Roschdy Zem

Acteur, Réalisateur
Roschdy Zem dans Roubaix, une lumière

Personal Info

  • Nationalité : Français
  • Date de naissance : septembre 1965 à Gennevilliers (France)
  • Crédit visuel : Roschdy Zem dans Roubaix, une lumière d'Arnaud Depleschin / Photo : Shanna Besson

Biographie

Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Roschdy Zem a alterné seconds (Ma petite entreprise de Pierre Jolivet) et premiers rôles (Roubaix, une lumière d’Arnaud Desplechin). Il s’est aussi essayé à la réalisation (Mauvaise foi, Chocolat).

Un acteur solide pour Pierre Jolivet ou Arnaud Desplechin

Né dans une famille d’origine marocaine, Roschdy Zem découvre l’art dramatique à vingt ans et débute au cinéma en 1987. André Téchiné lui donne des rôles intéressants dans J’embrasse pas (1991) et surtout Ma saison préférée (1993). Il enchaîne avec des temps de présence à l’écran de plus en plus importants, dans des films de Xavier Beauvois (N’oublie pas que tu vas mourir, 1996), Philippe Garrel (Le Cœur fantôme, 1996), ou Dominique Cabrera, qui lui confie le rôle du jeune médecin dans De l’autre côté de la mer (1997), auprès de Claude Brasseur. Il est aussi à l’aise dans l’univers choral de Ceux qui m’aiment prendront le train (1998) de Patrice Chéreau que l’ambiance glauque de À vendre de Laetitia Masson, sorti la même année.

Avec Pierre Jolivet, Roschdy Zem confirme ses dispositions pour le drame social (Fred, 1997) aussi bien que la comédie satirique (Ma petite entreprise, qui lui vaut une nomination au César du meilleur acteur dans un second rôle). Il obtiendra deux autres citations dans cette catégorie : pour ses personnages de policier dans Le Petit lieutenant (2005) de Xavier Beauvois, et de garde du corps dans La Fille de Monaco (2008) d’Anne Fontaine. Mais il est également à l’aise dans la comédie Filles uniques (2003) de Pierre Jolivet, le polar 36 quai des Orfèvres (2004) d’Olivier Marchal, ou le drame historique Indigènes (2006) de Rachid Bouchareb, qui lui permet de partager un prix d’interprétation collectif au Festival de Cannes.

Roschdy Zem, acteur mais aussi réalisateur et scénariste

En 2005, Roschdy Zem se lance dans la réalisation et l’écriture de scénario, avec une prédilection pour des sujets abordant le thème des préjugés racistes : la comédie Mauvaise foi, sur l’amour entre un musulman et une juive, lui vaut une nomination au César du meilleur premier film ; le drame judiciaire Omar m’a tuer (2011), le voit citer au César du meilleur scénario ; il convaincra moins avec le biopic Chocolat (2016), où il se trouve uniquement derrière la caméra, et qui n’évite pas le pathos.

Dans les années 2010, il trouve ses meilleurs rôles dans le poétique Bird People (2014) de Pascale Ferran, le distrayant Le Jeu (2019) de Fred Cavayé, et surtout le drame policier Roubaix, une lumière (2019) d’Arnaud Desplechin : sa composition de chef de police bienveillant mais déterminé, aux accents dostoïevskiens, est sans doute sa plus belle interprétation, et lui vaut le César du meilleur acteur.

Au cours de sa carrière, Roschdy Zem collabore aussi avec Josiane Balasko, Michel Deville, Yolande Zauberman, Claude Miller, Merzak Allouache, Radu Mihaileanu, Jacques Fieschi et autres cinéastes.

Au théâtre, il est dirigé par Chantal Akerman, Pierre Pradinas et Michel Fau, qui le met en scène dans Trahisons de Harold Pinter, au Théâtre de la Madeleine (2020).

Gérard Crespo

Filmographie (réalisateur) :

  • 2006 : Mauvaise foi
  • 2011 : Omar m’a tuer
  • 2014 : Bodybuilder
  • 2016 : Chocolat
  • 2019 : Persona non grata

 

 

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Roschdy Zem dans Roubaix, une lumière

Bande-annonce de La fille au bracelet

Acteur, Réalisateur

x