Bullet Train : la critique du film (2022)

Action, Thriller, Comédie | 2h07min
Note de la rédaction :
6/10
6
Affiche de Bullet Train, avec Brad Pitt

  • Réalisateur : David Leitch
  • Acteurs : Brad Pitt, Ryan Reynolds, David Leitch, Aaron Taylor-Johnson, Brian Tyree Henry, Hiroyuki Sanada, Sandra Bullock, Zazie Beetz, Michael Shannon, Channing Tatum, Joey King
  • Date de sortie: 03 Août 2022
  • Nationalité : Américain, Japonais
  • Titre original : Bullet Train
  • Titres alternatifs : Train à grande vitesse (Québec) / Bullet Train : Comboio Bala (Portugal) / Tren bala (Mexique) / A gyilkos járat (Hongrie) / Trem-Bala (Brésil)
  • Année de production : 2022
  • Scénariste : Zak Olkewicz, d'après le roman Bullet train de Kōtarō Isaka
  • Directeur de la photographie : Jonathan Sela
  • Compositeur : Dominic Lewis
  • Société(s) de production : 87North Productions, Hill District Media, Columbia Pictures et CTB
  • Distributeur : Sony Pictures
  • Éditeur(s) vidéo : Sony Pictures (DVD, blu-ray, 4K UHD, 2022)
  • Date de sortie vidéo : 7 décembre 2022
  • Box-office France / Paris-périphérie : 1 560 111 entrées / 428 973 entrées
  • Box-office nord-américain / Monde : 103,3 M$ / 239,2 M$
  • Budget : 85,9 M$
  • Rentabilité : -
  • Classification : Interdiction aux mineurs -12 ans. La commission propose une interdiction aux mineurs de moins de douze ans en raison de très nombreuses scènes violentes et sanglantes dans un contexte parodique mais qui peut cependant heurter un jeune public.
  • Formats : 2.39: 1 / Couleurs / Son : Dolby Atmos, Auro 11.1, IMAX 6-Track
  • Festivals et récompenses : -
  • Illustrateur / Création graphique : BLT Communications, LLC
  • Crédits : 87North Productions, Hill District Media, Columbia Pictures et CTB
Note des spectateurs :

Bullet Train déploie son action pétaradante au cœur d’une intrigue tortueuse, mais dynamitée par un humour salvateur. L’ensemble est certes totalement vain, mais également divertissant.

Synopsis : Coccinelle est un assassin malchanceux et particulièrement déterminé à accomplir sa nouvelle mission paisiblement après que trop d’entre elles aient déraillé. Mais le destin en a décidé autrement et l’embarque dans le train le plus rapide au monde aux côtés d’adversaires redoutables qui ont tous un point commun, mais dont les intérêts divergent radicalement… Il doit alors tenter par tous les moyens de descendre du train.

Bullet Train, l’adaptation d’un roman japonais

Critique : En 2010, l’auteur de polars japonais Kōtarō Isaka publie Bullet Train, un roman qui a confirmé le statut culte de l’écrivain auprès de la jeune génération. Après en avoir acquis les droits d’adaptation cinéma, le studio Sony Pictures a confié son développement au réalisateur Antoine Fuqua qui a cherché à le transposer sérieusement. Petit à petit, le projet a évolué vers la comédie, et c’est le réalisateur David Leitch qui a pris en charge sa réalisation. Il faut dire que le réalisateur est un proche collaborateur de Brad Pitt pour qui il a été la doublure cascade pendant de longues années. Les deux hommes s’entendent particulièrement bien, ce qui a facilité un tournage entièrement en studio, et donc en espace clos.

Il faut dire que Bullet Train représente un sacré défi puisqu’il s’agit de raconter une intrigue à tiroirs assez complexe, mais qui se déroule intégralement dans un espace réduit qui est celui d’un train à grande vitesse japonais. Lieu étroit par excellence, le train est donc ici le terrain de jeu d’une bande de tueurs à gages qui vont s’affronter deux heures durant, au mépris de la vie d’autrui. Les scénaristes trouvent un subterfuge narratif habile pour vider progressivement les wagons de leurs passagers et laisser ainsi le champ libre à des affrontements de plus en plus physiques.

Un film d’action décontracté, et souvent drôle

Grand spécialiste des combats dont il fut un coordinateur pendant plusieurs décennies, David Leitch rend une fois de plus hommage au travail de Jackie Chan en livrant des évolutions martiales aussi insensées que jubilatoires et humoristiques. On saluera d’ailleurs l’implication de l’ensemble du casting puisque la plupart des acteurs ont appris leur chorégraphies par cœur pour éviter au maximum l’emploi de doublures durant les combats. Toutefois, loin de ne proposer que des affrontements, Bullet Train entend s’inscrire dans un cinéma autoparodique qui nous rappelle inévitablement le style de Quentin Tarantino ou encore de Guy Ritchie.

Affiche alternative de Bullet Train avec Brad Pitt

Copyrights Columbia Pictures – Design : BLT Communications, LLC

Ainsi, dans Bullet Train, les dialogues sont volontairement absurdes et certaines scènes font usage d’un humour slapstick, parfois à la lisière du cartoon. Le résultat n’est pas toujours très fin, ni relevé, mais cela assure un aspect déconneur à une intrigue qui serait autrement hautement improbable. On reconnaît donc ici la marque de fabrique de David Leitch qui avait déjà développé ce style dans ses réalisations précédentes de John Wick à Fast & Furious : Hobbs & Shaw, en passant par l’explosif Atomic Blonde. Si le film tend à être un brin trop ambitieux dans sa durée et finit quelque peu par lasser, il n’en demeure pas moins aussi efficace dans son aspect ludique, que vain dans son approche superficielle des personnages.

Bullet Train, un divertissement efficace, mais vain

Porté par une réalisation très efficace qui investit l’espace du train dans ses moindres recoins, Bullet Train doit également beaucoup à ses acteurs. Brad Pitt est plutôt à l’aise en tueur au bout du rouleau, la jeune Joey King fait une peste redoutable, tandis que le duo formé par Aaron Taylor-Johnson et Brian Tyree Henry est amusant et finalement assez touchant. Bourré d’action, de moments de pure comédie et de scènes à la violence graphique assumée, Bullet Train n’est pas un mauvais bougre et divertit avantageusement, tout en laissant toutefois un arrière-goût de futilité.

Sorti aux Etats-Unis au mois d’août 2022 alors que le cinéma ne fonctionne plus beaucoup en salles, Bullet Train a réussi à glaner plus de 100 millions de dollars sur le seul territoire nord-américain, ce qui en fait un joli succès pour Brad Pitt qui n’est plus habitué à attirer les foules depuis de nombreuses années. En ce qui concerne la France, Bullet Train a connu une carrière enthousiasmante sur la durée. Ainsi, lors de sa semaine d’investiture, le TGV a attiré 491 067 voyageurs dans ses rames. Un score plutôt satisfaisant dans un contexte de crise du cinéma post-Covid.

Enfin un succès pour Brad Pitt!

La semaine suivante a confirmé l’entrain des jeunes pour le film avec 313 237 ados supplémentaires. En troisième septaine, ils sont encore 249 658 retardataires à monter à bord. La belle stabilité du film démontre un bon bouche-à-oreille auprès de son public cible, plutôt jeune. Les deux semaines suivantes, le film carbure encore avec à chaque fois plus de 100 000 boutonneux en voiture. Après, le film va peu à peu sombrer, tout en étant exploité durant 11 semaines pour un total satisfaisant de 1 560 111 tickets écoulés. Il s’agit assurément d’un très beau succès.

La France a d’ailleurs été le sixième marché mondial du film avec un peu plus de 5,8 millions de dollars générés. Les pays qui ont également embarqué dans cette proposition de cinéma divertissante ont été le Royaume-Uni (avec 12 M$), le Mexique (9,9 M$), l’Australie (8,8 M$) et l’Espagne (8,2 M$).

Critique de Virgile Dumez

Les sorties de la semaine du 3 août 2022

Acheter le film en UHD 4K

Voir le film en VOD

Affiche de Bullet Train, avec Brad Pitt

Copyrights Columbia Pictures – Design : BLT Communications, LLC

Biographies +

Brad Pitt, Ryan Reynolds, David Leitch, Aaron Taylor-Johnson, Brian Tyree Henry, Hiroyuki Sanada, Sandra Bullock, Zazie Beetz, Michael Shannon, Channing Tatum, Joey King

Mots clés

Les trains au cinéma, Les tueurs à gages au cinéma, Comédie d’action

Trailers & Vidéos

x