Bernard Verley

Acteur, Réalisateur, Producteur
La voie lactée, l'affiche

Personal Info

  • Nationalité : Français
  • Date de naissance : 4 octobre 1939 (France)
  • Crédit visuels : © 1969 Studiocanal / Affiche : Jacques Vaissier. Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :

Acteur, producteur et réalisateur français, Bernard Verley est né en 1939. Il a d’abord étudié les Beaux-arts à Lille, avant de se prendre de passion pour le théâtre. En arrivant à Paris, il a ainsi suivi le cours Dullin avant d’intégrer le fameux TNP de Jean Vilar. Même s’il adore la scène, Bernard Verley n’a pas méprisé le septième art où il a eu essentiellement à défendre des seconds rôles. Pourtant, sa carrière cinéma débute sur les chapeaux de roues avec le rôle-titre de Napoléon II, l’aiglon (Claude Boissol, 1961), puis le second de Les honneurs de la guerre (Jean Dewever, 1961).

Toutefois, il privilégie alors sa carrière théâtrale et ne revient qu’à la fin des années 60 au service d’auteurs plus confidentiels et exigeants. On le voit chez Guy Gilles (L’amour à la mer et Au pan coupé) ou encore chez Luis Buñuel qui lui offre le rôle de Jésus dans La voie lactée (1969), puis le réemploie dans Le fantôme de la liberté (1974).

Par la suite, il devient aussi un interprète d’Éric Rohmer pour L’amour, l’après-midi (1972), ou encore de François Jouffa pour La bonzesse (1974). Après une longue pause théâtrale, Bernard Verley revient au grand écran avec l’étrange Asphalte (Denis Amar, 1981), mais les années 80 le voient bouder le cinéma. On le retrouve plus tard dans L’accompagnatrice (Claude Miller, 1992), Hélas pour moi (Jean-Luc Godard, 1993), Une nouvelle vie (Olivier Assayas, 1993), La reine Margot (Patrice Chéreau, 1994), L’ange noir (Jean-Claude Brisseau, 1994) et Elisa (Jean Becker, 1995).

Le comédien confirme l’excellence de ses choix, portés vers un cinéma d’auteur important, tout en étant de plus en plus présent également à la télévision dans des téléfilms et autres séries populaires. On le revoit dans Lucie Aubrac (Claude Berri, 1997), Au cœur du mensonge (Claude Chabrol, 1999), La dilettante (Pascal Thomas, 1999), Mon petit doigt m’a dit… (Pascal Thomas, 2005), Lady Chatterley (Pascale Ferran, 2006), Associés contre le crime (Pascal Thomas, 2012), Rodin (Jacques Doillon, 2017), Grâce à Dieu (François Ozon, 2018) et il a plus récemment participé à la dramatique télé Diane de Poitiers (2022) mise en scène par Josée Dayan.

A noter que le comédien a également été producteur et a tâté de la réalisation sur un très court segment d’un film collectif consacré au sida en 1995.

Virgile Dumez

Filmographie :

Acteur (longs-métrages de cinéma uniquement) :

  • 1961 : Napoléon II L’Aiglon de Claude Boissol
  • 1961 : Les Honneurs de la guerre de Jean Dewever
  • 1964 : L’amour à la mer de Guy Gilles
  • 1964 : Un certain désir (Die Lady) de Hans Albin  et Peter Berneis
  • 1965 : Cent briques et des tuiles de Pierre Grimblat
  • 1968 : Bérénice de Pierre-Alain Jolivet
  • 1968 : Les Cracks d’Alex Joffé
  • 1968 : La Fille d’en face de Jean-Daniel Simon
  • 1968 : Au pan coupé de Guy Gilles
  • 1969 : La Voie lactée de Luis Buñuel
  • 1971 : Une femme libre de Claude Pierson
  • 1972 : L’Amour l’après-midi d’Éric Rohmer
  • 1973 : Le Feu aux lèvres de Pierre Kalfon
  • 1974 : Le Fantôme de la liberté de Luis Buñuel
  • 1974 : La Bonzesse de François Jouffa
  • 1976 : Les Mal Partis de Sébastien Japrisot
  • 1981 : Asphalte de Denis Amar
  • 1991 : Nord de Xavier Beauvois
  • 1992 : L’Accompagnatrice de Claude Miller
  • 1993 : Hélas pour moi de Jean-Luc Godard
  • 1993 : Taxi de nuit de Serge Leroy
  • 1994 : La Reine Margot de Patrice Chéreau
  • 1994 : Pas très catholique de Tonie Marshall
  • 1994 : La Folie douce de Frédéric Jardin
  • 1994 : L’Ange noir de Jean-Claude Brisseau
  • 1994 : À la folie de Diane Kurys
  • 1994 : Le Sourire de Claude Miller
  • 1995 : La Duchesse de Langeais de Jean-Daniel Verhaeghe
  • 1995 : Élisa de Jean Becker
  • 1997 : Lucie Aubrac de Claude Berri
  • 1998 : Au cœur du mensonge de Claude Chabrol
  • 1998 : … Comme elle respire de Pierre Salvadori
  • 1999 : Les Terres froides de Sébastien Lifshitz
  • 1999 : La Femme du cosmonaute de Jacques Monnet
  • 1999 : Recto-verso de Jean-Marc Longval
  • 2000 : La Dilettante de Pascal Thomas
  • 2000 : L’Envol de Steve Suissa
  • 2000 : Les Frères Sœur de Frédéric Jardin
  • 2001 : CQ de Roman Coppola
  • 2005 : Au sud des nuages de Jean-François Amiguet
  • 2005 : Mon petit doigt m’a dit… de Pascal Thomas
  • 2006 : Le Grand Appartement de Pascal Thomas
  • 2006 : Lady Chatterley de Pascale Ferran
  • 2011 : Ma compagne de nuit de Isabelle Brocard et Hélène Laurent
  • 2012 : Au galop de Louis-Do de Lencquesaing
  • 2012 : Associés contre le crime de Pascal Thomas
  • 2012 : À cœur ouvert de Marion Laine
  • 2013 : Une autre vie d’Emmanuel Mouret
  • 2014 : Tiens-toi droite de Katia Lewkowicz
  • 2015 : Le Grand jeu de Nicolas Pariser
  • 2016 : L’Indomptée de Caroline Deruas
  • 2017 : Rodin de Jacques Doillon
  • 2017 : Numéro Une de Tonie Marshall
  • 2018 : Grâce à Dieu de François Ozon
x