Jean Gabin

Acteur
L'affaire dominici, artwork coin de mire (Jean Gabin)

Personal Info

  • Nationalité : Français
  • Date de naissance : 17 mai 1904 à Paris (France)
  • Date de décès : 15 novembre 1976 à Neuilly-sur-Seine (France)
  • Crédit visuel : L'affaire Dominici © 1973 TF1 Droits audiovisuels / © 2019 Coin de Mire Cinéma. Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :

Jean Gabin fut l’acteur emblématique du réalisme poétique, et le monstre sacré du cinéma français pendant plusieurs décennies.

L’acteur phare de Carné, Renoir et Grémillon

Acteur français, Jean Gabin a débuté au music-hall au début des années 20 par l’entremise de son père. Il devient rapidement chanteur d’opérette. Il débute au cinéma à partir de la naissance du parlant. Après plusieurs petits emplois, il devient une véritable star du cinéma des années 30 grâce à plusieurs succès signés pour la plupart Julien Duvivier : Maria Chapdelaine (1934), Golgotha (1935), La bandera (1935), La belle équipe (1936) et Pépé le Moko (1937). Il devient même un incontournable du cinéma de l’entre-deux guerres grâce à sa collaboration avec Jean Renoir (Les bas-fonds, La grande illusion, La bête humaine), Marcel Carné (Le quai des brumes, Le jour se lève), Jean Grémillon (Gueule d’amour, Remorques).

Après cette série de chefs-d’œuvre, la guerre vient interrompre sa carrière par un exil aux Etats-Unis. Son retour en France ne se déroule pas pour le mieux car il arbore désormais des cheveux blancs et ne peut donc plus jouer les jeunes premiers. S’ouvre pour lui une période difficile où il enchaîne les échecs sur le plan commercial.

Jean Gabin et le succès commercial des années 50 et 60

Il doit attendre 1954 pour retrouver le succès grâce à Touchez pas au grisbi (Becker, 1954), French Cancan (Renoir, 1955) et Gas-oil (Grangier, 1955). Dès lors, l’acteur va affirmer sa position de leader du box-office à travers des œuvres commerciales dont il contrôle tous les aspects. Il tourne toujours avec les mêmes équipes artistiques et techniques. Ainsi, ses réalisateurs favoris sont Gilles Grangier, Jean-Paul Le Chanois, Henri Verneuil, Denys de La Patellière, Jean Delannoy.

Parmi ses œuvres les plus marquantes de ces années de succès, on peut retenir : La traversée de Paris (Autant-Lara, 1956), Le rouge est mis (Grangier, 1957), Maigret tend un piège (Delannoy, 1958), En cas de malheur (Autant-Lara, 1958), Le président (Verneuil, 1961), Un singe en hiver (Verneuil, 1962), Mélodie en sous-sol (Verneuil, 1963), Le pacha (Lautner, 1968), Le clan des Siciliens (1969), La horse (Granier-Deferre, 1970), Le chat (Granier-Deferre, 1971), L’affaire Dominici (Bernard-Aubert, 1973) et Deux hommes dans la ville (Giovanni, 1973).

Virgile Dumez

Filmographie (acteur) :

  • 1930 : L’Héritage de Lilette ou Ohé les valises ! de Michel Du Lac
  • 1930 : Chacun sa chance de Hans Steinhoff et René Pujol
  • 1931 : Méphisto d’Henri Debain et Georges Vinter
  • 1931 : Paris Béguin de Augusto Genina
  • 1931 : Tout ça ne vaut pas l’amour de Jacques Tourneur
  • 1931 : Cœurs joyeux de Hanns Schwarz et Max de Vaucorbeil
  • 1931 : Gloria d’Hans Behrendt et Yvan Noé
  • 1932 : Les Gaietés de l’escadron de Maurice Tourneur
  • 1932 : Cœur de lilas d’Anatole Litvak
  • 1932 : La Belle Marinière d’Harry Lachmann
  • 1932 : La foule hurle de Jean Daumery
  • 1933 : Pour un soir de Jean Godard
  • 1933 : L’Étoile de Valencia de Serge de Poligny
  • 1933 : Adieu les beaux jours de Johannes Meyer, André Beucler
  • 1933 : Le Tunnel de Kurt Bernhardt
  • 1933 : Du haut en bas de Georg Wilhelm Pabst
  • 1934 : Zouzou de Marc Allégret
  • 1934 : Maria Chapdelaine de Julien Duvivier
  • 1935 : Variétés de Nicolas Farkas
  • 1935 : Golgotha de Julien Duvivier
  • 1935 : La Bandera de Julien Duvivier
  • 1936 : La Belle Équipe de Julien Duvivier
  • 1936 : Les Bas-Fonds de Jean Renoir
  • 1937 : Pépé le Moko de Julien Duvivier
  • 1937 : La Grande Illusion de Jean Renoir
  • 1937 : Le Messager de Raymond Rouleau
  • 1937 : Gueule d’amour de Jean Grémillon
  • 1938 : Le Quai des brumes de Marcel Carné
  • 1938 : La Bête humaine de Jean Renoir
  • 1939 : Le Récif de corail de Maurice Gleize
  • 1939 : Le jour se lève de Marcel Carné
  • 1941 : Remorques de Jean Grémillon
  • 1944 : La Péniche de l’amour de Archie Mayo
  • 1944 : L’Imposteur de Julien Duvivier
  • 1946 : Martin Roumagnac de Georges Lacombe
  • 1947 : Miroir de Raymond Lamy
  • 1948 : Parade du rire de Roger Verdier
  • 1949 : Au-delà des grilles de René Clément
  • 1950 : La Marie du port de Marcel Carné
  • 1951 : Pour l’amour du ciel de Luigi Zampa
  • 1951 : Victor de Claude Heymann
  • 1951 : La nuit est mon royaume de Georges Lacombe
  • 1952 : La Vérité sur Bébé Donge de Henri Decoin
  • 1952 : Le Plaisir de Max Ophuls – sketch La Maison Tellier
  • 1952 : La Minute de vérité de Jean Delannoy
  • 1953 : Leur dernière nuit de Georges Lacombe
  • 1953 : Fille dangereuse de Guido Brignone
  • 1953 : La Vierge du Rhin de Gilles Grangier
  • 1954 : Touchez pas au grisbi de Jacques Becker
  • 1954 : L’Air de Paris de Marcel Carné
  • 1955 : Napoléon de Sacha Guitry
  • 1955 : French Cancan de Jean Renoir
  • 1955 : Le Port du désir de Edmond T. Gréville
  • 1955 : Razzia sur la chnouf de Henri Decoin
  • 1955 : Chiens perdus sans collier de Jean Delannoy
  • 1955 : Gas-oil de Gilles Grangier
  • 1956 : Des gens sans importance de Henri Verneuil
  • 1956 : Voici le temps des assassins de Julien Duvivier
  • 1956 : Le Sang à la tête de Gilles Grangier
  • 1956 : La Traversée de Paris de Claude Autant-Lara
  • 1956 : Crime et Châtiment de Georges Lampin
  • 1957 : Le Cas du docteur Laurent de Jean-Paul Le Chanois
  • 1957 : Le rouge est mis de Gilles Grangier
  • 1958 : Les Misérables (film en deux époques) de Jean-Paul Le Chanois
  • 1958 : Maigret tend un piège de Jean Delannoy
  • 1958 : Le Désordre et la Nuit de Gilles Grangier
  • 1958 : En cas de malheur de Claude Autant-Lara
  • 1958 : Les Grandes Familles de Denys de La Patellière
  • 1959 : Archimède le clochard de Gilles Grangier
  • 1959 : Maigret et l’Affaire Saint-Fiacre de Jean Delannoy
  • 1959 : Rue des prairies de Denys de La Patellière
  • 1960 : Le Baron de l’écluse de Jean Delannoy
  • 1960 : Les Vieux de la vieille de Gilles Grangier
  • 1961 : Le Président d’Henri Verneuil
  • 1961 : Le cave se rebiffe de Gilles Grangier
  • 1962 : Un singe en hiver de Henri Verneuil
  • 1962 : Le Gentleman d’Epsom de Gilles Grangier
  • 1963 : Mélodie en sous-sol de Henri Verneuil
  • 1963 : Maigret voit rouge de Gilles Grangier
  • 1964 : Monsieur de Jean-Paul Le Chanois
  • 1964 : L’Âge ingrat de Gilles Grangier
  • 1965 : Le Tonnerre de Dieu de Denys de La Patellière
  • 1966 : Du rififi à Paname de Denys de La Patellière
  • 1966 : Le Jardinier d’Argenteuil de Jean-Paul Le Chanois
  • 1967 : Le Soleil des voyous de Jean Delannoy
  • 1968 : Le Pacha de Georges Lautner
  • 1968 : Le Tatoué de Denys de La Patellière
  • 1969 : Sous le signe du taureau de Gilles Grangier
  • 1969 : Le Clan des Siciliens d’Henri Verneuil
  • 1970 : La Horse de Pierre Granier-Deferre
  • 1971 : Le Chat de Pierre Granier-Deferre
  • 1971 : Le drapeau noir flotte sur la marmite de Michel Audiard
  • 1972 : Le Tueur de Denys de La Patellière
  • 1973 : L’Affaire Dominici de Claude Bernard-Aubert
  • 1973 : Deux hommes dans la ville de José Giovanni
  • 1974 : Verdict d’André Cayatte
  • 1976 : L’Année sainte de Jean Girault

Trailers & Videos

trailers
x
L'affaire dominici, artwork coin de mire (Jean Gabin)

Bande-annonce de La horse

Acteur

Bande-annonce de Le soleil des voyous

Bande-annonce de Maigret tend un piège

Bande-annonce de Le chat

Bande-annonce de L'affaire Dominici

Bande-annonce de Maigret et l'affaire Saint-Fiacre

Bande-annonce de La nuit est mon royaume

x