Paul Vecchiali

Réalisateur, Scénariste, Producteur, Ecrivain, Critique
Rosa la rose, fille publique de Paul Vecchiali, affiche

Personal Info

  • Nationalité : Français
  • Date de naissance : 28 avril 1930, à Ajaccio, en Corse-du-Sud (France)

Biographie

Note des spectateurs :

Paul Vecchiali est un cinéaste de l’expérimentation, à la filmographie personnelle, parfois radicale, qui a su traverser les décennies en s’intéressant aux questions sociétales.

Cinéphile passionné qui a collaboré aux Cahiers du Cinéma, Paul Vecchiali se tourne vers la réalisation en 1961 avec Les petits drames, un film muet dans lequel il dirige son idole, Danielle Darrieux. Le polytechnicien a accompagné la société, les débats sur la pornographie qu’il considérait dans les années 70 comme « un genre comme un autre » (il a d’ailleurs réalisé le film érotique Change pas de main). Il aborde la prostitution (Rosa la rose, fille publique, en 1987, son plus gros succès et un hommage au cinéma des années 30 qu’il affectionne), le sida et l’homosexualité (Once More/Encore, en 1987)…

Il travaille aussi avec des actrices fidèles, telles Hélène Surgère, Sonia Saviange (sa sœur), Françoise Lebrun ou Marianne Basler, et utilise d’anciennes gloires (Madeleine Robinson, Giselle Pascal, Françoise Arnoul…) en guest stars.

Paul Vecchiali, monument underground du cinéma français

Après avoir réalisé près de vingt longs métrages en une trentaine d’années, parmi lesquels les remarquables Femmes femmes, Corps à cœur et En haut des marches (avec une exceptionnelle Darrieux), il se détourne du cinéma dans pour  la télévision dans les années 90.

Il affiche une boulimie de cinéma expérimental dans les années 2000 et 2010, avec un vrai travail sur le filmage numérique et les libertés créatives qu’il permet. Sa créativité est alors exponentielle.

Le cinéma de Paul Vecchiali est méconnu du grand public, en raison de sa radicalité, mais il est affectionné par des spectateurs fidèles, amoureux de sa fraîcheur, de sa liberté absolue et son refus du compromis.

En 2020, il propose en salle Un soupçon d’amour. Paul Vecchiali a 90 ans.

Frédéric Mignard

Rosa la rose, fille publique de Paul Vecchiali, affiche

© Les Films de l’Atalante, Diagonale

Filmographie (réalisateur, longs métrages sortis en salle)

  • 1961 : Les Petits drames
  • 1965 : Les Ruses du diable
  • 1972 : L’Étrangleur
  • 1974 : Femmes femmes
  • 1975 : Change pas de main
  • 1977 : La Machine
  • 1979 : Corps à cœur
  • 1980 : C’est la vie
  • 1983 : En haut des marches
  • 1983 : L’Archipel des amours (séquence Masculins singuliers)
  • 1984 : Trous de mémoire
  • 1986 : Rosa la rose, fille publique
  • 1988 : Once More (Encore)
  • 1988 : Le Café des Jules
  • 1994 : De sueur et de sang
  • 1996 : Zone franche
  • 1996 : L’Amour est à réinventer (séquence Les Larmes du sida)
  • 2003 : La Marquise est à Bicêtre
  • 2004 : À vot’ bon cœur
  • 2010 : Les Gens d’en-bas
  • 2011 : Retour à Mayerling
  • 2013 : Faux accords
  • 2015 : Nuits blanches sur la jetée
  • 2015 : C’est l’amour
  • 2016 : Le Cancre
  • 2017 : Les Sept déserteurs ou La guerre en vrac
  • 2018 : Train de vies ou Les voyages d’Angélique
  • 2020 : Un soupçon d’amour
x