Jacques Perrin

Acteur, Producteur, Réalisateur
Les 40èmes rugissants de Chrsitian de Chalonge, avec Jacques Perrin

Personal Info

  • Nationalité : Français
  • Date de naissance : 13 juillet 1941 à Paris (France)
  • Date de décès : 21 avril 2022 à Paris (France)

Biographie

Note des spectateurs :

Acteur, producteur et réalisateur français, Jacques Perrin est issu d’une famille de comédiens et entre dès l’adolescence au Conservatoire. Il commence une carrière théâtrale en 1957, mais va privilégier le cinéma. On l’aperçoit dans Les tricheurs (Carné, 1958), mais il obtient des rôles plus importants dans La fille à la valise (Zurlini, 1960), La vérité (Clouzot, 1960) et La corruption (Bolognini, 1963).

En 1964, il entame une précieuse collaboration avec le réalisateur Pierre Schoendoerffer pour La 317ème section. On le voit encore dans Compartiment tueurs (Costa-Gavras, 1965), La ligne de démarcation (Chabrol, 1966), Les demoiselles de Rochefort (Demy, 1967).

A partir de 1968, il fonde une compagnie de production qui deviendra Galatée Films et il produit Z (Costa-Gavras, 1969). Il produit et interprète également Etat de siège (Costa-Gavras, 1973) et Section spéciale (Costa-Gavras, 1974). On le voit aussi dans Le désert des Tartares (Zurlini, 1976) et Le crabe-tambour (Schoendoerffer, 1977) dont il assure la production.

Au cours des années 80, il redevient simple acteur dans des films comme L’honneur d’un capitaine (Schoendoerffer, 1982), Les 40èmes rugissants de Christian de Chalonge (1982), Le juge (Lefebvre, 1984), L’année des méduses (Frank, 1984), Paroles et musique (Chouraqui, 1984), Cinéma Paradiso (Tornatore, 1989).

Affiche de Les 40 rugissants de Chrsitian de Chalonge, avec Jacques Perrin

Affiche : Philippe by Spadem © 1982

Si on le revoit régulièrement faire l’acteur, notamment dans Les Choristes (2004) et Le Pacte des Loups (2001), Jacques Perrin se spécialise pourtant dans la production de documentaires, majoritairement animaliers. On lui doit notamment la production du Peuple singe (Vienne, 1989), Microcosmos (Nuridsany et Pérennou, 1996), Himalaya, l’enfance d’un chef (Valli, 1999).

Face au succès grandissant de ces documentaires, Jacques Perrin choisit de les réaliser lui-même et obtient un gros succès mondial avec Le peuple migrateur (2001) et Océans (2010), deux œuvres spectaculaires qui démontrent l’engagement de l’homme dans la cause environnementale. Malheureusement Les saisons (2015), production ambitieuse distribuée  en 2016 ne trouve pas le même accueil.

Moins connu, L’empire du milieu du Sud, dévoile un peu plus l’intérêt de l’artiste engagé pour l’histoire. Avec Eric Derro, Jacques Perrin y relate en 2010, l’histoire du Vietnam, de la colonisation française à la chute de Saïgon.

En 2022, quatre ans après la superproduction Rémi sans famille d’Antoine Blossier, on le retrouve une ultime fois au cinéma dans Goliath de Frédéric Tellier. Cet immense talent du cinéma français décède peu après la sortie du film, à l’âge de 80 ans.  Son décès fait suite à celui de sa sœur, en décembre 2020. Eva Simonet, célèbre actrice et attachée de presse reconnue dans le milieu du cinéma, était son aînée de deux ans. Elle était également mère du réalisateur des Choristes, Christophe Barratier dont Jacques Perrin était donc l’oncle.

Virgile Dumez

Filmographies de Jacques Perrin

Réalisateur, longs métrages
  • 2001 : Le peuple migrateur (coréalisation : Jacques Cluzaud et Michel Débats)
  • 2010 : Océans (coréalisation : Jacques Cluzaud)
  • 2010 : L’Empire du milieu du sud (coréalisation : Éric Deroo)
  • 2015 : Les Saisons (coréalisation : Jacques Cluzaud)
Acteur, longs métrages
  • 1946 : Les Portes de la nuit de Marcel Carné
  • 1957 : La Peau de l’ours de Claude Boissol
  • 1958 : Les Tricheurs de Marcel Carné
  • 1959 : La Verte Moisson de François Villiers
  • 1960 : Les Nymphettes de Maurice Delbez et Henry Zaphiratos
  • 1960 : La Fille à la valise (La ragazza con la valigia) de Valerio Zurlini
  • 1960 : La Vérité d’Henri-Georges Clouzot
  • 1961 : Les croulants se portent bien de Jean Boyer
  • 1962 : Et Satan conduit le bal de Grisha M. Dabat
  • 1962 : Le Soleil dans l’œil de Jacques Bourdon
  • 1962 : Journal intime (Cronaca familiare) de Valerio Zurlini
  • 1963 : La Corruption (La corruzione) de Mauro Bolognini
  • 1963 : Le Procès des doges (Il fornaretto di Venezia) de Duccio Tessari
  • 1964 : La Vie ardente (La calda vita) de Florestano Vancini
  • 1964 : Filles et Garçons (Oltraggio al pudore) de Silvio Amadio
  • 1964 : La Chance et l’Amour de Claude Berri, Charles Bitsch et Bertrand Tavernier
  • 1965 : La 317e Section de Pierre Schoendoerffer
  • 1965 : Compartiment tueurs de Costa-Gavras
  • 1966 : Le Chevalier à la rose rouge (Rose rosse per Angelica) de Steno
  • 1966 : La Ligne de démarcation de Claude Chabrol
  • 1966 : Un homme à moitié (Un uomo a metà) de Vittorio De Seta
  • 1966 : L’Horizon de Jacques Rouffio
  • 1967 : L’Écume des jours de Charles Belmont
  • 1967 : Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy
  • 1967 : Un homme de trop de Costa-Gavras
  • 1967 : Le Grand Dadais de Pierre Granier-Deferre
  • 1967 : La busca d’Angelino Fons
  • 1968 : Vivre la nuit de Marcel Camus
  • 1968 : La Petite Vertu de Serge Korber
  • 1969 : Z de Costa-Gavras
  • 1969 : L’Américain de Marcel Bozzuffi
  • 1969 : L’Invitée de Vittorio De Seta
  • 1970 : Peau d’Âne de Jacques Demy
  • 1971 : Blanche de Walerian Borowczyk
  • 1972 : L’Étrangleur de Paul Vecchiali
  • 1973 : État de siège de Costa-Gavras
  • 1973 : La Fête à Jules de Benoît Lamy
  • 1974 : Section spéciale de Costa-Gavras
  • 1976 : Le Désert des Tartares (Il deserto dei Tartari) de Valerio Zurlini
  • 1977 : Le Crabe-Tambour de Pierre Schoendoerffer
  • 1978 : La légion saute sur Kolwezi de Raoul Coutard
  • 1978 : L’Adoption de Marc Grunebaum
  • 1980 : Une robe noire pour un tueur de José Giovanni
  • 1981 : Le Sang du flamboyant de François Migeat
  • 1981 : La Désobeissance (La disubbidienza) d’Aldo Lado
  • 1982 : L’Honneur d’un capitaine de Pierre Schoendoerffer
  • 1982 : Les Quarantièmes rugissants de Christian de Chalonge
  • 1984 : Le Juge de Philippe Lefebvre
  • 1984 : L’Année des méduses de Christopher Frank
  • 1984 : Paroles et Musique de Élie Chouraqui
  • 1985 : Parole de flic de José Pinheiro
  • 1989 : Cinema Paradiso (Nuovo Cinema Paradiso) de Giuseppe Tornatore
  • 1989 : Vanille Fraise de Gérard Oury
  • 1990 : La Fuite au paradis (Fuga dal paradiso) d’Ettore Pasculli
  • 1990 : Ils vont tous bien ! (Stanno tutti bene) de Giuseppe Tornatore
  • 1990 : Au nom du peuple souverain (In nome del popolo sovrano) de Luigi Magni
  • 1991 : La Contre-allée de Isabel Sebastian
  • 1992 : L’Ombre de Claude Goretta
  • 1992 : Les Eaux dormantes de Jacques Tréfouël
  • 1993 : Les demoiselles ont eu 25 ans, documentaire d’Agnès Varda
  • 1993 : Le Long Silence (Il lungo silenzio) de Margarethe von Trotta
  • 1993 : La Course de l’innocent (La corsa dell’innocente) de Carlo Carlei
  • 1994 : Montparnasse-Pondichéry de Yves Robert
  • 1996 : Le Silence des fusils d’Arthur Lamothe
  • 1998 : D’abord la musique… (Prima la musica, poi le parole) de Fulvio Wetzl
  • 1999 : C’est pas ma faute ! de Jacques Monne
  • 2000 : Scènes de crimes de Frédéric Schoendoerffer
  • 2000 : Ti voglio bene Eugenio de Francisco Josè Fernandez
  • 2001 : Le Pacte des loups de Christophe Gans
  • 2003 : La marquise est à Bicêtre de Paul Vecchiali
  • 2004 : Les Choristes de Christophe Barratier
  • 2004 : Le Carnet rouge, court-métrage de Mathieu Simonet
  • 2004 : Là-haut, un roi au-dessus des nuages de Pierre Schoendoerffer
  • 2005 : Le Petit Lieutenant de Xavier Beauvois
  • 2005 : L’Enfer de Danis Tanović
  • 2006 : Le Parfum, histoire d’un meurtrier (Perfume: The Story of a Murderer) de Tom Tykwer (narrateur)
  • 2008 : Faubourg 36 de Christophe Barratier
  • 2010 : Animaux et Cie (Konferenz der Tiere) de Reinhard Klooss et Holger Tappe (voix)
  • 2011 : Pierre Schoendoerffer, la sentinelle de la mémoire de Raphaël Millet (documentaire)
  • 2018 : Rémi sans famille d’Antoine Blossier
  • 2022 : Goliath de Frédéric Tellier
  • 2023 : Les Derniers Hommes de David Oelhoffen

Trailers & Videos

trailers
x
Les 40èmes rugissants de Chrsitian de Chalonge, avec Jacques Perrin

Bande-annonce de la 317ème section

Acteur, Producteur, Réalisateur

Bande-annonce de Goliath

Bande-annonce de

Extrait musical Luis Bacalov : Le juge

x