Rob Lowe

Acteur
Rob Lowe dans Masquerade de Bob Swaim

Personal Info

  • Nationalité : Américain
  • Date de naissance : 17 mars 1964 à Charlottesville, Virginie (États-Unis)
  • Crédit bandeau : Affichiste : Casaro All Rights Reserved
Social:

Biographie

Note des spectateurs :

Après des débuts dans le mannequinat, Rob Lowe entame une carrière d’acteur à la télévision en 1979. Il est ensuite repéré par Francis Ford Coppola qui l’intègre au casting des jeunes espoirs de Outsiders (1983). Rob Lowe est définitivement lancé, et devient pendant plusieurs années un acteur en vue, bien que dans l’ombre d’un Tom Cruise, ou même d’un Matt Dillon.

Class avec Rob Lowe, affiche du film

Copyrights Orion Pictures. All Rights Reserved.

Il est l’affiche des comédies dramatiques Class de Lewis John Carlino (1983, avec Jacqueline Bisset) et Hôtel New Hampshire de Tony Richardson (1984, avec Jodie Foster), avant de donner la réplique à Emilio Estevez dans St. Elmo’s Fire (1985) de Joel Schumacher, Demi Moore dans À propos d’hier soir… (1986) d’Edward Zick, et Winona Ryder dans Square Dance (1987) de Daniel Petrie, pour lequel il est nommé au Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle. Le beau gosse trouve toutefois son meilleur rôle avec Masquerade (1988), polar sulfureux et méconnu de Bob Swaim, dans lequel il campe un gigolo conspirateur.

Deux vidéos le montrant s’adonner à des sextapes le grillent quelque peu auprès du public et des producteurs, et les années 90 constituent pour l’acteur une traversée du désert, malgré le thriller Bad Influence (1990) de Curtis Hanson. Rob Lowe n’est utilisé que pour des seconds rôles et se voit contraint de cachetonner dans Wayne’s World (1992) de Penelope Spheeris, Contact (1997) de Robert Zemeckis ou Austin Powers – L’espion qui m’a tirée (1999) de Jay Roach.

La télévision lui offre toutefois des emplois intéressants, notamment avec la série À la Maison-Blanche qui redore son blason au début des années 2000. Il produit par ailleurs plusieurs fictions télévisuelles, tout en s’essayant à la réalisation. Au cinéma, Rob Lowe tourne encore une vingtaine de films jusqu’en 2019, parmi lesquels la comédie satirique Thank You for Smoking (2006) de Jason Reitman, et le biopic Ma vie avec Liberace (2013) de Steven Soderbergh, dans une désopilante composition de chirurgien esthétique.

Gérard Crespo

Youngblood, affiche du film avec Rob Lowe

© Blueline Productions, The Guber-Peters Company, United Artist

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Rob Lowe dans Masquerade de Bob Swaim

Bande-annonce de Sex Tape

Acteur

x