Léa Seydoux

Actrice
France de Bruno Dumont, affiche

Personal Info

  • Nationalité : Française
  • Date de naissance : 1er juillet 1985 à Paris (France)
  • Crédit visuel : © 2021 ARP Sélection

Biographie

Note des spectateurs :

Léa Seydoux révélée par La belle personne de Christophe Honoré a connu le succès sous la direction de Benoit Jacquot (L’adieu à la reine), Abdellatif Kechiche (La vie d’Adèle) et Xavier Dolan (Juste la fin du monde).

Elle a aussi poursuivi une carrière internationale (avec Tarantino, Wes Anderson…).

Léa Seydoux et une jeune carrière internationale

Petite-fille de Jérôme Seydoux, président de Pathé, Léa Seydoux suit une éducation bourgeoise puis s’intéresse à l’art dramatique. Elle débute au cinéma en 2006 et tourne avec Jean-Pierre Mocky, Catherine Breillat et Bertrand Bonello. Elle obtient des premiers rôles avec le jeune cinéma français, et se retrouve nommée au César du meilleur espoir féminin  pour La belle personne (2008) de Christophe Honoré et Belle épine (2010) de Rebecca Zlotowski.

En 2009, elle obtient un rôle dans Inglorious Basterds (2009) de Tarantino et se partage dès lors entre des productions internationales et le cinéma d’auteur français. C’est ainsi qu’elle campe Isabelle d’Angoulême dans Robin des Bois (2010) de Ridley Scott, et fait partie des prestigieux castings de Minuit à Paris (2011) de Woody Allen, Mission impossible : Protocole Fantôme (2011) de Brad Bird, et The Grand Budapest Hotel (2014) de Wes Anderson.

Elle est même James Bond Girl dans 007 Spectre (2015) de Sam Mendes et Mourir peut attendre (2021) de Cary Joji Fukunaga. Et elle tourne avec de grands auteurs étrangers comme Raoul Ruiz (Mystères de Lisbonne, 2010), Yórgos Lánthimos (The Lobster, 2015) ou Xavier Dolan (Juste la fin du monde, 2016).

Une actrice exigeante et ambitieuse

En France, son jeu dramatique s’affine et elle est nommée au César de la meilleure actrice pour Les adieux à la reine (2012) de Benoit Jacquot, et La vie d’Adèle (2013) d’Abdellatif Kechiche, dont elle partage le triomphe (et la Palme d’or cannoise) avec le réalisateur et sa partenaire, Adèle Exarchopoulos.

À l’exception du faux pas de La belle et la bête (2014) version Christophe Gans, elle joue dans de bons films d’auteur comme L’enfant d’en haut (2012) d’Ursula Meier, Grand Central (2013) de Rebecca Zlotowski, ou Roubaix, une lumière (2019) d’Arnaud Desplechin.

Léa Seydoux a également été dirigée par Jessica Hausner, Sébastien Lifshitz, Bruno Dumont et lldikó Enyedi.

Gérard Crespo

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
France de Bruno Dumont, affiche

Bande-annonce de Tromperie

Actrice

Bande-annonce de The French Dispatch

Bande-annonce de Mourir peut attendre

Bande annonce de 007 Spectre (VF)

Bande-annonce hongroise de L'histoire de ma femme

x