Vincent Cassel

Acteur
Affiche de Mesrine : L'instinct de mort de Jean-François Richet

Personal Info

  • Nationalité : Français
  • Date de naissance : 23 novembre 1966 à Paris (France)
  • Crédit photo : Underwater : © 2020 20th Century Fox Film Corporation - Walt Disney Studios Motion Pictures. Tous droits réservés. / Mesrine : Pathé

Biographie

Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Vincent Cassel a été révélé par La Haine (1995) de Mathieu Kassovitz. Il est devenu une valeur sûre du cinéma français avec Sur mes lèvres (2001) de Jacques Audiard, Irréversible (2002) de Gaspar Noé et Mesrine (2008) de Jean-François Richet.

Vincent Cassel, un jeu Actors Studio

Fils de l’acteur Jean-Pierre Cassel, Vincent Cassel débute à l’écran en 1988 et obtient des petits rôles pour Philippe de Broca et James Ivory. Sa rencontre avec Mathieu Kassovitz est déterminante. Le cinéaste le dirige dans Métisse (1992) et surtout La Haine (1995), où son rôle de VinZ le propulse au premier plan et lui vaut une double nomination au César : meilleur acteur et meilleur espoir masculin. Il joue ensuite dans L’Appartement (1996) de Gilles Mimouni, où il partage l’affiche avec Monica Bellucci ; ils formeront un couple célèbre à la ville.

S’ensuivent plusieurs films où Cassel montre une prédilection pour des compositions très Actors Studio. Mais à l’exception de son rôle de précepteur dans L’Élève (1996) d’Olivier Schatzky, ses personnages ne sont pas de tout repos et les cinéastes qui le dirigent ne manient guère l’art de l’ellipse : Cassel est survolté dans Dobermann (1997) de Jan Kounen, Jeanne d’Arc (1999) de Luc Besson, Le Pacte des loups (2001) de Christophe Gans, ou Irréversible (2002) de Gaspar Noé, parfum de scandale à Cannes…

De grands rôles avec Audiard et Richet

Son rôle de délinquant dans Sur mes lèvres (2001) de Jacques Audiard est l’un des meilleurs de sa carrière, et le cinéaste contient quelque peu son jeu extraverti. Il obtient pour sa prestation une nomination au César du meilleur acteur.

En 2004, Vincent Cassel entame une carrière internationale, qui le verra camper des seconds rôles pour des réalisateurs prestigieux : on le croise dans Ocean’s Twelve (2004) et Thirteen (2007) de Steven Soderbergh, Les Promesses de l’ombre (2007) et A Dangerous Method (2011) de David Cronenberg, ou Black Swan (2010) de Darren Aronofsky, où il joue le maître de ballet.

Mais c’est en France qu’il trouve le troisième grand rôle de sa carrière, dans le diptyque Mesrine (2008) de Jean-François Richet, où il campe le célèbre criminel. Il y est prodigieux, et gagne le César.

Une carrière internationale

Les années 2010 le voient emprunter des sentiers divers mais les résultats sont inégaux. Il participe à des coproductions audacieuses et on l’apprécie en roi de Strongcliff dans Tale of Tales (2015) de Matteo Garrone, ou en artiste dans Le Grand Cirque mystique (2018) de Carlos Diegues. Il passe par contre inaperçu en atout de la CIA dans Jason Bourne (2016) de Paul Greengrass. En France, il ne convainc guère chez Dominik Moll, en fait des tonnes dans Mon Roi (2015) de Maïwenn (il sera pourtant nommé aux César), peine à relever le niveau de Le Monde est à toi (2018) de Romain Gavras, et interprète Vidocq dans l’académique L’Empereur de Paris (2018) de Jean-François Richet.

On le préfère en frère de Gaspard Ulliel dans Jusque la fin du monde (2016) de Xavier Dolan, qui le voit nommé au César du meilleur second rôle, et en responsable associatif dans Hors normes (2019) de Nakache et Todélano, pour lequel il est nommé au César du meilleur acteur.

Gérard Crespo

 

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Affiche de Mesrine : L'instinct de mort de Jean-François Richet

Bande-annonce de Underwater (VF)

Acteur

Bande-annonce de Hors normes

x