Woody Allen

Acteur, Réalisateur, Producteur, Scénariste
Manhattan de Woody Allen

Personal Info

  • Nationalité : Américain
  • Date de naissance : 1ᵉʳ décembre 1935 à New York (États-Unis)
  • Crédit visuel : Copyright Mars Films (bandeau) - Copyright Park Circus (photo)

Biographie

Note des spectateurs :

Maître du cinéma indépendant américain depuis les années 70, Woody Allen est d’abord un acteur qui a peaufiné un personnage d’intellectuel new-yorkais névrosé dans ses propres films, souvent des comédies basées sur le couple et la référence au cinéma, comme Annie Hall (1977, Oscar du meilleur film) ou Manhattan (1979).

Il est aussi le réalisateur d’œuvres plus sombres, où l’influence de Bergman (Intérieurs) ou Fellini (Stardust Memories) a été manifeste. Woody Allen a continué à briller des années 80 (La rose pourpre du Caire) aux années 2010 (Un jour de pluie à New York), dirigeant des acteurs de la trempe de Diane Keaton, Mia Farrow, Cate Blanchett ou Timothée Chalamet.

Un acteur et un auteur de premier plan

Woody Allen débute comme acteur dans Quoi de neuf, Pussycat ? (1965) de Clive Donner, et réalise son premier long métrage, Lily la tigresse, un an plus tard. Dès les années 70, il compose un personnage comique d’intellectuel juif new yorkais névrosé, dans des films de plus en plus élégants et profonds, dont il signe le scénario et la réalisation. Bananas (1971) ou Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe (sans jamais oser le demander) (1972) connaissent un succès critique et public. Mais c’est Annie Hall (1977) qui lui assure un statut d’auteur, tout en lui accordant la reconnaissance de ses pairs, puisque le film obtient quatre Oscars, dont ceux du meilleur film, du meilleur réalisateur et de la meilleure actrice pour Diane Keaton, qui était à l’époque son épouse. L’univers d’Allen est en place : le générique sur un air de jazz, les dialogues abondants, les problèmes de couple, la passion pour New York, mais aussi les références au cinéma et à la culture européenne. Il récidive dans Manhattan (1979), tout en signant des films nourris des influences de Bergman (Intérieurs, 1978) ou Fellini (Stardust Memories, 1980).

Dans les années 80, il alterne comédies burlesques et drames psychologiques, combinant émotion et fantaisie dans La rose pourpre du Caire (1985), l’un des films où il dirige Mia Farrow, sa nouvelle épouse. De Comédie érotique d’une nuit d’été (1982) à Crimes et délits (1989), une série de réussites confirme sa place majeure, et il passe avec aisance de l’humour de Broadway Danny Rose (1984) à l’introspection familiale de Hannah et ses sœurs (1986) ou Une autre femme (1989), avec Gena Rowlands. Les années 90 forment la troisième décennie de son effervescence créatrice. On l’apprécie dans le registre léger et fantastique d’Alice (1991), ou avec la comédie policière Meurtre mystérieux à Manhattan (1993), qui marque ses retrouvailles professionnelles avec Diane Keaton, après sa séparation houleuse avec Mia Farrow. Il confirme son goût pour le décor rétro des années 20 avec Coups feu sur Broadway (1994), s’approprie la comédie romantique chorale avec Tout le monde dit I love you (1996), et commence à faire appel à d’autres acteurs que lui-même pour le rôle masculin principal, à l’instar de Sean Penn dans Accords et désaccords (2009).

Des années 2000 et 2010 en demi-teinte pour Woody Allen

Woody Allen, qui tourne beaucoup (un film par an en moyenne) est plus inégal dans les années 2000 et 2010. S’il se montre en mode mineur dans Escrocs mais pas trop (2000), Anything Else (2003) ou Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu (2010), il réalise plusieurs réussites qui confirment qu’il a gardé la main. Ses meilleurs films de cette période sont notamment Match Point (2005) avec Scarlett Johansson, Vicky Cristina Barcelona (2008) avec Javier Bardem et Penélope Cruz, Blue Jasmine (2013) avec Cate Blanchett, L’homme irrationnel (2015) avec Joaquin Phoenix, et Un jour de pluie à New York (2019) avec Timothée Chalamet. Mais on peut aussi apprécier Colin Farrell dans Le rêve de Cassandre (2007), Colin Firth et Emma Stone dans Magic in the Moonlight (2014), Jesse Eisenberg et Kristen Stewart dans Café Sociéty (2016), ou Kate Winslet dans Wonder Wheel (2017).

Woody Allen a obtenu de nombreuses récompenses dont l’Oscar du meilleur scénario pour Minuit à Paris (2011), le BAFTA du meilleur scénario pour Maris et femmes (1992), un Lion d’or pour l’ensemble de sa carrière en 1995 et une palme d’or d’honneur en 2002. Une série d’accusations familiales ternit son image auprès de certains, mais Woody Allen est blanchi par la justice. L’artiste peine toutefois à trouver sa place à Hollywood ces dernières années. En 2020, il publie ses mémoires, Soit dit en passant (éditions Stock).

Gérard Crespo

Filmographie (réalisateur)

  • 1966 : Lily la tigresse (What’s Up, Tiger Lily?)
  • 1969 : Prends l’oseille et tire-toi (Take the Money and Run)
  • 1971 : Bananas
  • 1972 : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe (sans jamais oser le demander) — Everything You Always Wanted to Know About Sex (But Were Afraid to Ask)
  • 1973 : Woody et les robots (Sleeper)
  • 1975 : Guerre et amour (Love and Death)
  • 1977 : Annie Hall
  • 1978 : Intérieurs (Interiors)
  • 1979 : Manhattan
  • 1980 : Stardust Memories
  • 1982 : Comédie érotique d’une nuit d’été (A Midsummer Night’s Sex Comedy)
  • 1983 : Zelig
  • 1984 : Broadway Danny Rose
  • 1985 : La Rose pourpre du Caire (The Purple Rose of Cairo)
  • 1986 : Hannah et ses sœurs (Hannah and Her Sisters)
  • 1987 : Radio Days
  • 1987 : September
  • 1988 : Une autre femme (Another Woman)
  • 1989 : Crimes et délits (Crimes and Misdemeanors)
  • 1989 : New York Stories (court métrage Le Complot d’Œdipe)
  • 1990 : Alice
  • 1991 : Ombres et Brouillard (Shadows and Fog)
  • 1992 : Maris et femmes (Husbands and Wifes)
  • 1993 : Meurtre mystérieux à Manhattan (Manhattan Murder Mystery)
  • 1994 : Coups de feu sur Broadway (Bullets Over Broadway)
  • 1995 : Maudite Aphrodite (Mighty Aphrodite)
  • 1996 : Tout le monde dit I love you (Everyone Says I Love You)
  • 1997 : Harry dans tous ses états (Deconstructing Harry)
  • 1998 : Celebrity
  • 1999 : Accords et désaccords (Sweet and Lowdown)
  • 2000 : Escrocs mais pas trop (Small Time Crooks)
  • 2001 : Le Sortilège du scorpion de jade (The Curse of the Jade Scorpion)
  • 2002 : Hollywood Ending
  • 2003 : Anything Else
  • 2004 : Melinda et Melinda (Melinda and Melinda)
  • 2005 : Match Point
  • 2006 : Scoop
  • 2007 : Le Rêve de Cassandre (Cassandra’s Dream)
  • 2008 : Vicky Cristina Barcelona
  • 2009 : Whatever Works
  • 2010 : Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu (You Will Meet a Tall Dark Stranger)
  • 2011 : Minuit à Paris (Midnight in Paris)
  • 2012 : To Rome With Love
  • 2013 : Blue Jasmine
  • 2014 : Magic in the Moonlight
  • 2015 : L’Homme irrationnel (Irrational Man)
  • 2016 : Café Society
  • 2017 : Wonder Wheel
  • 2019 : Un jour de pluie à New York (A Rainy Day in New York)

 

x