Adolfo Celi

Acteur, Réalisateur, Producteur, Scénariste
un_condé_affiche

Personal Info

  • Nationalité : Italien
  • Date de naissance : 27 juillet 1922 à Messine (Sicile, Italie)
  • Date de décès : 19 février 1986 à Sienne (Italie)
  • Crédit visuel : © Stephan Films - Empire Films 1970. / Illustrateur : Ferracci. Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :

Acteur, réalisateur, producteur et scénariste italien, Adolfo Celi commence sa carrière d’acteur dans les années 40, mais il décide de s’exiler en Amérique du Sud. Il devient même réalisateur en tournant au Brésil le film Caiçara (1950), puis Tico-Tico no Fubá (1952). Il signe également de très nombreuses mises en scène de théâtre au Brésil et tourne aussi des dramatiques télé.

A partir de 1963, il fait le choix de revenir en Italie où il s’oriente définitivement vers la comédie. Il joue notamment dans L’homme de Rio (de Broca, 1964) et entame une carrière internationale grâce à ses contributions dans L’express du colonel Von Ryan (Robson, 1965) et surtout son rôle du méchant Largo dans le James Bond Opération tonnerre (Young, 1965).

Dès lors, il multiplie les seconds rôles dans Guêpier pour trois abeilles (Mankiewicz, 1967), Danger : Diabolik (Bava, 1968), Un condé (Boisset, 1970), Brancaleone s’en va-t-aux croisades (Monicelli, 1970), Qui l’a vue mourir ? (Lado, 1972), Dix petits nègres (Collinson, 1974), Mes chers amis (Monicelli, 1976), Le grand escogriffe (Pinoteau, 1976), Mes chers amis 2 (Monicelli, 1982) et Mes chers amis 3 (Loy, 1985).

Virgile Dumez

Filmographie :

Réalisateur (longs-métrages uniquement) :

  • 1950 : Caiçara, coréalisé avec Tom Payne et John Waterhouse
  • 1952 : Tico-Tico no Fubá
  • 1969 : L’Alibi, coréalisé avec Vittorio Gassman et Luciano Lucignani

Acteur (longs-métrages cinéma uniquement) :

  • 1945 : Un Américain en vacances (Un americano in vacanza) de Luigi Zampa
  • 1948 : Noël au camp 119 (Natale al campo 119) de Pietro Francisci
  • 1948 : De nouveaux hommes sont nés (Proibito rubare) de Luigi Comencini
  • 1948 : Emigrantes d’Aldo Fabrizi
  • 1950 : Caiçara de lui-même, Tom Payne et John Waterhouse
  • 1952 : Tico-Tico no Fubá de lui-même
  • 1963 : Sandokan, le tigre de Bornéo (Sandokan, la tigre di Mompracem) d’Umberto Lenzi
  • 1963 : L’Homme de Rio de Philippe de Broca
  • 1964 : Un monsieur de compagnie de Philippe de Broca
  • 1964 : Ah ! Les Belles Familles (Le belle famiglie) d’Ugo Gregoretti, segment Amare è un po’ morire
  • 1964 : Pour trois nuits d’amour (Tre notti d’amore), segment La moglie bambina de Franco Rossi
  • 1965 : Par un beau matin d’été de Jacques Deray
  • 1965 : Slalom de Luciano Salce
  • 1965 : E venne un uomo d’Ermanno Olmi
  • 1965 : Opération Tonnerre (Thunderball) de Terence Young
  • 1965 : L’Extase et l’Agonie (The Agony and the Ecstasy) de Carol Reed
  • 1965 : L’Express du colonel Von Ryan (Von Ryan’s Express) de Mark Robson
  • 1965 : Yankee de Tinto Brass
  • 1966 : Le Greco (El Greco) de Luciano Salce
  • 1966 : Grand Prix de John Frankenheimer
  • 1966 : Le Roi de cœur de Philippe de Broca
  • 1966 : Guet-apens à Téhéran (Das Geheimnis der gelben Mönche) de Manfred R. Köhler
  • 1966 : Les Nuits facétieuses d’Armando Crispino et Luciano Lucignani
  • 1967 : Coup de maître au service de sa majesté britannique (Colpo maestro al servizio di Sua Maestà britannica) de Michele Lupo
  • 1967 : Torero malgré lui (The Bobo) de Robert Parrish
  • 1967 : Le Carnaval des truands (Ad ogni costo) de Giuliano Montaldo
  • 1967 : Guêpier pour trois abeilles (The Honey Pot) de Joseph L. Mankiewicz
  • 1967 : Opération frère cadet (OK Connery) d’Alberto De Martino
  • 1967 : Fantabulous (La donna, il sesso e il superuomo) de Sergio Spina
  • 1967 : La Gloire des canailles (Dalle Ardenne all’inferno) d’Alberto De Martino
  • 1968 : Sentence de mort (Sentenza di morte) de Mario Lanfranchi
  • 1968 : Uno scacco tutto matto de Roberto Fizz
  • 1968 : Danger : Diabolik ! (Diabolik) de Mario Bava
  • 1968 : Opération fric (Sette volte sette) de Michele Lupo
  • 1969 : L’Alibi de lui-même, Vittorio Gassman et Luciano Lucignani
  • 1969 : Pleins Feux sur l’archange (L’arcangelo) de Giorgio Capitani
  • 1969 : Lingots à gogo (Midas Run) d’Alf Kjellin
  • 1969 : Exécutions (Un detective) de Romolo Guerrieri
  • 1969 : Moi, Emmanuelle (Io, Emmanuelle) de Cesare Canevari
  • 1969 : La Mort sonne toujours deux fois (Blonde Köder für den Mörder) d’Harald Philipp
  • 1969 : À la recherche de Grégory (In Search of Gregory) de Peter Wood
  • 1970 : Rendez-vous avec le déshonneur (Appuntamento col disonore) d’Adriano Bolzoni
  • 1970 : Le Tunnel de la peur (Fragment of Fear) de Richard C. Sarafian
  • 1970 : Un condé de Yves Boisset
  • 1970 : Brancaleone s’en va-t-aux croisades (Brancaleone alle crociate) de Mario Monicelli
  • 1970 : L’Empire du crime (La mala ordina) de Fernando Di Leo
  • 1971 : Una chica casi decente de Germán Lorente
  • 1971 : Hanno cambiato faccia de Corrado Farina
  • 1971 : Double Assassinat dans la rue Morgue (Murders in the Rue Morgue) de Gordon Hessler
  • 1972 : Le Mataf de Serge Leroy
  • 1972 : Le Manoir aux filles (Ragazza tutta nuda assassinata nel parco) d’Alfonso Brescia
  • 1972 : Le parrain a le bras long (La mano lunga del padrino) de Leonardo Bonomi
  • 1972 : Qui l’a vue mourir ? (Chi l’ha vista morire?) d’Aldo Lado
  • 1972 : François et le Chemin du soleil (Fratello sole, sorella luna) de Franco Zeffirelli
  • 1972 : Un cas parfait de stratégie criminelle (Terza ipotesi su un caso di perfetta strategia criminale) de Giuseppe Vari
  • 1972 : L’Œil du labyrinthe (L’occhio nel labirinto) de Mario Caiano
  • 1973 : Piazza pulita de Luigi Vanzi
  • 1973 : La Villégiature (La villeggiatura) de Marco Leto
  • 1973 : Les Dix Derniers Jours d’Hitler d’Ennio De Concini
  • 1974 : Liberté, mon amour ! (Libera, amore mio) de Mauro Bolognini
  • 1974 : Le Fantôme de la liberté de Luis Buñuel
  • 1974 : Dix Petits Nègres (Ten little indians) de Peter Collinson
  • 1974 : Mourir à 12 ans (Il venditore di palloncini) de Mario Gariazzo
  • 1974 : La Tentation (Il sorriso del grande tentatore) de Damiano Damiani
  • 1976 : Virginité (Come una rosa al naso) de Franco Rossi
  • 1976 : Deux Flics à abattre (Uomini si nasce poliziotti si muore) de Ruggero Deodato
  • 1976 : La moglie di mio padre d’Andrea Bianchi
  • 1976 : L’affittacamere de Mariano Laurenti
  • 1976 : Mes chers amis (Amici miei) de Mario Monicelli
  • 1976 : Fièvre de cheval (Febbre da cavallo)
  • 1976 : Mesdames et messieurs, bonsoir (Signore e signori, buonanotte) de Luigi Comencini, Nanni Loy, Luigi Magni, Mario Monicelli et Ettore Scola
  • 1976 : Le Grand Escogriffe de Claude Pinoteau
  • 1976 : L’Homme sans pitié (Genova a mano armata) de Mario Lanfranchi
  • 1976 : Meurtre pour un homme seul (The Next Man) de Richard C. Sarafian
  • 1977 : Che notte quella notte! de Ghigo De Chiara
  • 1977 : Les Bonshommes (Pane, burro e marmellata) de Giorgio Capitani
  • 1977 : Les Passagers de Serge Leroy
  • 1977 : Holocauste 2000 (Holocaust 2000) d’Alberto De Martino
  • 1977 : La tigre è ancora viva: Sandokan alla riscossa! de Sergio Sollima
  • 1977 : L’Homme de Corleone (L’uomo di Corleone) — film inachevé de Duilio Coletti
  • 1978 : Le Crime du siècle (Indagine su un delitto perfetto) d’Aaron Leviathan
  • 1978 : Le braghe del padrone de Flavio Mogherini
  • 1978 : Professor Kranz tedesco di Germania de Luciano Salce
  • 1980 : Café express de Nanni Loy
  • 1980 : Le Cerveau du super-gang (Car-Napping – Bestellt, geklaut, geliefert) de Wigbert Wicker
  • 1981 : Amoureux fou (Innamorato pazzo) de Franco Castellano et Giuseppe Moccia
  • 1982 : Monsignor de Frank Perry
  • 1982 : Mes chers amis 2 (Amici miei atto II) de Mario Monicelli
  • 1982 : Di padre in figlio de Vittorio Gassman et Alessandro Gassmann
  • 1984 : Cendrillon 80 (Cenerentola ’80) de Roberto Malenotti
  • 1985 : Mes chers amis 3 (Amici miei atto III) de Nanni Loy
  • 1985 : Il giocatore invisibile de Sergio Genni

Trailers & Videos

trailers
x
un_condé_affiche

Bande-annonce de Holocaust 2000 (VA)

Acteur, Réalisateur, Producteur, Scénariste

x