Joe D’Amato

Réalisateur, Directeur de la photographie, Scénariste, Producteur
Blue Holocaust, l'affiche

Personal Info

  • Nationalité : Italien
  • Date de naissance : 15 décembre 1936 à Rome (Italie)
  • Date de décès : 23 janvier 1999 à Rome
  • Crédit visuel : © 1979 D.R. Comunicazioni di massa / Les films Jacques Leitienne. Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :

Réalisateur, directeur de la photographie, scénariste et producteur italien, Joe D’Amato est le pseudonyme le plus courant utilisé par Aristide Massaccesi. Il est né dans une famille qui travaille dans le cinéma – son père est chef électricien dans des studios – et il entre dès son adolescence dans ce monde en tant qu’assistant de son père. Il se spécialise assez vite dans la photographie et se retrouve même photographe de plateau sur Le carrosse d’or (Renoir, 1952). Par la suite, il devient assistant caméra sur Hercule contre les vampires (Bava, 1961).

Un directeur de la photographie apprécié

Toutefois, c’est en tant que directeur de la photographie qu’il se fait remarquer. Il travaille pour des artisans du cinéma populaire comme Michele Lupo ou encore Demofilo Fidani. Il apprend ainsi à tourner vite et bien.

Le gladiateur du futur, l'affiche

© 1983 Filmirage / Affiche : Enzo Sciotti. Tous droits réservés.

Alors qu’il continue à photographier les films des autres, et notamment plusieurs gialli célèbres, il entame une carrière de réalisateur à partir de 1972 qui allait compter plus de deux cents titres en une trentaine d’années.

L’érotisme chevillé au corps

Joe D’Amato entame sa carrière de cinéaste avec des films bricolés comme Planque toi minable, Trinita arrive… (1972). Mais il trouve très vite sa voie avec Sollazzevoli storie di mogli gaudenti e mariti penitenti – Decameron nº 69 (1972) qui est une comédie érotique. Après quelques westerns et un thriller (La mort a souri à l’assassin), Joe D’Amato confirme son goût pour l’érotisme, en mêlant ce genre avec le mondo. Il fait tourner la jeune Laura Gemser dans la saga des Black Emanuelle qui surfe sur le succès planétaire d’Emmanuelle de Just Jaeckin (1974).

La saga compte notamment Black Emanuelle en Orient, Black Emanuelle en Amérique, Black Emanuelle autour du monde, Emanuelle et les derniers cannibales et Emanuelle et les filles de Madame Claude. On signalera également la réalisation d’un Emanuelle et Françoise (1975) qui n’a aucun rapport avec la saga, mais se présente comme une œuvre déjà bien crapoteuse.

1979-1984 : du gore crasseux au post-apo fauché

A la fin des années 70, le réalisateur se lance à corps perdu dans le film d’horreur avec des œuvres aussi putassières que Blue Holocaust (1979), Anthropophagous (1980) et Horrible (1981). D’Amato opère également une synthèse improbable entre film d’horreur et sexe débridé comme il l’avait initié dans ses œuvres érotiques. Cela donne La nuit fantastique des morts-vivants (1980) et Porno Holocaust (1981).

Dans les années 80, Joe D’Amato devient producteur en créant la société Filmirage. Il arpente toujours les terres du cinéma bis avec Caligula, la véritable histoire (1982) pour profiter du succès obtenu par le film de Tinto Brass. Il livre aussi un sous-Conan avec Ator l’invincible et sa suite (1982), ainsi que quelques post-apo comme 2020 Texas Gladiators (1983) et Le gladiateur du futur (1983). Le cinéaste ne néglige pas l’érotisme avec La retape (1985), La femme pervertie (1985) et La fille aux bas nylon (1986). A partir de 1987, D’Amato lance une nouvelle saga érotique intitulée Eleven Days, Eleven Nights.

Les années 90 et sa centaine de bandes X

La retape, l'affiche

© 1985 Filmirage
– Golden Hawk Entertainment – M.A.D. Film. Tous droits réservés.

Toutefois, le cinéma de genre italien meurt peu à peu et la compagnie Filmirage disparaît au début des années 90, malgré les sorties de Metamorphosis, Troll 2 ou Deep Blood. Le réalisateur se reconvertit alors avec succès dans le cinéma pornographique. Il tourne alors comme un forcené avec une vingtaine de titres en une seule année. Il met en scène les aventures sexuelles des stars du genre comme Tabatha Cash, Selen, Rocco Siffredi et Mark Shannon.

Il décède d’une crise cardiaque à l’âge de 62 ans en 1999, laissant derrière lui une filmographie gigantesque et protéiforme, entièrement dédiée au cinéma bis.

Virgile Dumez

Filmographie :

Réalisateur :

Etablie à partir de plusieurs sources dont la plus importante reste celle de Sébastien Gayraud : Joe D’Amato, le réalisateur fantôme, Artus, 2015.

  • 1972 : Sollazzevoli storie di mogli gaudenti e mariti penitenti – Decameron n° 69 (More Sexy Canterbury Tales) (signé Romano Gastaldi)
  • 1972 : Planque-toi minable, Trinita arrive ! (Scansati… a Trinità arriva Eldorado) (non crédité)
  • 1972 : Un Bounty killer a Trinità (non crédité)
  • 1973 : Livia, una vergine per l’impero (signé Michael Wotruba)
  • 1973 : Les nouveaux contes de Canterbury (Canterbury No. 2 – nuove storie d’amore del ‘300)
  • 1973 : La Mort a souri à l’assassin (La morte ha sorriso all’assassino) (signé Aristide Massaccesi)
  • 1973 : La révolte des gladiatrices (La rivolta delle gladiatrici) (signé Michael Wotruba)
  • 1973 : Fra’ Tazio da Velletri (non crédité)
  • 1973 : Pugni, pirati e karatè (signé Michael Wotruba)
  • 1973 : L’enfer des héros (Eroi all’inferno / Heroes in Hell) (signé Michael Wotruba)
  • 1974 : Les contes pervers (Novelle licenziose di vergini vogliose / Diary of a Roman Virgin) (signé Michael Wotruba)
  • 1974 : Bill Cormack le fédéré (Red Coat/Royal Mounted Police)
  • 1975 : Emmanuelle et Françoise (Emanuelle a Françoise le sorelline / Blood Vengeance/ Emanuelle’s Revenge)
  • 1976 : Voto di castità (Vow of Chastity)
  • 1976 : Black Emanuelle en Orient / La possédée du vice (Emanuelle nera – Orient Reportage)
  • 1976 : Voluptueuse Laura (Eva nera)
  • 1977 : Le gynécologue de ces dames (Il ginecologo della mutua / Ladies’ Doctor)
  • 1977 : Emanuelle en Amérique (Emanuelle in America / Brutal Nights)
  • 1977 : Black Emanuelle autour du monde (Emanuelle – perchè violenza alle donne?  / Confessions of Emanuelle / Emanuelle Around the World)
  • 1977 : Viol sous les tropiques / Emanuelle et les derniers cannibales (Emanuelle e gli ultimi cannibali)
  • 1977 : Notti porno nel mondo (Mondo Erotica) (non crédité)
  • 1978 : Le notti porno nel mondo n° 2 (Scandinavian Erotica)
  • 1978 : Emanuelle et les filles de madame Claude (La via della prostituzione)
  • 1978 : Follow Me – Suivez-moi (Follie di notte / Crazy Nights)
  • 1978 : Mourir de plaisir (Papaya dei Caraibi / Papaya: Love Goddess of the Cannibals / Die of Pleasure)
  • 1978 : Durs à mourir (Duri a morire / Tough to Kill)
  • 1979 : Il porno shop della settima strada (The Pleasure Shop on 7th Avenue)
  • 1979 : Les Amours interdites d’une religieuse (Immagini di un convento)
  • 1979 : Blue Holocaust (Buio Omega)
  • 1980 : Paradiso Blu (Blue Paradise) (signé Anna Bergman)
  • 1980 : Hard Sensation
  • 1980 : Symphonie érotique (Blue Erotic Climax)
  • 1980 : Le Sexe noir (Sesso nero)
  • 1980 : Antropophagus (Anthropophagous: The Beast/The Grim Reaper]/The Zombie’s Rage)
  • 1980 : Exotic Love (Porno Esotic Love / Sexy Erotic Love)
  • 1980 : La Nuit fantastique des morts-vivants (Le notti erotiche dei morti vivanti)
  • 1980 : Super Climax (Passions brûlantes) (signé Alexandre Borsky)
  • 1980 : Les Plaisirs d’Hélène (Orgasmo nero)
  • 1980 : Lèvres humides (Labbra bagnate)
  • 1981 : La voglia (Desire)
  • 1981 : Les lèvres du désir (Labbra vogliose)
  • 1981 : Porno Holocaust
  • 1981 : Filles sensuelles (Bocca golosa / Greedy Mouth) (signé Alexandre Borsky)
  • 1981 : Sesso acerbo

1981 : Horrible (Rosso sangue/Absurd/Antropophagus 2/Zombie 6: Monster Hunter/The Grim Reaper 2) (sous le pseudonyme de Peter Newton)

Jaquette Horrible affiche face

Copyrights Liberty Video, Carrere Video Distribution

 

  • 1981 : Voglia di sesso (signé Alexandre Borsky)
  • 1981 : Vierge… Façon de parler / Chaud parfum de vierge (Caldo profumo di vergine)
  • 1982 : Etroite et humide (Stretta e bagnata) (non crédité)
  • 1982 : Caligula, la véritable histoire (Caligola : La storia mai raccontata) (signé David Hills)
  • 1982 : Una vergine per l’Impero Romano (signé Robert Hall)
  • 1982 : Super Hard Core (signé Alexandre Borsky)
  • 1982 : Délices érotiques (Delizie erotiche)
  • 1982 : Ator l’invincibile I (Ator/Ator, the Fighting Eagle) (signé David Hills)
  • 1982 : Messalina orgasmo imperiale (signé O.J. Clarke)
  • 1983 : Les Déchaînements pervers de Manuela (Unleashed Perversions of Emanuelle) (signé John Bird)
  • 1983 : Le Gladiateur du futur (Endgame – Bronx lotta finale) (signé Steve Benson)
  • 1983 : 2020 Texas Gladiators (Anno 2020 – I gladiatori del futuro / One Eye Force) (signé Kevin Mancuso)
  • 1984 : Ator l’invincibile II (Ator, the Blade Master/The Return) (signé David Hills)
  • 1984 : La Retape (L’alcova)
  • 1985 : La Femme pervertie (Il piacere)
  • 1986 : La fille aux bas nylon (Voglia di guardare / Christina / Midnight Gigolo)
  • 1986 : Lussuria (A Lustful Mind)
  • 1986 : On l’appelle sœur Désir / Le couvent des pécheresses (La monaca del peccato / The Convent of Sinners) (signé Dario Donati)
  • 1987 : Delizia
  • 1987 : Undici giorni, undici notti (Eleven Days, Eleven Nights)
  • 1987 : L’attaque des morts-vivants (Killing birds / uccelli assassini / Dark Eyes of the Zombie/Raptors/Zombie 5: Killing Birds) (non crédité)
  • 1988 : Top Model
  • 1988 : Amore sporco (Dirty Love)
  • 1989 : Esclave des sens (Pomeriggio caldo / Afternoon)
  • 1989 : Blue Angel Cafe (Object of Desire)
  • 1989 : Sangue negli abissi (Deep Blood) (signé Raf Donato)
  • 1990 : Eleven Days, Eleven Nights 2 (Undici giorni, undici notti 2)
  • 1990 : L’épée du Saint-Graal (Quest for the Mighty Sword / Ator l’invincible 3 /The Hobgoblin) (signé David Hills)
  • 1990 : Les portes du pouvoir (La signora di Wall Street / The Loves of a Wall Street Woman)
  • 1990 : Any Time, Any Play (Dove vuoi quando vuoi)
  • 1990 : Passion’s Flower (Il fiore della passione)
  • 1991 : La donna di una sera (A Woman’s Secret)
  • 1991 : Le diable dans la peau (Il diavolo nella carne / Devil in the Flesh)
  • 1991 : Ossessione fatale (Dangerous Game)
  • 1991 : Una tenera storia (Love Project)
  • 1992 : Frankenstein 2000 (Ritorno dalla morte / Return from Death: Frankenstein 2000) (signé David Hills)
  • 1992 : Sui filo del rasoio
  • 1992 : Francesca’s Castle (signé Alexandre Borsky)
  • 1993 : Rosa (signé Alexandre Borsky)
  • 1993 : Roxana – Fra le gambe di Luana (signé Alexandre Borsky)
  • 1993 : La maîtresse de Saïgon (Il labirinto dei sensi / The Labyrinth of Love)
  • 1993 : I racconti della camera rossa (signé Robert Yip)
  • 1993 : Chinese Kamasutra – Kamasutra cinese (signé Chang Lee Sun)
  • 1993 : Désirs secrets (La casa del piacere)
  • 1993 : China and Sex – Cina e sesso (signé Robert Yip)
  • 1993 : Incontri anali nell autosalone
  • 1993 : Tre porcone sul billardo
  • 1994 : La sexy caccia al tesoro
  • 1994 : Marquis de Sade
  • 1994 : Marco Polo : La storia mai raccontata (Marco Polo)
  • 1994 : Jeux décadents (Ladri e gentiluomini)
  • 1994 : Tarzan X
  • 1994 : Le château des fantasmes (Fantasmi al castello)
  • 1994 : L’alcova dei piaceri proibiti
  • 1994 : Esclaves au harem (Le mille e una notte)
  • 1994 : Decamerone X
  • 1994 : Spiando Simona
  • 1994 : Decamerone X 2
  • 1994 : Il colpo dell’anno
  • 1994 : Le baron Von Masoch (Il barone Von Masoch)
  • 1994 : The Erotic Adventures of Aladdin X (Erotic Dreams of Aladdin)
  • 1994 : Paprika (Anal Paprika/The Last Italian Whore)
  • 1995 : Stella l’italienne (Malizia italiana)
  • 1995 : Tarzan 2 (Tharzan 2 : il ritorno del figlio della giungla)
  • 1995 : Some Like It Hard (Capone)
  • 1995 : Passion à Venise (Passion in Venice)
  • 1995 : Berlin 1944 (Le bambole del führer)
  • 1995 : Fuga di mezzanotte (Midnight Obsession)
  • 1995 : Don Salvatore – l’ultimo Siciliano
  • 1995 : Amadeus Mozart
  • 1995 : 120 Days of Anal (120 Days of Sodom)
  • 1995 : Le pénitencier du sexe (Penitenziario femminile / Sex Penitentiary)
  • 1995 : Wild East
  • 1995 : Il monaco
  • 1995 : Homo Erectus (Jurassic Pork) (V)
  • 1995 : La légende de Robin des bois (Robin Hood: Thief of Wives / Robin Hood: The Sex Legend)
  • 1995 : Provocation (Vizio e provocazione)
  • 1995 : Le perversioni di Scarface
  • 1995 : Une fille de la campagne (Sogni di una ragazza di campagna)
  • 1995 : La cousine (Adolescenza)
  • 1995 : Sea, Sex & Fun
  • 1995 : Carmen, sombreros et petites culottes (Carmen)
  • 1996 : Irrésistible passion (Danno anale)
  • 1996 : Top Girl (signé Andrea Massai)
  • 1996 : The Last Fight (Rocco last fight)
  • 1996 : The Joy Club
  • 1996 : Gypsy Seduction
  • 1996 : Primal Instinct (Anal Instinct)
  • 1996 : Les orgies de Messaline (Messalina / Messalina: The Virgin Empress)
  • 1996 : Caligola: Follia del potere (signé Raf De Palma)
  • 1996 : Le porcone volanti (The Flying Doctors) (signé John Bird)
  • 1996 : Flamenco Ecstasy
  • 1996 : Donna flor
  • 1996 : Cop Sucker 2
  • 1996 : Checkmate
  • 1996 : Les nuits d’amour d’Antoine et Cléopâtre (Antonio e Cleopatra)
  • 1996 : A cena con le amiche (Lunch Party)
  • 1996 : Torero
  • 1996 : Strip-tease
  • 1996 : Rudolph Valentino ou (Rudy)
  • 1996 : Rocco the Italian Stallion (Lo stallone italiano)
  • 1996 : Le Combat des chefs (Lo stallone italiano 2)
  • 1996 : Nerone, perversione dell’impero (signé Raf De Palma)
  • 1996 : Othello 2000
  • 1996 : Forbidden Diary of the Two Princesses (Il diario proibiti delle due principesse)
  • 1996 : Afrodite: La dea dell’amore (Aphrodite: Goddess of Love) (signé Raf De Palma)
  • 1996 : Lolita -Adolescenza perversa (House of anal perversions)
  • 1996 : Débauche de Belle (Le stagioni di Bel / Lulu’s Nights)
  • 1996 : Kamasutra (Forbidden Sex of the Kama Sutra)
  • 1996 : Les femmes du président (All the President’s Women)
  • 1997 : Les anges de l’enfer (Peccati di gola)
  • 1997 : Olympus : Rifugio degli dei
  • 1997 : Les travaux sexuels d’Hercule (Le fatiche erotiche di Ercole)
  • 1997 : Selen l’affaire de la jungle (La regina degli elefanti / The Queen of the Elephants)
  • 1997 : La jena (Fatal Seduction)
  • 1997 : Piaceri d’altri
  • 1997 : Anima ribelle
  • 1997 : Samson in the Amazon’s Land (Hercules and Samson in the Land of the Amazons)
  • 1997 : Rocco et les sex mercenaires (Rocco e i magnifici 7 / Outlaws 1)
  • 1997 : Calamity Jane
  • 1997 : Calamity Jane 2
  • 1997 : Les voyages sexuels d’Eva à travers le temps (Experiences)
  • 1997 : Les voyages sexuels d’Eva à travers le temps 2 (Expériences 2)
  • 1997 : Fièvres (Sahara / Queen of Elephants 2: Sahara)
  • 1997 : Amore & Psiche (E-r-o-s: The God of Passion/Love and Psyche)
  • 1997 : Sodoma & Gomorra (V)
  • 1997 : La perversion d’une femme mariée (Il laureato)
  • 1997 : La fille du parrain (La figlia del padrino)
  • 1997 : Lussuria
  • 1997 : Eternels désirs (Eternal Desire)
  • 1997 : Prague Exposed
  • 1997 : The VeneXiana (signé Michael Di Caprio)
  • 1997 : Hell’s Angel (Il vizio del peccato)
  • 1997 : Ulysses
  • 1997 : Caprice anal d’Eva Henger (Capriccio anale)
  • 1998 : Goya and the Naked Maja
  • 1998 : Off Limits (signé Raf De Palma)
  • 1998 : Anita e la maschera di ferro
  • 1998 : Ladro d’amore – Giacomo Casanova (Thief of Love)
  • 1998 : La virtginité perdue (I predatori della verginità perduta / Raiders)
  • 1998 : Il fantasma
  • 1998 : Elixir
  • 1998 : Caida libra – No Limit
  • 1998 : Blow Up
  • 1998 : Selen dans l’île des trésors (Selen nell’Isola del tesoro / Selen on Treasure Island)
  • 1998 : Harem 2000
  • 1998 : I predatori delle Antille (signé David Hills)
  • 1999 : Showgirl
  • 1999 : Rocco et les sex mercenaires 2ème partie (Rocco e i mercenari / Outlaws 2/ The Final Assault)
Deep Blood (Sangue negli abissi) : blu-ray Severin

Copyrights : Variety Film Production / Filmirage

x