Melvil Poupaud

Acteur
Affiche de Conte d'été d'Eric Rohmer

Personal Info

  • Nationalité : Français
  • Date de naissance : 26 janvier 1973 à Paris (France)
  • Crédit visuel : © 1996 - Les Films du Losange. Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Melvil Poupaud débute au cinéma enfant, grâce à Raoul Ruiz qui lui confie le rôle de Malo dans La Ville des pirates (1984). Il restera fidèle au cinéaste, de L’Île au trésor (1985) aux Mystères de Lisbonne (2010), en passant par Trois vies et une seule mort (1996) et Le Temps retrouvé (1999).

De Raoul Ruiz à Rohmer

Adolescent, il donne la réplique à Judith Godrèche dans La Fille de quinze ans (1989) de Jacques Doillon, et se voit nommé au César du meilleur espoir masculin. Il le sera également pour son rôle de jeune homme interné se liant avec Valeria Bruni Tedeschi dans Les Gens normaux n’ont rien d’exceptionnel (1993) de Laurence Ferreira Barbosa.

Entre-temps, le jeune acteur, dont la mère, Chantal Poupaud, était l’attachée de presse des films de Marguerite Duras, incarne le frère de Jane March dans L’Amant (1992) de Jean-Jacques Annaud, d’après le roman de l’écrivaine.

Désormais jeune premier du cinéma d’auteur, Melvil Poupaud est en 1996 à l’affiche du Journal d’un séducteur de Danièle Dubroux, et surtout de Conte d’été d’Éric Rohmer, son plus beau rôle de cette décennie.

Melvil Poupaud tourne ensuite avec Graham Guit, Paulo Rocha, James Ivory, Marion Vernoux et Noémie Lvovsky, avant d’incarner le trentenaire malade d’un cancer dans Le Temps qui reste (2005) de François Ozon, qui lui vaut le prix du meilleur comédien au Festival international de Valladolid.

L’acteur incarne souvent des personnages tourmentés, tels le photographe d’Un homme perdu (2007) de Danielle Arbid, ou Louis dans Le Refuge (2010) de François Ozon.

Melvil Poupaud, de Dolan à Ozon

Il s’intègre aussi avec aisance dans des dispositifs choraux, comme la comédie policière L’Heure zéro (2007) de Pascal Thomas, où il est l’assassin de Danielle Darrieux, ou Un conte de Noël (2008) d’Arnaud Desplechin, en fils de Catherine Deneuve.

Sa rencontre avec Xavier Dolan aboutit à un autre grand rôle, celui du prof de lettres transgenre dans Laurence Anyways (2012), pour lequel il est nommé comme meilleur acteur aux prix Écrans canadiens.

Il est ensuite remarqué en 2014 en capitaine de bateau dans la comédie dramatique Fidelio, l’odyssée d’Alice de Lucile Borleteau, et en repris de justice dans Tête baissée de Kamen Kalev.

Mevil Poupaud est nommé au César du meilleur second rôle pour Victoria (2016) de Justine Triet, où il partage l’affiche avec Virginie Efira et Vincent Lacoste ; et au César du meilleur acteur pour Grâce à Dieu (2019) de François Ozon, où il interprète un quadragénaire catholique menant un combat judiciaire contre les abus sexuels sur mineurs au sein de l’Église.

L’acteur a également été dirigé par Agnès Varda, Granier-Deferre, Jean Becker, Gilles Marchand, Sophie Fillières, Eva Ionesco et Roman Polanski, qui lui a confié le rôle de l’avocat Labori dans J’accuse (2019).

On lui doit aussi huit courts métrages en tant que réalisateur ainsi qu’un premier long, Melvil, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs 2006.

Gérard Crespo

Filmographie (réalisateur, longs métrages) :

  • 2006 : Melvil

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Affiche de Conte d'été d'Eric Rohmer

Bande-annonce d'Été 85

Acteur

Bande-annonce de J'accuse

x