Mes chers amis n°2 (1984)

Comédie | 2h07min
Note de la rédaction :
6/10
6
Affiche de Mes Chers Amis N°2 (1984)

  • Réalisateur : Mario Monicelli
  • Acteurs : Philippe Noiret, Ugo Tognazzi, Paolo Stoppa, Adolfo Celi, Gastone Moschin, Renzo Montagnani, Domiziana Giordano
  • Date de sortie: 27 Juin 1984
  • Année de production : 1982
  • Nationalité : Italien
  • Titre original : Amici miei - Atto II°
  • Titres alternatifs : All My Friends Part 2 (Etats-Unis), Oh! Amigos Meus... 2ª Parte (Portugal), Meine Freunde (Allemagne), Oi entimotatoi filoi mou 2 (Grèce), Quinteto Irreverente (Brésil), El quinteto irreverente (Argentine), Un quinteto a lo loco (Espagne)
  • Scénaristes : Leonardo Benvenuti, Piero De Bernardi,Tullio Pinelli, Mario Monicelli
  • Monteur : Ruggero Mastroianni
  • Directeur de la photographie : Sergio D'Offizi
  • Compositeur : Carlo Rustichelli
  • Chef décorateur : Vincenzo Medusa
  • Producteurs : Aurelio De Laurentiis, Luigi De Laurentiis
  • Sociétés de production : Filmauro
  • Distributeur : Gaumont (France), Gaumont Italia (Italie)
  • Date de sortie italienne : 22 décembre 1982
  • Date de sortie reprise :
  • Editeur vidéo : SNC (DVD)
  • Date de sortie vidéo : 23 octobre 2010 (DVD)
  • Budget : -
  • Box-office France / Paris-Périphérie : 107 068 entrées / 43 731 entrées
  • Classification : Tous publics
  • Formats : Couleur (35mm) / Mono
  • Nominations : Meilleure second rôle féminin (Milena Vukotic) et masculin (Paolo Stoppa), Meilleur montage aux David di Donatello Awards
  • Récompenses : -
  • Illustrateur/Création graphique : © Lynch Guillotin by Spadem. Tous droits réservés / All rights reserved
  • Crédits : © Tous droits réservés / All rights reserved
  • Attachés de presse : Simon Mizrahi
  • Franchise : Deuxième segment du diptyque ouvert en 1976
Note des spectateurs :

Malgré la présence de Philippe Noiret, Mes chers Amis n°2 enterre la carrière de Mario Monicelli en France et essuie un revers cinglant.

Synopsis : Quatre amis se retrouvent sur la tombe du 5e, décédé à la fin du premier film.

Le film : 1984 est l’année des Ripoux, Souvenirs souvenirs et de Fort Saganne pour Philippe Noiret... Plus de 9 millions d’entrées pour un acteur monstre, depuis le début des années 60. On le voit également régulièrement dans des films étrangers et notamment italiens (Le désert des tartares de Valerio Zurlini, Trois frères de Francesco Rosi, plus tard La famille d’Ettore Scola, La femme de mes amours de Gianfranco Mingozzi, Oublier Palerme de Rosi, et évidemment son plus gros succès personnel, Cinema Paradiso de Giuseppe Tornatore…). Parmi les gros succès italiens de Noiret, on mentionnera forcément, en 1976 Mes chers amis de Mario Monicelli. En 1984, une suite surgit sans trop crier gare, un an et demi après sa sortie italienne.

Mes chers amis 2, suite tardive d’un film oublié

Mes chers amis 2 (Mes chers ami N°2, sur l’affiche française), sort au début de l’été 1984 en France. Exit AMLF, c’est Gaumont qui distribue en France, tout comme en Italie puisque la société développée par Daniel Toscan du Plantier, essayait de s’imposer dans la distribution transalpine, plongeant la maison mère dans une crise que d’aucuns qualifiaient d’historique.

Malheureusement si Scola (Le Bal) et Fellini (Et Vogue le navire), ont tous deux trouvé l’adhésion du public au tout début de l’année, les Français ne semblent plus vouloir faire le déplacement pour la comédie italienne qui bascule, avec tout un pan de la cinématographie ritale, dans la crise. Même localement, la production italienne, pourtant la première en Europe encore quelques années plus tôt, est dans le désarroi, avec une perte de son influence, quand le cinéma américain explose.

Ainsi, après 749 000 spectateurs réunis durant l’été 1975 en France, le numéro 2 perd tout sens et trouve à peine 107 068 nostalgiques de l’âge d’or de la comédie italienne. A Paris, ils sont à peine 47 731, à se laisser séduire par une actualité plus motivante : Le Bounty de Roger Donaldson, avec Mel Gibson et Anthony Hopkins, l’épic Utu de Geoff Murphy…

Malgré la 2e meilleure combinaison de la semaine sur la capitale, avec 29 écrans, Mes chers amis N°2 cale dès le premier jour, et doit se contenter seulement du 5e meilleur démarrage du jour. Même la reprise du récent Les Blues Brothers, fait 900 entrées de plus, avec 4 écrans de moins.

Mes chers amis N°2 était à l’affiche des cinémas Marignan Pathé, Clichy Pathé, Montparnasse Pathé, Français Pathé, Mayfair Pathé, Hautefeuille Pathé, Forum Cinémas, Gaumont Richelieu, Gaumont Gambetta, Gaumont Convention, La Bastille, Mistral, PLM St-Jacques, St. Lazare Pasquier, Nation et les Parnassiens, pour l’intra-muros.

Fin de carrière pour Mario Monicelli en France

Avec 28 620 entrées, la comédie de Mario Monicelli entre en 7e place à Paris quand la meilleure entrée n’est pas Le Bounty (3e, 59 274), mais la reprise des Dix Commandements (2e 64 616 entrées). En 2e semaine, la comédie italienne dégringole à 9 848 spectateurs (15e place) et ne dépasse même pas les 40 000 spectateurs en 15 jours.

3 139 tickets dans 3 salles, en 3e semaine, 1 476 entrées dans 2 salles en 4e semaine… In fine, la carrière parisienne s’achève avec une ultime semaine, au Balzac, avec 648 spectateurs et un total désolant de 43 731 entrées. Ce film typique des années 70, jusque dans son visuel publicitaire daté, signé par Lynch Guillotin, n’avait aucune chance.

Avec Mes chers amis N°2, comédie pourtant sympathique, Mario Monicelli montrait que lui aussi était passé de mode. Seul Pourvu que ce soit une fille, avec Deneuve et Noiret, en 1986, trouvera un écho lors de sa distribution, sans pour autant s’accompagner d’un véritable  succès (146 264 entrées). A vrai dire, le réalisateur du Pigeon (1959) n’était plus.

Frédéric Mignard

Affiche de Mes Chers Amis N°2 (1984)

Design : Lynch Guillotin by Spadem – © Filmaro, Gaumont

Sorties de la semaine du 27 juin 1984 

x