C. Thomas Howell

Acteur
Affiche américaine de The Outsiders, par David Grove

Personal Info

  • Nationalité : Américain
  • Date de naissance : 7 décembre 1966 à Los Angeles, Californie (États-Unis)
  • Crédit visuel : Affichiste : David Grove. All Rights Reserved.

Biographie

Note des spectateurs :

Acteur, réalisateur, producteur et scénariste américain, C. Thomas Howell est né en 1966 à Los Angeles, en Californie. Son père était un cascadeur très demandé et le jeune garçon a voulu initialement suivre les traces de son père en devenant notamment un cador dans le domaine du rodéo. A l’adolescence, C. Thomas Howell commence à passer des castings et tourne plusieurs publicités qui font connaître son joli minois.

L’ascension des années 80

Alors qu’il n’a que 15 ans, il est sélectionné par Steven Spielberg pour interpréter le rôle de Tyler dans le triomphal E.T. l’extraterrestre (1982). Le jeune homme enchaîne directement avec Outsiders (Francis Ford Coppola, 1983) où il intègre ainsi la nouvelle génération des années 80 aux côtés de Tom Cruise, Patrick Swayze, Matt Dillon, Rob Lowe, Ralph Macchio, Emilio Estevez. A ce moment-là, tous les espoirs sont permis pour cette nouvelle salve de jeunes talents.

L’année suivante, C. Thomas Howell continue son ascension avec L’aube rouge (John Milius, 1984) qui n’est pas un succès, mais qui fait parler. Ensuite, il devient le héros à part entière du thriller routier Hitcher (Robert Harmon, 1986) qui ne fonctionne pas bien aux States, mais devient culte en Europe. La même année, il est le héros de la comédie pour ados Soul Man (Steve Miner, 1986) qui fonctionne bien dans son pays, mais se vautre en France. On notera qu’à la même époque, l’acteur fut pressenti pour être Marty McFly dans Retour vers le futur, mais le rôle lui a échappé.

La chute inexorable dans l’enfer du DTV

Visiblement ambitieux, le jeune comédien part en Italie pour tourner le biopic Toscanini (Franco Zeffirelli, 1988) qui n’est pas le succès escompté. Après la déception engendrée par Le retour des mousquetaires (Richard Lester, 1989), la carrière de C. Thomas Howell prend l’eau de partout et le jeune espoir commence assez rapidement à sombrer dans l’oubli, ce qui ne l’empêche nullement de travailler, au point de cumuler plus de 200 crédits au cours des trois décennies suivantes. Désormais abonné aux produits vidéo bas de gamme, C. Thomas Howell se lance dans la réalisation avec des produits destinés directement à la vidéo. Il en a signé six en une quinzaine d’années.

Sur une carrière longue et profuse, on ne peut retenir que quelques titres corrects dont The Amazing Spider-Man (Marc Webb, 2012) et surtout une palanquée de séries télévisées dans lesquelles il apparaît le plus souvent le temps d’un épisode.

Virgile Dumez

Filmographie de C. Thomas Howell

Acteur, longs métrages
Réalisateur, longs métrages vidéo
  • 1995 : Hourglass
  • 1996 : Pur danger (Pure danger)
  • 1997 : The Big Fall
  • 2008 : War of the Worlds : Final Invasion
  • 2008 : Space Destructors
  • 2009 : Lost Time, Monde perdu (The Land That Time Forgot)
  • 2010 : The Genesis Code

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Affiche américaine de The Outsiders, par David Grove

Bande-annonce The Amazing Spider-Man 1

Acteur

x