William Powell

Acteur
Affiche de L'introuvable de Woody S. Van Dyke

Personal Info

  • Nationalité : Américain
  • Date de naissance : 29 juillet 1892 à Pittsburgh, Pennsylvanie (États-Unis)
  • Date de décès : 5 mars 1984 à Palm Springs, Californie (États-Unis)

Biographie

Note des spectateurs :

Acteur américain, William Powell commence sa carrière sur les planches à New York dans les années 10. A partir de 1922, il se lance dans le cinéma muet en jouant pour la première fois le méchant dans Sherlock Holmes contre Moriarty (Parker, 1922).

Un méchant dans les films muets

Il devient alors un méchant charismatique pour le compte de la Paramount. On se souvient de lui dans Crépuscule de gloire (Sternberg, 1928) et La rafle (Sternberg, 1928).

La mue en gentleman lors du passage au parlant

Au moment du passage au parlant, il est un des rares acteurs à connaître une gloire encore plus importante qu’auparavant. Au lieu de se conformer à son image de méchant, il s’oriente vers les rôles de gentlemen distingués et triomphe dans The Canary Murder Case (Tuttle, 1929) où il interprète le détective Philo Vance. Mécontent des rôles offerts par la Paramount, il passe par la Warner et atterrit finalement à la MGM qui lui a donné ses meilleurs rôles.

Au début des années 30, il rencontre Carole Lombard qu’il épouse en 1931.

Durant cette période, il enchaîne les succès dans L’Ennemi public n° 1 (Van Dyke, 1934), L’Introuvable (Van Dyke, 1934), Le Témoin imprévu (Howard, 1935), Imprudente Jeunesse (Fleming, 1935).

L’apogée : l’année 1936

William Powell atteint le sommet de sa popularité en 1936 grâce à Le Grand Ziegfeld (Leonard, 1936), Une fine mouche (Conway, 1936), Nick, gentleman détective (Van Dyke, 1936) et surtout Mon homme Godfrey (La Cava, 1936).

Toutefois, la lutte contre un cancer et une tendance à ne jamais sortir du même emploi ont précipité son lent déclin. Dans les années 40, il joue encore, mais plus souvent dans des seconds rôles. On le voit encore dans Ziegfeld Follies (Minnelli, 1946), It’s a Big Country (Vidor, 1951), Comment épouser un millionnaire (Negulesco, 1953) et il prend sa retraite après Permission jusqu’à l’aube (collectif, 1955). Il eut le temps d’en profiter puisqu’il n’est mort qu’en 1984 à l’âge de 91 ans.

Virgile Dumez

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Affiche de L'introuvable de Woody S. Van Dyke

Bande-annonce de Mon homme Godfrey (VO)

Acteur

Bande-annonce du coffret Screwball Comedy

x