Note des spectateurs :

Dean Stockwell débuta enfant à Hollywood, gagna deux prix d’interprétation à Cannes, et tourna avec Losey, Tourneur, Friedkin, Lynch, Coppola…

De l’enfant star aux récompenses cannoises

Acteur américain, Dean Stockwell débute à l’âge de neuf ans dans La vallée du jugement (1945) de Tay Garnett. Il devient ensuite l’un des enfants stars de la décennie. Orphelin dans la comédie musicale Escale à Hollywood (1945) de George Sidney et Les vertes années (1946) de Victor Saville, il mène l’enquête dans la comédie policière Maman déteste la police (1946) de Lloyd Bacon. Petit frère de Janet Leigh dans L’heure du pardon (1947) de Ray Rowland, il joue la progéniture de William Powell et Myrna Loy dans Meurtre en musique (1947) d’Edward Buzzell. Dean Stockwell obtient le Golden Globe de la jeunesse pour Le mur invisible (1947) d’Elia Kazan, et connaît son emploi le plus célèbre de la période en incarnant le rôle-titre dans le drame fantastique Le garçon aux cheveux verts (1948) de Joseph Losey, parabole sur le racisme et l’intolérance.

Le début de la décennie des années 50 le voit aborder des rôles d’adolescent. Il campe à nouveau un orphelin dans Stars in My Crown (1950) de Jacques Tourneur et Kim (1950) de Victor Saville, avant d’aborder le western avec L’enfant du désert (1951) de Kurt Neumann et de jouer dans des séries télévisées. On le retrouve, jeune adulte, dans Le génie du mal (1959) de Richard Fleischer. Sa composition de criminel raffiné lui vaut de remporter le prix d’interprétation au Festival de Cannes, partagé avec ses partenaires, Orson Welles et Bradford Dillman. En 1962, Cannes le récompense à nouveau avec un prix d’interprétation collective pour Long voyage vers la nuit de Sidney Lumet, avec Katharine Hepburn, Ralph Richardson et Jason Robards.

Dean Stockwell dirigé par les plus grands

Dean Stockwell est ensuite tête d’affiche de productions mineures, Dans les années 70, il est moins prolifique au grand écran et se tourne vers des séries télévisées. Il interprète toutefois Billy le Kid dans The Last Movie (1971) de Dennis Hopper et le personnage principal du film d’horreur Le loup garou de Washington (1973) de Milton Moses Ginsberg. À partir de la décennie suivante, le comédien devient un second rôle récurrent du cinéma international. Père adoptif dans Paris,Texas (1984) de Wim Wenders, médecin dans Dune (1984) de David Lynch, officier dans Jardins de pierre (1987) de Francis Ford Coppola, il rejoint les castings policiers de Police fédérale Los Angeles (1985) de William Friedkin et Le flic de Beverly Hills 2 (1987) de Tony Scott.

Il est ensuite nommé à l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour Veuve mais pas trop de Jonathan Demme. tout en obtenant le succès avec la série Code Quantum (1989-93). Dans les années 90, Dean Stockwell est aussi à l’aise dans l’univers choral de Robert Altman (The Player, 1992) qu’en secrétaire à la Défense dans Air Force One (1997) de Wolfgang Petersen. On le revoit en général dans Buffalo Soldiers (2001) de Gregor Jordan, ou en partenaire de Jerry Lewis dans Max Rose (2013) de Daniel Noah. Il se retire après Entertainment (2015) de Rick Alverson. Dean Stockwell est décédé le 7 novembre 2021 à l’âge de 85 ans.