Le menu : la critique du film (2022)

Comédie horrifique | 1h47min
Note de la rédaction :
7/10
7
Le menu, l'affiche

  • Réalisateur : Mark Mylod
  • Acteurs : John Leguizamo, Nicholas Hoult, Ralph Fiennes, Reed Birney, Anya Taylor-Joy, Hong Chau
  • Date de sortie: 23 Nov 2022
  • Nationalité : Américain
  • Titre original : The Menu
  • Titres alternatifs : El menú (Espagne) / O Menu (Portugal) / Menu (Pologne) / A menü (Hongrie)
  • Année de production : 2022
  • Scénariste(s) : Seth Reiss et Will Tracy
  • Directeur de la photographie : Peter Deming
  • Compositeur : Colin Stetson
  • Société(s) de production : Alienworx Productions (Aerial / Drone Cinematography), Alienworx Productions (Mini Lab / Dailies), Hyperobject Industries
  • Distributeur : Walt Disney Pictures
  • Éditeur(s) vidéo : -
  • Date de sortie vidéo : -
  • Box-office France / Paris-périphérie : -
  • Box-office nord-américain : -
  • Budget : 35 M$
  • Rentabilité : -
  • Classification : Interdiction aux mineurs -12 ans. La Commission propose une interdiction aux mineurs de moins de douze ans, quelques scènes violentes dans un contexte assez sadique étant inadaptées à un jeune public.
  • Formats : 2.39 : 1 / Couleurs / Son : Dolby Digital, Dolby Atmos
  • Festivals et récompenses : Toronto International Film Festival 2022 : en sélection / Festival de La Roche-sur-Yon 2022 : avant-première
  • Illustrateur / Création graphique : AV Print - Photographie de Frank Ockenfels. All Rights Reserved.
  • Crédits : Alienworx Productions, Hyperobject Industries
Note des spectateurs :

Avec son humour aigre-doux, voire franchement acide, Le menu est un jeu de massacre réjouissant sur fond de lutte des classes. Un spectacle parfaitement comestible pour qui apprécie les plats caustiques.

Synopsis : Sur une île isolée, un jeune couple pénètre dans un restaurant gastronomique ayant une très bonne réputation. Le chef se lance alors dans un menu somptueux assorti à quelques surprises stupéfiantes…

Le menu : une mise en bouche en douceur

Critique : Il y a plusieurs années, le scénariste et producteur Will Tracy a vécu une expérience particulière en Norvège où il a dégusté le repas d’un très grand chef au cœur d’une île privée, éloignée de toute civilisation. Son imagination fertile s’est mise en marche et il s’est demandé ce qui arriverait si un drame interférait avec le bon déroulement du repas dans un environnement si isolé. A son retour, Will Tracy a soumis cette idée à son partenaire d’écriture Seth Reiss et ils ont donné naissance au scénario de Le menu.

Après l’abandon du projet par le cinéaste Alexander Payne, les deux compères approchent le réalisateur Mark Mylod avec qui ils ont collaboré sur la série Succession. Ce dernier est surtout connu des téléspectateurs pour avoir mis en boite plusieurs épisodes de Game of Thrones et il s’avère très intéressé par le projet, lui qui a débuté dans la comédie déjantée avec Ali G (2002). Ici toutefois, il s’agissait de réaliser une comédie noire qui tienne du véritable jeu de massacre.

Une entrée en matière inquiétante

Découpé en plusieurs chapitres qui épousent les différentes composantes d’un repas de chef, Le menu se présente de manière rigoureuse, comme autrefois les œuvres millimétrées d’un Peter Greenaway (on peut d’ailleurs songer à son délectable Le Cuisinier, le voleur, sa femme et son amant de 1989). Cette forme volontairement froide et impersonnelle pourra indisposer certains spectateurs de prime abord, mais Mark Mylod ne cherche aucunement à perdre le public en cours de route et propose donc une entrée en matière succulente à base de mets raffinés qui risquent bien de faire saliver les amoureux de grande cuisine.

Le cadre du restaurant fascine par sa sophistication, tandis que la maîtresse d’hôtel incarnée par l’excellente Hong Chau fait preuve d’une intransigeance qui étonne au sein d’un grand restaurant où le client est généralement choyé. On adore notamment sa façon de ne pas accéder à la demande des hôtes. Dès le début, l’humour se veut donc aigre-doux, souvent à la lisière de la méchanceté pure. Toutefois, le plat prend un autre tour avec l’entrée en scène du chef interprété avec jubilation par Ralph Fiennes. Avec ses manières dictatoriales, son apparent mépris pour sa clientèle et son défi permanent à la logique, le cuisinier qui toise l’humanité du haut de son génie autoproclamé inquiète fortement, avant que l’ensemble ne finisse par déraper sérieusement. Nous nous arrêterons toutefois là afin de ne pas gâcher les multiples surprises qui attendent le spectateur dans ce long-métrage étonnant uniquement fondé sur un high concept pertinent.

Un plat de résistance copieux et fort en gueule

Sachez en tout cas que tout le monde ne ressortira pas ravi de la salle de projection puisque Le menu réserve des mets épicés, enrobés dans une critique sociale particulièrement cruelle et bienvenue. En fait, Le menu peut être considéré comme la version courte de la palme d’or Sans filtre, dont le sujet est rigoureusement le même. Ici aussi l’on retrouve une peinture au vitriol des élites sociales, économiques et culturelles, ainsi qu’une lutte des classes qui tourne au carnage. Contrairement au film cannois, Le menu est un peu plus tiède en matière de sang ou de violence graphique, toutefois il compense cela par un certain sadisme dans la présentation des événements. Si l’on excepte l’aspect gore qui n’est donc pas l’apanage du Menu, on se retrouve ici quelque part entre la critique acerbe de Sans filtre et la méchanceté crasse d’un film comme The Hunt (Zobel, 2020).

Porté par un casting judicieusement employé (Nicholas Hoult en yuppie tête à claques, John Leguizamo en star imbue de sa personne et Anya Taylor-Joy en héroïne au regard critique), Le menu ne vous invite pas à un festin de gore et d’hémoglobine, mais il fait preuve de suffisamment de bon goût pour offrir un repas parfois franchement savoureux, et toujours plus fin que la majorité de la malbouffe présente actuellement dans les salles. Bien entendu, son mauvais esprit et sa méchanceté intrinsèque ne sera pas du goût de tous, mais ceux qui apprécient les plats acides et caustiques ne risquent pas l’indigestion.

Critique de Virgile Dumez

Les sorties de la semaine du 23 novembre 2022

Le menu, l'affiche

© 2022 Alienworx Productions – Hyperobject Industries / Affiche : AV Print – Photographie de Frank Ockenfels. All Rights Reserved.

Biographies +

Mark Mylod, John Leguizamo, Nicholas Hoult, Ralph Fiennes, Reed Birney, Anya Taylor-Joy, Hong Chau

Trailers & Vidéos

trailers
x
Le menu, l'affiche

Bande-annonce de Le menu (VF)

Comédie horrifique

x