Bernard Le Coq

Acteur
La fleur du mal, l'affiche

Personal Info

  • Nationalité : Français
  • Date de naissance : 25 septembre 1950 à Le Blanc (France)
  • Crédits visuel : © 2003 MK2 Productions - France 3 Cinéma / Affiche : Serge Lavayssière (photographe) - Jérémie Nassif (photographe) - Véronique Amiot (affichiste). Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :

Acteur français, Bernard Le Coq débute au cinéma dès l’âge de 17 ans dans Les grandes vacances (Girault, 1967) et poursuit avec des rôles plus importants, notamment dans Du soleil plein les yeux (Boisrond, 1970). Il tourne ensuite César et Rosalie (Sautet, 1972), Les feux de la chandeleur (Korber, 1972) et Les granges brûlées (Chapot, 1973). Toutefois, l’acteur va peu à peu être cantonné à des seconds rôles, comme dans C’est dur pour tout le monde (Gion, 1975) ou Chaussette surprise (Davy, 1978).

Comme les bons rôles se font rares au cinéma, Bernard Le Coq débute une carrière théâtrale au milieu des années 70 et commence également à être très actif à la télévision. Il enchaîne alors de très nombreux téléfilms. Sur grand écran, on le revoit dans Le toubib (Granier-Deferre, 1979), Pile ou face (Enrico, 1980), Trois hommes à abattre (Deray, 1980) et Jeans tonic (Patient, 1984).

Après un long passage à la télévision, il joue le frère de Van Gogh (Pialat, 1990) et obtient ainsi une nomination au César du meilleur second rôle masculin. Alternant désormais feuilletons populaires à la télévision et rôles secondaires, il est à l’affiche dans Les patriotes (Rochant, 1994), Mon homme (Blier, 1995), Capitaine Conan (Tavernier, 1996) et L’école de la chair (Jacquot, 1998). Il incarne ensuite un médecin pour Zabou Breitman dans Se souvenir des belles choses (2001) qui lui permet d’obtenir le César du meilleur acteur dans un second rôle.

Depuis, il a encore été remarquable dans La fleur du mal (Chabrol, 2002), La demoiselle d’honneur (Chabrol, 2003), Caché (Haneke, 2004) et Joyeux Noël (Carion, 2005). Bernard Le Coq reçoit une autre nomination aux César pour son interprétation de Jacques Chirac dans La conquête (Durringer, 2011), puis enchaîne avec Le capital (Costa-Gavras, 2012) et L’incroyable histoire du facteur Cheval (Tavernier, 2018).

Signalons enfin que le grand public le connaît surtout pour avoir joué dans la série Une famille formidable qui a duré de 1992 à 2018 dans laquelle il joue le rôle de Jacques Beaumont.

Virgile Dumez 

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
La fleur du mal, l'affiche

Bande-annonce de Pile ou face

Acteur

Bande-annonce de Les granges brûlées

x