Note des spectateurs :

Box-office historiquement bas. Avec au sommet du Top week-end Everything Everywhere All at Once à 110 000 entrées. On pleure.

Si le buzzard Everything Everywhere All at Once est numéro 1, il n’en est pas moins à un niveau insignifiant. 110 494 entrées dans 633 cinémas. C’est vraiment la cata. Moins pour le film que pour les exploitants. Cette nouveauté dépasse à peine Bullet Train en 5e semaine. Ce dernier, en deuxième place, affiche une moyenne quasi équivalente (175 pour Michelle Yeoh, 169 pour Brad Pitt).

Quelques nouveautés ont un taux de remplissage supérieur à celui d’Everything Everywhere All at Once. La dégustation est 3e avec 89 139 entrées dans seulement 421 cinémas (moyenne de 212). Claire Denis peut se féliciter des 60 282 entrées dAvec Amour et acharnement glanées dans 225 cinémas (moyenne de 268).

Pour Les Cinq diables, le résultat est dérisoire, avec 25 906 entrées dans 155 salles. Le premier long de Lea Mysius, Ava, avait réalisé 22 962 entrées dans 108 salles sur 5 jours, pour finir à 80 000 spectateurs. Les deux films n’ont guère coûté cher.

Le film d’animation Flee trouve 11 839 spectateurs dans 55 cinémas et sollicite une moyenne de 215. Pas mal.

Désastre absolu pour Rebel avec 3 089 spectateurs dans 148 salles. S’il n’y a pas d’erreur dans la remontée des chiffres, pour les deux réalisateurs de Batgirl, cela serait encore une sacrée déconvenue après l’annulation par Warner de la sortie tout support confondu de leur adaptation d’un DC Comics. Une telle déconvenue étant rare, on attend la confirmation mercredi afin de savoir si tous les chiffres sont remontées.

Parmi les continuations, Le bal de l’enfer réalise la seconde meilleure moyenne de ces 5 derniers jours avec 34 526 entrées dans 154 cinémas. Toutefois, le vilain rejeton de Sony chute plus vite qu’Esther 2 qui fait de la résistance (-34% pour les vampires contre -30% pour la psychopathe). Metropolitan FilmExport réalise avec le prequel d’Esther un score de 255 000 entrées en 19 jours. Un meilleur coup que le George Miller, Trois Mille ans à t’attendre qui dérouille (135 903 entrées en 12 jours malgré 433 écrans).

Parmi les continuations, Top Gun Maverick, 5e, vole tranquillement vers les 6 500 000 entrées qu’il devrait atteindre en 16e semaine. Rumba la vie et Les volets verts sont au coude à coude (214 000 entrées en 12 jours). Beast est un laissé-pour-compte avec 164 000 entrées en 12 jours.

Là où chantent les écrevisses (-26%) devrait atteindre les 200 000 entrées d’ici mercredi. Pas mal.

Leila et ses frères, production cannoise valeureuse, s’en sort bien (-30%, 22 337/63 579). La nuit du 12 est increvable (-20%), As Bestas aussi (-32%). Le distributeur de ce dernier, Le Pacte, peut aussi se réjouir de la hausse d’Ennio (+43%)  grâce à une combinaison qui a doublé (88 écrans). Avec 3 975 écrans, le documentaire phénomène est assuré d’atteindre les 100 000 entrées d’ici 15 jours. C’est indéniablement l’un des succès surprise de cet été.

Frédéric Mignard

Everything everywhere all at once, affiche

© A24