Pascal Greggory

Acteur
Affiche de Zonzon de Laurent Bouhnik

Personal Info

  • Nationalité : Français
  • Date de naissance : 8 septembre 1954 à Paris (France)
  • Crédit visuel : © 1998 Playtime Production. Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :

Pascal Greggory a été l’un des acteurs fétiche d’Eric Rohmer (Pauline à la plage, 1983) et Patrice Chéreau (Ceux qui m’aiment prendront le train, 1998). Alternant premiers et seconds rôles, il a aussi tourné avec Téchiné, Doillon, Ruiz…

Pascal Greggory, de Rohmer à Chéreau

Formé au cours Périmony, Pascal Greggory mène depuis les années 70 une carrière parallèle au théâtre, au cinéma et à la télévision. Au grand écran, on le remarque dans le rôle de Branwell, le frère des Sœurs Brontë (1979) d’André Téchiné, personnage qui sombre dans l’alcool, la drogue et la maladie.

Éric Rohmer en fait l’une des figures de son univers, frère d’Arielle Dombasle dans Le beau mariage (1982), ou amoureux contrarié dans Pauline à la plage (1983), traînant sa planche de surf comme une croix. Il incarne aussi le maire socialiste dans L’arbre, le maire et la médiathèque, en 1993.

On le voit également dans des films d’auteur comme Le crime d’amour (1982) de Guy Gilles ou La nuit porte-jarretelles (1985) de Virginie Thévenet, même s’il ne dédaigne pas un cinéma plus traditionnel avec La couleur du vent (1988) de Pierre Granier-Deferre ou La soif de l’or (1993) de Gérard Oury.

Sa rencontre avec Patrice Chéreau lui permet d’interpréter le duc d’Anjou dans La reine Margot (1994) et François dans Ceux qui m’aiment prendront le train (1998) de Patrice Chéreau, qui le voit nommé au César du meilleur acteur. Il le sera aussi pour son rôle d’avocat en crise dans La confusion des genres (2000) d’Ilan Duran Cohen.

Des premiers et des seconds rôles

Pascal Greggory alterne en fait premier et seconds rôles. Il est tête d’affiche en campant le braqueur de Zonzon (1998) de Laurent Bouhnik, l’éditeur de La fidélité (1999) d’Andrzej Zulawski, Le mari d’Huppert dans Gabrielle (2005) de Patrice Chéreau, ou de Catherine Frot dans la tourneuse de pages (2006) de Denis Dercourt. Il porte aussi le cinéma de Doillon, riche occidental installé au Maroc dans Raja (2003), ou dramaturge dans Le mariage à trois (2010).

Nommé au César du meilleur acteur dans un second rôle pour La Môme (2006) d’Oliver Dahan, Pascal Greggory multiplie les compositions : Saint-Loup dans Le temps retrouvé (1999) de Raoul Ruiz, duc d’Alençon dans Jeanne d’Arc (1999) de Luc Besson ou médecin dans Son frère (2003) de Patrice Chéreau.

C’est d’ailleurs dans des seconds rôles qu’il semble davantage employé ces dernières années, proviseur dans L’heure de la sortie (2018) de Sébastien Marnier, éditeur dans Doubles vies (2018) d’Olivier Assayas, ou ex d’Huppert dans Frankie (2019) d’Ira Sachs.

Pascal Greggory a également été dirigé par Just Jaeckin, Claude Berri, Maïwenn, Serge Bozon, Virginie Despentes, Jean-Paul Civeyrac et Lou Ye.

Gérard Crespo

Trailers & Videos

trailers
x
Affiche de Zonzon de Laurent Bouhnik

Bande-annonce d'Un beau matin

Acteur

Bande-annonce de La Reine Margot

Bande annonce du Serpent aux mille coupures

x