Orson Welles

Acteur, Scénariste, Réalisateur, Producteur
Citizen Kane, reprise 1956

Personal Info

  • Nationalité : Américain
  • Date de naissance : 6 mai 1915 à Kenosha, Wisconsin (États-Unis)
  • Date de décès : 10 octobre 1985 à Los Angeles, Californie (États-Unis)
  • Crédit bandeau : © Film 1941 Ariès RKO © Tous droits réservés. Imprimerie : Richier-Laugier
  • Crédit affiche : © Film 1941 Ariès RKO © Tous droits réservés. Imprimerie : Richier-Laugier

Biographie

Note des spectateurs :

Génie du cinéma, qu’il a révolutionné avec Citizen Kane (1941), Orson Welles est le réalisateur de grands classiques comme La dame de Shanghai (1946), Macbeth (1948) ou La soif du mal (1959). Il a innové dans plusieurs domaines artistiques et techniques, dont le recours au flash-back et à la caméra subjective. Il a été acteur dans la plupart de ses films, tout en tournant pour d’autres cinéastes, tels Carol Reed pour Le troisième homme (1949).

« My name is Orson Welles »

Orson Welles se lance dans le théâtre en 1934 et obtient de nombreux succès en tant qu’acteur et metteur en scène. Il fonde alors la troupe du Mercury Theatre, publie des nouvelles et est engagé dans une station de radio newyorkaise en tant que journaliste et animateur. Sa notoriété augmente suite à une célèbre diffusion radiophonique de La Guerre des mondes de H.G. Wells qui, dit-on, effraya les auditeurs au point qu’ils pensèrent à une véritable invasion de Martiens.

Embauché à la RKO, Orson Welles tourne son premier et mythique long métrage, Citizen Kane (1941), qui révolutionne le cinéma, et fait de lui le nouveau prodige de Hollywood. Mais le caractère audacieux de son sujet et ses innovations narratives et formelles suscitent la méfiance des producteurs, qui imposeront leur montage final pour La splendeur des Amberson (1942), et n’accepteront de financer La dame de Shanghai (1947) qu’en raison de la présence à l’affiche de Rita Hayworth, alors épouse de Welles. L’échec commercial du film accroît la mauvaise réputation de Welles à qui tous les studios fermeront leurs portes. Et c’est avec difficulté qu’il parvient à mener ses projets, tels Macbeth (1948), Othello (1951, tourné au Maroc), ou La soif du mal (1959).

Orson Welles doit se tourner vers l’Europe pour pouvoir réaliser Dossier secret (1955), Le procès (1962), Falstaff (1965) ou Vérités et mensonges (1973), les coproductions permettant de boucler les budgets. Autrement, il réalise aussi pour la télévision (Une histoire immortelle, 1968), et compte beaucoup de films inachevés, tels Don Quichotte (1957) ou De l’autre côté du vent (1972).

Une figure légendaire du cinéma mondial

Il va de soi que les institutions comme les Oscars tiennent Welles à l’écart pendant des décennies. Il doit se contenter de l’Oscar du meilleur scénario, et d’une nomination au meilleur acteur, pour Citizen Kane. L’Académie lui décernera toutefois un Oscar d’honneur pour l’ensemble de sa carrière en 1971. Et Welles est lauréat de plusieurs récompenses internationales, dont le Grand Prix du jury du Festival de Cannes pour Othello.

Orson Welles est également le prodigieux interprète de ses films. En tant qu’acteur, il tourne avec d’autres cinéastes, ce qui lui permet de réinvestir ses cachets dans ses propres productions. Sa prestation la plus mémorable est celle de Harry Lime dans Le troisième homme (1949) de Carol Reed. Mais il est aussi excellent dans Le génie du mal (1959) de Richard Fleischer, pour lequel il obtient le prix d’interprétation masculine au Festival de Cannes, ex æquo avec Dean Stockwell et Bradford Dillman. On peut aussi citer Cagliostro (1950) de Gregory Ratoff (1950), Si Versailles m’était conté (1953) de Sacha Guitry (rôle de Benjamin Franklin), Moby Dick (1956) de John Huston, Austerlitz (1960) d’Abel Gance, La décade prodigieuse (1971) de Claude Chabrol ou Malpertuis (1972) de Harry Kümel.

Gérard Crespo

Filmographie (réalisateur, longs métrages achevés)

  • 1941 : Citizen Kane
  • 1942 : La Splendeur des Amberson
  • 1946 : Le Criminel
  • 1947 : La Dame de Shanghai
  • 1948 : Mabeth
  • 1951 : Othello
  • 1955 : Dossier secret
  • 1958 : La Soif du mal
  • 1962 : Le Procès
  • 1965 : Falstaff
  • 1968 : Une histoire immortelle (TV)
  • 1973 : Vérités et mensonges
  • 1978 : Filming Othello

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Citizen Kane, reprise 1956

Bande-annonce de Citizen Kane

Acteur, Scénariste, Réalisateur, Producteur

x