Charles Bronson

Acteur
Charles Bronson dans Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone. Mythique.

Personal Info

  • Date de naissance : 3 novembre 1921 à Ehrenfeld, Pennsylvanie (États-Unis)
  • Date de décès : 30 août 2003 à Los Angeles, Californie (États-Unis)
  • Crédit visuel : © Paramount Pictures - Splendor Films

Biographie

Note des spectateurs :

Charles Bronson a souvent incarné des rôles de durs, dans des polars et westerns. Il a été dirigé par Aldrich, Sturges et Leone, avant de devenir l’acteur emblématique du revenge movie des années 70 et 80.

Des rôles d’Indien à l’homme à l’harmonica

Né Charles Dennis Buchinsky, Charles Bronson débute à la scène puis entame une carrière cinématographique en 1951. Son visage le prédestine au rôle de durs et de personnages inquiétants, et il incarne de nombreuses silhouettes pour George Cukor, Henry Hathaway ou André de Toth. Les compositions d’Indien lui sont aussi destinées, notamment dans Bronco Apache (1964) de Robert Aldrich, L’aigle solitaire (1954) de Delmer Daves, et Le jugement des flèches (1957) de Samuel Fuller. Dès la fin des années 50, Charles Bronson devient tête d’affiche de polars de série B avec Mitraillette Kelly (1958), un biopic signé Roger Corman.

Les années 60 sont celles de la vraie notoriété avec plusieurs rôles marquants. Charles Bronson commence une fructueuse collaboration avec John Sturges qui lui confie les rôles d’un militaire métis victime du racisme dans La proie des vautours (1959), du tireur d’élite mexicano-irlandais dans Les sept mercenaires (1960) et du « roi du tunnel » dans La grande évasion (1963). Il incarne ensuite l’un des Douze salopards (1967) pour Robert Aldrich et alterne premiers et seconds rôles dans des productions signées Vincente Minnelli, Ken Annakin, Sydney Pollack, Henri Verneuil ou Richard Donner.

Charles Bronson, un justicier qui a de la suite dans les idées

C’est toutefois sa composition de l’homme à l’harmonica dans le mythique Il était une fois dans l’Ouest (1968) de Sergio Leone qui le fait entrer dans la légende. Les années 70 marquent sa consécration commerciale dans plusieurs succès du box-office mondial. Charles Bronson est égal à lui-même dans La cité de la violence (1970) de Sergio Sollima, Les passagers de la pluie (1970) de René Clément, Soleil rouge (1971) de Terence Young, Le bagarreur (1975) de Walter Hill ou Un espion de trop (1977) de Don Siegel.

Il devient surtout pendant vingt ans une figure emblématique du revenge movie, avec la saga du Justicier, d’Un justicier dans la ville (1974) de Michael Winner au Justicier : l’ultime combat (1994) d’Allan A. Goldstein, en passant par Le justicier braque les dealers (1987) de J. Lee Thompson. En même temps, son jeu se pétrifie et il devient la caricature de lui-même dans des productions sans âme. Mais Sean Penn lui offre un beau second rôle dans The Indian Runner (1991). Charles Bronson se retire trois ans plus tard.

Gérard Crespo

Ils nous ont quittés en 2003

Filmographie :

Acteur (longs-métrages de cinéma uniquement) :

  • 1951 : La marine est dans le lac (You’re in the Navy now) (comme Charles Buchinsky)
  • 1951 : Le peuple accuse O’Hara (The people against O’Hara) (comme Charles Buchinsky)
  • 1951 : Dans la gueule du loup (The Mob) (comme Charles Buchinski)
  • 1952 : Je retourne chez maman (The marrying kind) de George Cukor (comme Charles Buchinsky)
  • 1952 : Duel dans la forêt (Red skies of Montana) de Joseph M. Newman (comme Charles Buchinsky)
  • 1952 : Mes six forçats (My Six Convicts) de Hugo Fregonese (comme Charles Buchinsky)
  • 1952 : Courrier diplomatique (Diplomatic Courier) de Henry Hathaway (comme Charles Buchinsky)
  • 1952 : Mademoiselle gagne tout (Pat and Mike) de George Cukor (comme Charles Buchinsky)
  • 1952 : Gosses des bas-fonds (Bloodhounds of Broadway) d’Harmon Jones (comme Charles Buchinsky)
  • 1953 : Le Clown (The Clown) de Robert Z. Leonard (comme Charles Buchinsky)
  • 1953 : L’Homme au masque de cire (House of Wax) d’André de Toth (comme Charles Buchinsky)
  • 1953 : La Belle du Pacifique (Miss Sadie Thompson) de Curtis Bernhardt (comme Charles Buchinsky)
  • 1953 : Chasse au gang (Crime Wave) d’André de Toth (comme Charles Buchinsky)
  • 1953 : Tennessee Champ (Tennessee Champ) de Fred M. Wilcox (comme Charles Buchinsky)
  • 1954 : Le Cavalier traqué (Riding Shotgun) d’André de Toth (comme Charles Buchinsky)
  • 1954 : Bronco apache (Apache) de Robert Aldrich (comme Charles Buchinsky)
  • 1954 : Vera Cruz de Robert Aldrich (comme Charles Buchinsky)
  • 1954 : L’Aigle solitaire (Drum Beat) de Delmer Daves
  • 1955 : Le Pacte des tueurs (Big House U.S.A.) de Howard W. Koch
  • 1955 : Dix Hommes pour l’Enfer (Target Zero) de Harmon Jones
  • 1956 : L’Homme de nulle part (Jubal) de Delmer Daves
  • 1956 : Explosion (Explosion) de Don Weis
  • 1957 : Le Jugement des flèches (Run of the Arrow) de Samuel Fuller
  • 1958 : Syndicat du crime (Gang War) de Gene Fowler Jr
  • 1958 : Confessions d’un tueur (Showdown at Boothill) de Gene Fowler Jr
  • 1958 : Mitraillette Kelly (Machine-Gun Kelly) de Roger Corman
  • 1958 : Dix, rue Frederick (Ten North Frederick) de Philip Dunne
  • 1958 : L’Enfer des humains (When Hell Broke Loose) de Kenneth G. Crane
  • 1959 : La Proie des vautours (Never so Few) de John Sturges
  • 1960 : Les Sept Mercenaires (The Magnificent Seven) de John Sturges
  • 1961 : Le Maître du monde (Master of the World) de William Witney
  • 1961 : Tonnerre apache (A Thunder of Drums) de Joseph M. Newman
  • 1961 : X-15 (X-15) de Richard Donner
  • 1962 : Un direct au cœur (Kid Galahad) de Phil Karlson
  • 1962 : This Rugged Land (This Rugged Land) de Arthur Hiller
  • 1963 : La Grande Évasion (The Great Escape) de John Sturges
  • 1963 : Quatre du Texas (Four for Texas) de Robert Aldrich
  • 1964 : Le Californien (Guns of Diablo) de Boris Sagal
  • 1965 : Le Chevalier des sables (The Sandpiper) de Vincente Minnelli
  • 1965 : La Bataille des Ardennes (Battle of the Bulge) de Ken Annakin
  • 1966 : Propriété interdite (This Property Is Condemned), de Sydney Pollack
  • 1967 : Les Douze Salopards (The Dirty Dozen) de Robert Aldrich
  • 1968 : La Bataille de San Sebastian (Guns for San Sebastian) d’Henri Verneuil
  • 1968 : Pancho Villa (Villa Rides) de Buzz Kulik
  • 1968 : Adieu l’ami (Honor Among Thieves) de Jean Herman
  • 1968 : Il était une fois dans l’Ouest (Once Upon a Time in the West) de Sergio Leone
  • 1969 : L’Ange et le Démon (Twinky) de Richard Donner
  • 1970 : La Cité de la violence (Citta Violenta) de Sergio Sollima
  • 1970 : De la part des copains (Cold Sweat) de Terence Young
  • 1970 : Les Baroudeurs (You can’t Win’Em All) de Peter Collinson
  • 1970 : Le Passager de la pluie (Rider On The Rain) de René Clément
  • 1971 : Quelqu’un derrière la porte de Nicolas Gessner
  • 1971 : Soleil rouge (Red Sun) de Terence Young
  • 1972 : Le Solitaire de l’Ouest (Bull of the West) de Paul Stanley et Jerry Hopper
  • 1972 : Les Collines de la terreur (Chato’s land) de Michael Winner
  • 1972 : Le Flingueur (The Mechanic) de Michael Winner
  • 1972 : Cosa Nostra (Joe Valachi : I segreti di Cosa Nostra) de Terence Young
  • 1973 : Le Cercle noir (The Stone Killer) de Michael Winner
  • 1974 : Il était une fois deux salopards de Samuel Fuller et Charles S. Dubin
  • 1974 : Chino (Valdez II Mezzosangue) de John Sturges
  • 1974 : Un justicier dans la ville (Death Wish) de Michael Winner
  • 1974 : Mister Majestyk (Mister Majestyk) de Richard Fleischer
  • 1975 : Le Bagarreur (Hard Times – The Street fighter) de Walter Hill
  • 1975 : L’Évadé (Breakout) de Tom Gries
  • 1975 : Le Solitaire de Fort Humboldt (Breakheart Pass) de Tom Gries
  • 1976 : C’est arrivé entre midi et trois heures (From Noon Till Three) de Frank D. Gilroy
  • 1976 : Monsieur St. Ives (St. Ives) de J. Lee Thompson
  • 1977 : Raid sur Entebbe (Raid on Entebbe) de Irvin Kershner
  • 1977 : Le Bison blanc (The White Buffalo) de J. Lee Thompson
  • 1977 : Un espion de trop (Telefon) de Don Siegel
  • 1979 : Avec les compliments de Charlie (Love and Bullets) de Stuart Rosenberg
  • 1980 : Cabo Blanco de J. Lee Thompson
  • 1981 : Chicanos, chasseur de têtes (Borderline) de Jerrold Freedman
  • 1981 : Chasse à mort (Death hunt) de Peter Hunt
  • 1982 : Un justicier dans la ville 2 (Death Wish II) de Michael Winner
  • 1983 : Le Justicier de minuit (Ten To Midnight) de J. Lee Thompson
  • 1984 : L’Enfer de la violence de J. Lee Thompson
  • 1985 : Le Justicier de New York (Death Wish III) de Michael Winner
  • 1986 : La Loi de Murphy de J. Lee Thompson
  • 1987 : Protection rapprochée (Assassination) de Peter Hunt
  • 1987 : Acte de Vengeance (Act of Vengeance) de John Mackenzie
  • 1987 : Le justicier braque les dealers (Death Wish IV) de J. Lee Thompson
  • 1988 : Le Messager de la mort de J. Lee Thompson
  • 1989 : Kinjite, sujets tabous, de J. Lee Thompson
  • 1991 : The Indian Runner de Sean Penn
  • 1994 : Le Justicier : L’Ultime Combat (Death Wish V: The Face of Death) d’Allan A. Goldstein

Trailers & Videos

trailers
x
Charles Bronson dans Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone. Mythique.

Bande-annonce de Un espion de trop (VO)

Acteur

Bande-annonce de Mister Majestyk (VO)

Bande-annonce VHS du Justicier de minuit (VF)

Bande-annonce de Le justicier : l'ultime combat (VO)

Bande-annonce de

Bande-annonce du Cercle noir (VO)

Extrait La loi de Murphy (VF)

x