soulevé par les envolées musicales du score de Evguenie Galperine, quand The Tribe dévoilait une communauté d’adolescents muets paumée dans un enfer de violence. La famille Bélier est un film sobre, beau de ces évolutions psychologiques inéluctables, qui comble une famille muette d’une voix inespérée de beauté pour exprimer toutes les frustrations étouffées.

La jeune Paula doit apprendre à voler de ses propres airs de Sardou, ou plutôt voler de ses propres ailes, loin des contingences familiales finalement pesantes qui la déterminaient à assister les siens dans son handicap. Encore une fois, plus que Damiens et Viard signant plutôt bien à l’écran, c’est toute la force de jeu de l’interprète de Jour 1 et La mère à Titi que l’on retient. Le grand public satisfait de toute part se rue sur la bande originale pour se refaire une Java à Broadway… Le box-office est en ébullition, La famille Bélier est le sixième plus gros succès de la décennie 2010 en France, avec un total faramineux de 7 450 944 entrées. Le film ouvre magnifiquement à 972 689 spectateurs sur une combinaison convenable de 492 écrans. En deuxième semaine, il grimpe à 1 241 370 curieux, pour une semaine de Noël faste. La semaine du 31/12, Eric Lartigau sabre encore le champagne : la famille accueille encore 1 148 894 membres. L’émotion est intacte. Louane n’attend plus que son César…

Critique : Frédéric Mignard

Les sorties de la semaine du 17 décembre 2014

La famille Bélier, affiche

Photo : Thibault Grabherr / Design : Silenzio

Trailers & Vidéos

trailers
x
La famille Bélier, affiche

Bande-annonce de La Famille Bélier

Feel-good movie

x