Scream : la critique du film (2022)

Thriller, Slasher | 1h54min
Note de la rédaction :
5/10
5
Scream, affiche du film

  • Réalisateur : Tyler Gillett Matt Bettinelli-Olpin
  • Acteurs : Kyle Gallner, Neve Campbell, Courteney Cox, David Arquette, Skeet Ulrich, Marley Shelton, Melissa Barrera, Jack Quaid, Jenna Ortega, Mikey Madison
  • Date de sortie: 12 Jan 2022
  • Nationalité : Américain
  • Titre original : Scream
  • Titres alternatifs : Frissons (Québec) / Scream 5 (titre de travail) / Gritos (Portugal) / Krzyk (Pologne) / Scream (Grita) (Mexique) / Klyksmas 5 (Lituanie) / Sikoly (Hongrie) / Scream 5 (Chili) / Pânico (Brésil)
  • Année de production : 2022
  • Scénariste(s) : James Vanderbilt et Guy Busick, d'après les personnages créés par Kevin Williamson
  • Directeur de la photographie : Brett Jutkiewicz
  • Compositeur : Brian Tyler
  • Société(s) de production : Paramount Pictures, Spyglass Media Group, Project X Entertainment, Outerbanks Entertainment, Radio Silence Productions, Lantern Entertainment
  • Distributeur : Paramount Pictures
  • Éditeur(s) vidéo : Paramount Pictures (DVD, blu-ray, 4K UHD, 2022)
  • Date de sortie vidéo : 18 mai 2022
  • Box-office France / Paris-périphérie : 539 851 entrées / 154 092 entrées
  • Box-office nord-américain / Monde : 81,6 M$ (USA) / 140 M$ (monde)
  • Budget : 24 M$
  • Rentabilité : -
  • Classification : Interdiction aux mineurs -16 ans. La commission propose une interdiction aux mineurs de moins de seize ans en raison des scènes de meurtres sanglantes et souvent complaisantes.
  • Formats : 2,39: 1 / Couleurs (4K - DCP Digital Cinema Package) / Son : Dolby Atmos
  • Festivals et récompenses : MTV Movie + TV Awards 2022 : Prix de la meilleure actrice Jenna Ortega
  • Illustrateur / Création graphique : BLT Communications, LLC (affiches)
  • Crédits : Paramount Pictures
  • Franchise : 5ème volet de la franchise Scream
Note des spectateurs :

En jouant au plus malin avec le spectateur, Scream 2022 s’amuse de sa fonction de requel, mais oublie d’injecter du neuf dans une franchise usée. L’ensemble se regarde sans déplaisir, mais également sans passion aucune. Un film dont on cherche encore l’utilité.

Synopsis : Vingt-cinq ans après que la paisible ville de Woodsboro a été frappée par une série de meurtres violents, un nouveau tueur revêt le masque de Ghostface et prend pour cible un groupe d’adolescents. Il est déterminé à faire ressurgir les sombres secrets du passé.

Scream : remake, suite ou requel ?

Critique : Mis à mal par l’échec commercial de Scream 4 (Craven, 2011), la franchise s’est éteinte au cours des années 2010, achevée par le décès de son principal maître d’œuvre, le cinéaste Wes Craven. Même si le scénariste Kevin Williamson a annoncé à plusieurs reprises avoir réfléchi à la suite, plusieurs projets concurrents ont vu le jour, et notamment celui d’une série télévisée qui restera lettre morte. La saga enterrée par Dimension Films est finalement rachetée par Lantern Entertainment et Spyglass Media Group. Leur but est de réactiver la franchise, d’autant qu’ils sont motivés par les beaux résultats de films comme Halloween (Gordon Green, 2018) qui démontrent qu’il est toujours possible de rebooter une saga, tout en restant respectueux de l’original en reprenant des membres du casting d’époque, ici Jamie Lee Curtis.

Affiche personnage Neve Campbell Scream 5

© Paramount Pictures

L’idée qui va alors guider les scénaristes James Vanderbilt et Guy Busick est de faire de Scream 5 un requel. Il s’agit donc de rebooter la saga en réalisant un remake du premier film, tout en l’inscrivant tout de même dans la continuité narrative de la saga originale. En gros, l’équipe doit installer de nouveaux personnages dans l’univers de la saga, tout en leur faisant croiser des protagonistes iconiques de la franchise. A cela, on ajoute généralement une bonne dose de fan service, avec le retour à l’écran de quelques personnages secondaires des volets précédents. Ici, outre le trio formé par Neve Campbell, Courteney Cox et David Arquette, les fans pourront retrouver Skeet Ulrich dans le rôle d’un fantôme qui apparaît à sa progéniture, mais aussi la policière du numéro 4 incarnée par Marley Shelton ou encore la comédienne Heather Matarazzo qui était présente dans le troisième opus.

Comment essayer de faire du neuf avec du vieux

Mais le but principal des réalisateurs Matt Bettinelli-Olpin et Tyler Gillett (déjà aux commandes de Wedding Nightmare) était bien d’imposer un tout nouveau casting destiné à séduire un nouveau public. Malheureusement, cette tentative s’avère assez décevante dans l’ensemble. Effectivement, si l’on apprécie le jeu de Jack Quaid, il faut bien reconnaître que le jeune casting manque de prestance et de charisme. Malgré tous ses efforts Melissa Barrera a du mal à s’imposer en tant que relève de Neve Campbell. Son jeu se fortifie en cours de projection, mais elle ne semble pas vraiment avoir les épaules du rôle. Alors que nous n’avons jamais été fan du jeu du casting original, les acteurs de la première quadrilogie s’en sortent bien mieux que leurs frêles successeurs.

En fait, le problème principal de ce Scream qui ose abandonner son numéro 5 comme pour mieux coller à sa fonction de faux reboot et de vraie suite, c’est sa totale incapacité à proposer quelque chose de neuf au sein d’une saga déjà bien exploitée. Certes, les deux cinéastes effectuent quelques pas de côté afin de surprendre les fans érudits de la franchise, mais cela ne constitue qu’un toilettage de façade pour proposer plus ou moins le même film, la surprise et le talent en moins.

Du méta cinéma au cynisme, il n’y a qu’un pas

Soyons parfaitement honnêtes, certaines scènes de meurtres sont plutôt réussies et bien amenées, mais les cinéastes font trop souvent appel aux jump scares et ne tablent pas suffisamment sur la tension et le suspense. Cependant, ils abusent de l’aspect méta qui était déjà présent dans la saga et font ainsi preuve d’un certain cynisme lorsqu’ils dénoncent par exemple le manque d’imagination d’Hollywood et la folie qui s’empare des fans de ces franchises. Il est toujours étonnant de constater que certains cinéastes s’amusent à cracher dans la soupe qui les nourrit.

Affiche personnage David Arquette Scream 5

© Paramount Pictures

Pas forcément désagréable à suivre, Scream 2022 manque vraiment d’un script bien charpenté car le whodunit ne fonctionne pas vraiment ici tant la motivation du ou des assassins peut faire de n’importe quel personnage un coupable potentiel. Si bien que le spectateur lâche assez vite l’affaire pour se contenter de suivre un slasher très basique et occasionnellement efficace. Afin de compenser ces faiblesses, les auteurs ont poussé le bouchon assez loin dans la violence des attaques au couteau, plutôt sanglantes et parfois gore. Pourtant, cela ne suffit pas à faire de cette cinquième mouture un mets de choix.

Un beau succès américain, nettement moins bien reçu en France

Plutôt bien reçu par la critique et le public aux Etats-Unis, Scream est sorti lors de la phase de décroissance de la pandémie de Covid-19 au mois de janvier 2022, ce qui lui a permis de générer plus de 33,8 millions de dollars à l’issue de son premier week-end (de 4 jours car il comprenait un jour férié). Finalement, le requel a bien fonctionné avec 81,6 M$ en Amérique du Nord et plus de 140 M$ cumulés dans le monde.

Toutefois, cet accueil fut nettement moins bon en France où les critiques ont été moins chaleureuses. Mais le pire vient de la carrière du film en salles avec les chiffres les plus faibles de la franchise. Ainsi, à la séance parisienne de 14h, Scream n’a attiré que 765 spectateurs dans 15 cinémas, ce qui est très mauvais. Le premier jour France n’est guère plus exaltant avec 34 201 spectateurs dans 415 sites. Avec 209 481 entrées en 5 jours, le cinquième volet se situe largement derrière le quatrième opus qui était déjà considéré comme un échec. Autant dire que les 539 851 entrées finales sur toute la France ont douché les attentes du distributeur Paramount qui espérait mieux au vu du succès américain.

Malgré la faiblesse certaine de cet opus, les deux réalisateurs ont aussitôt mis en chantier une suite qui, cette fois, devrait assumer son statut en étant intitulée Scream 6. Mais attendons-nous vraiment ce prochain numéro avec impatience ?

Critique de Virgile Dumez

Les sorties de la semaine du 12 janvier 2022

La franchise Scream sur CinéDweller

Les slashers sur CinéDweller

Acheter le film en 4K UHD

Voir le film en VOD

Scream, affiche du film

© Paramount Pictures

Biographies +

Tyler Gillett Matt Bettinelli-Olpin, Kyle Gallner, Neve Campbell, Courteney Cox, David Arquette, Skeet Ulrich, Marley Shelton, Melissa Barrera, Jack Quaid, Jenna Ortega, Mikey Madison

Trailers & Vidéos

trailers
x
Scream, affiche du film

Bande-annonce de Scream 2022 (VF)

Thriller, Slasher

x