Hitman & Bodyguard : la critique du film (2017)

Action, Comédie | 1h59min
Note de la rédaction :
6/10
6
Hitman & Bodyguard, l'affiche 2

  • Réalisateur : Patrick Hughes
  • Acteurs : Samuel L. Jackson, Salma Hayek, Ryan Reynolds, Gary Oldman, Richard E. Grant, Alan McKenna, Joaquim de Almeida, Yuri Kolokolnikov, Élodie Yung
  • Date de sortie: 23 Août 2017
  • Nationalité : Américain, Hongkongais, Bulgare, Néerlandais, Canadien, Britannique, Français
  • Titre original : The Hitman's Bodyguard
  • Titres alternatifs : Mon meilleur ennemi (Québec) / El otro guardaespaldas (Espagne) / O Guarda-Costas e o Assassino (Portugal) / Bodyguard Zawodowiec (Pologne) / Duro De Cuidar (Mexique) / Come ti ammazzo il bodyguard (Italie) / Sokkal több mint testőr (Hongrie) / Killer's Bodyguard (Allemagne) / Dupla Explosiva (Brésil)
  • Année de production : 2017
  • Scénariste(s) : Tom O'Connor
  • Directeur de la photographie : Jules O'Loughlin
  • Compositeur : Atli Örvarsson
  • Société(s) de production : Summit Entertainment, Millennium Media, Nu Boyana Film Studios, Campbell Grobman Films, TDMP, London Studios, Above the Line Set Assistance & Security, Davis-Films, Skydance Media
  • Distributeur (1ère sortie) : Metropolitan FilmExport
  • Distributeur (reprise) : -
  • Date de reprise : -
  • Éditeur(s) vidéo : Metropolitan Vidéo (DVD et blu-ray, 2018) / Metropolitan Vidéo (UHD 4K, 2021)
  • Date de sortie vidéo : 2 janvier 2018 (DVD et blu-ray) / 19 août 2021 (UHD 4K)
  • Box-office France / Paris-périphérie : 527 831 entrées / 161 991 entrées
  • Box-office nord-américain / Monde : 75,4 M$ / 176,6 M$
  • Budget : 30 M$
  • Rentabilité : -
  • Classification : Interdit aux moins de 12 ans. Motivation : Interdiction aux mineurs de moins de douze ans en raison du très grand nombre de scènes violentes qui sont susceptibles de heurter le jeune public en dépit de leur second degré indubitable.
  • Formats : 2.39 : 1 / Couleurs / Son : Dolby Atmos
  • Festivals et récompenses : Prix de la bande-annonce d'or 2018
  • Illustrateur / Création graphique : Lagency (agence) - Taste Design. Tous droits réservés.
  • Crédits : © 2017 Metropolitan FilmExport. Tous droits réservés.
  • Franchise : 1er volet du diptyque Hitman & Bodyguard
Note des spectateurs :

Hitman & Bodyguard réactive le genre du Buddy movie avec une certaine efficacité qui compense le manque d’originalité. Le duo formé par Ryan Reynolds et Samuel L. Jackson fonctionne parfaitement.

Synopsis : Un redoutable tueur à gages est contraint de témoigner contre son ancien employeur devant la Cour internationale de justice de La Haye. Interpol est alors chargée de l’escorter jusqu’aux Pays-Bas et engage le meilleur garde du corps du métier pour mener à bien cette mission. Mais c’était sans savoir que depuis des années, les deux hommes s’opposent : les voilà désormais obligés de s’associer pour tenter de survivre aux pires épreuves…

Hitman & Bodyguard entend ressusciter le Buddy movie des années 80

Critique : Il est tout d’abord important de signaler que Hitman & Bodyguard (2017) fait partie des rares films hollywoodiens récents à ne pas être issu d’un comic book ou d’une franchise déjà établie. Il s’agit en fait d’un scénario original de Tom O’Connor qui a séduit les exécutifs de la firme Millennium. Après avoir proposé la réalisation du projet à Jeff Wadlow (les déplorables Kick-Ass 2 et Nightmare Island), ils ont finalement opté pour l’Australien Patrick Hughes qui a déjà montré son savoir-faire dans l’action avec le réussi Red Hill (2010) et le moins convaincant Expendables 3 (2014). Le metteur en scène est ravi de pouvoir aborder un genre typique des années 80-90, à savoir le Buddy movie.

Les buddy movies sur CinéDweller

Mis à l’honneur par des œuvres comme 48 heures (Hill, 1982) ou bien L’arme fatale (Donner, 1987), le genre a donné lieu à un nombre conséquent d’avatars plus ou moins réussis au cours du temps. Pour Patrick Hughes, il s’agissait de réactiver le genre en lui restant fidèle dans l’esprit, mais en le modernisant dans la forme. Ainsi, les multiples séquences d’action se conforment au cahier des charges actuel avec des cascades impressionnantes, des destructions massives et des fusillades spectaculaires en pleine rue.

Une intrigue classique, mais portée par des acteurs chevronnés

En ce qui concerne l’intrigue, elle est assez basique, centrée autour d’un fil rouge très simple : il faut mener un témoin sain et sauf de son lieu de détention jusqu’au Tribunal Pénal International de La Haye où il doit charger un ancien dictateur déchu – incarné avec fougue par Gary Oldman, égal à lui-même. Bien entendu, pour épicer le tout, le garde du corps et le tueur à gages ont un passif sérieux et vont devoir collaborer malgré eux pour espérer rester en vie. Rien de bien nouveau sous le soleil avec ce script très classique, mais qui bénéficie heureusement de personnages suffisamment bien campés pour être drôles.

Hitman & Bodyguard, affiche

© 2017 Metropolitan FilmExport / Affiche : Lagency (agence) – Taste Design. Tous droits réservés.

Ainsi, Ryan Reynolds confirme son goût pour les interprétations ironiques depuis qu’il a triomphé dans Deadpool (Miller, 2016). Il faut avouer qu’il est plutôt drôle dans ce film et qu’il forme même un duo caustique avec Samuel L. Jackson, qui, lui, n’a plus à rien à prouver. Si la française Élodie Yung est également à l’aise, on retiendra surtout la prestation hors norme de Salma Hayek dans un personnage outrancier de femme forte à l’injure facile. Ordurière et particulièrement violente, l’actrice marque des points à chacune de ses apparitions, malheureusement peu nombreuses. D’ailleurs, son personnage a fait l’objet d’un tel plébiscite de la part des spectateurs qu’il a eu le droit d’être étoffé dans la suite sortie en 2021. Ici, elle déclenche à chaque fois l’hilarité et prouve qu’elle est également une excellente interprète de comédie.

Un divertissement agréable et fun, malgré quelques facilités d’écriture

Tourné majoritairement en Bulgarie – une habitude chez la firme Millennium – Hitman & Bodyguard bénéficie de paysages européens de toute beauté. On adore notamment l’impressionnante course poursuite dans les canaux d’Amsterdam (en réalité tournée en Bulgarie, mais l’illusion est parfaite). D’ailleurs, les différentes scènes d’action possèdent une belle lisibilité, preuve de l’implication d’un cinéaste et de sa seconde équipe qui maîtrisent leur art.

Bien sûr, tout n’est pas réussi dans Hitman & Bodyguard puisque le script est un peu facile, que certains dialogues tombent à plat et que les rebondissements sont parfois grossiers (on songe notamment à l’évasion spectaculaire du dictateur, dont on se demande bien pourquoi il a attendu si longtemps pour effectuer cette tentative). Toutefois, l’ensemble se regarde toujours avec plaisir grâce à une réalisation efficace et des acteurs parfaitement dirigés. Hitman & Bodyguard est donc un divertissement agréable qui sait faire honneur au sous-genre auquel il se rattache, à savoir la comédie d’action tendance buddy-movie.

Un succès international, mais la France est demeurée un peu en retrait

Aux États-Unis, le long-métrage a ouvert à 21M$ le week-end de sa sortie (en août 2017), avant de chuter vers 10 M$ par semaine jusqu’à cumuler 75,4 M$ pour un budget initial de 30 millions de billets verts. A l’international, le long-métrage a également performé en Chine où il a atteint 21,1 M$. Les autres territoires sont moins lucratifs si l’on excepte le Royaume-Uni avec 9,7 M$ d’apport.

La France, elle, a généré 3,7 M$ avec ses 527 831 entrées sur l’ensemble de sa carrière. A Paris, la comédie d’action n’a enchanté que 161 991 adolescents, ce qui est plutôt décevant. Si le marché français a été globalement en retrait, cela n’a toutefois pas empêché le film de cumuler 176,6 M$ à l’international. De quoi motiver la création d’une suite judicieusement intitulée Hitman & Bodyguard 2 (2021) créée par la même équipe artistique. Cette suite n’a pas obtenu le même succès, ce qui est assurément lié à la pandémie de la Covid-19. Mais ceci est une autre histoire.

Critique de Virgile Dumez

Les sorties de la semaine du 23 août 2017

Acheter le film en UHD 4K

Voir le film en VOD

Hitman & Bodyguard, l'affiche 2

© 2017 Metropolitan FilmExport / Affiche : Lagency (agence) – Taste Design. Tous droits réservés.

Biographies +

Patrick Hughes, Samuel L. Jackson, Salma Hayek, Ryan Reynolds, Gary Oldman, Richard E. Grant, Alan McKenna, Joaquim de Almeida, Yuri Kolokolnikov, Élodie Yung

Trailers & Vidéos

trailers
x
Hitman & Bodyguard, l'affiche 2

Bande-annonce de Hitman & Bodyguard (VOstf)

Action, Comédie

x