Burt Lancaster

Acteur, Réalisateur, Producteur
Affiche de Les Tueurs de Robert Siodmak

Personal Info

  • Nationalité : Américain
  • Date de naissance : 2 novembre 1913 à New York (États-Unis)
  • Date de décès : 20 octobre 1994 à Los Angeles, Californie (États-Unis)

Biographie

Note des spectateurs :

Acteur, producteur et réalisateur américain, Burt Lancaster est très doué en gymnastique et est engagé par un cirque pour faire des acrobaties. Par la suite, il s’oriente vers le music-hall, mais après une grave blessure, il est désœuvré. Lors de son passage à l’armée, il est affecté au théâtre des armées et se découvre une passion pour la comédie.

Il explose dès son premier rôle dans Les tueurs (Siodmak, 1946) qui fait de lui une star. Il confirme ensuite avec des films comme Les démons de la liberté (1947) et Pour toi, j’ai tué (Siodmak, 1949).

Burt Lancaster dans Elmer Gantry

© 1960 Elmer Gantry Productions – United Artists / © 2019 Wild Side Vidéo. Tous droits réservés.

A partir du Corsaire rouge (Siodmak, 1952), Burt Lancaster est suffisamment puissant pour imposer ses conditions aux studios. Il tourne notamment Tant qu’il y aura des hommes (Zinnemann, 1953) et fonde sa propre compagnie de production. Dès lors, il enchaîne les rôles de premier plan dans Bronco Apache (Aldrich, 1954), Vera Cruz (Aldrich, 1954) et passe même derrière la caméra avec L’homme du Kentucky (1955).

Malgré quelques passages plus compliqués, sa carrière va sans cesse rebondir grâce à un nombre considérable de grands rôles dans des œuvres de premier plan. On peut retenir ainsi Règlements de comptes à OK Corral (Sturges, 1957), Le grand chantage (MacKendrick, 1957), Le vent de la plaine (Huston, 1960), et Elmer Gantry, le charlatan qui lui permet d’obtenir l’Oscar du meilleur acteur (Brooks, 1960).

Il est encore formidable dans Le prisonnier d’Alcatraz (Frankenheimer, 1962), Le guépard (Visconti, 1963), Le train (Frankenheimer, 1964), Le plongeon (Perry, 1968), Fureur Apache (Aldrich, 1972), Scorpio (Winner, 1973), Violence et passion (Visconti, 1974), 1900 (Bertolucci, 1975), L’ultimatum des trois mercenaires (Aldrich, 1977), Atlantic City (Malle, 1980), La peau (Cavani, 1981) ou Osterman Week-end (Peckinpah, 1983).

Voilà une carrière impressionnante, placée sous le signe de la qualité et de l’ambition artistique.

Virgile Dumez

Filmographie

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Affiche de Les Tueurs de Robert Siodmak

Bande-annonce de Le train (VF)

Acteur, Réalisateur, Producteur

Bande-annonce de Scorpio (VO)

Elmer Gantry, le charlatan : Extrait (VOST)

Bande annonce de 1900

x