Frank Wolff

Acteur
logo célébrité

Personal Info

  • Nationalité : Américain
  • Date de naissance : 11 mai 1928 à San Francisco, Californie (États-Unis)
  • Date de décès : 12 décembre 1971 à Rome (Italie)

Biographie

Note des spectateurs :

Acteur américain, Frank Wolff a commencé sa carrière à la télévision au milieu des années 50. On le voit chez Roger Corman dans I Mobster (1959), The Wasp Woman (1959) et La bête de la caverne hantée (1959). Comme beaucoup d’acteurs américains dont la carrière ne décolle pas, il part en Italie où il décroche un rôle important dans Salvatore Giuliano (Rosi, 1962). On le voit encore dans des films importants comme Le procès de Vérone (Lizzani, 1963) et America, America (Kazan, 1963). Mais il entame à partir de 1966 une mue artistique en devenant un acteur culte du cinéma spaghetti.

On a pu ainsi l’apprécier dans La vengeance de Ringo (Caiano, 1966), Bravo Django / Quelques dollars pour Django (Kimovsky, 1966), Un dollar entre les dents (Vanzi, 1967), Les vautours attaquent (Cicero, 1967), Dieu pardonne… moi pas ! (Colizzi, 1967) et les chefs-d’œuvre Le grand silence (Corbucci, 1968) et Il était une fois dans l’Ouest (Leone, 1968).

Après bien d’autres prestations, on le retrouve chez Mauro Bolognini avec Metello (1970), mais aussi chez Duccio Tessari pour La mort remonte à hier soir (1970). Frank Wolff trouve son dernier grand rôle en tant que commissaire dans Milan calibre 9 (Di Leo, 1972).

Frank Wolff se suicide en 1971 à l’âge de 43 ans.

Virgile Dumez

Filmographie sélective :

Acteur, longs métrages de cinéma :

  • 1958 : Kathy O’ de Jack Sher
  • 1958 : Gangster no 1 (I Mobster) de Roger Corman
  • 1959 : Le Bagarreur solitaire (The Wild and the Innocent) de Jack Sher
  • 1959 : La Femme guêpe (The Wasp Woman) de Roger Corman
  • 1959 : La Bête de la caverne hantée (Beast from Haunted Cave) de Monte Hellman
  • 1960 : Les Rats de caves (The Subterraneans) de Ranald MacDougall
  • 1960 : Ski Troop Attack de Roger Corman
  • 1961 : Atlas de Roger Corman
  • 1962 : Salvatore Giuliano de Francesco Rosi
  • 1962 : La Bataille de Naples (Le quattro giornate di Napoli) de Nanni Loy
  • 1963 : America, America d’Elia Kazan
  • 1963 : Le Procès de Vérone (Il processo di Verona) de Carlo Lizzani
  • 1963 : Le Démon dans la chair (Il demonio) de Brunello Rondi
  • 1964 : Boulevard du vice (Via Veneto) de Giuseppe Lipartiti
  • 1965 : Situation désespérée, mais pas sérieuse (Situation Hopeless… But Not Serious) de Gottfried Reinhardt
  • 1966 : Agent 3S3, massacre au soleil (Agente 3S3 Massacro al sole) de Sergio Sollima
  • 1966 : Quelques dollars pour Django de León Klimovsky
  • 1966 : Je ne fais pas la guerre, je fais l’amour (Non faccio la guerra, faccio l’amore) de Franco Rossi
  • 1966 : Ringo le hors-la-loi (Cinque dollari per Ringo) de Ignacio F. Iquino et Juan Xiol
  • 1966 : Judith de Daniel Mann
  • 1967 : La Vengeance de Ringo (Ringo, il volto della vendetta) de Mario Caiano
  • 1967 : Un dollar entre les dents (Un dollaro tra i denti) de Luigi Vanzi
  • 1967 : Dieu pardonne… moi pas ! (Dio perdona… io no!) de Giuseppe Colizzi
  • 1967 : Hold-up au centre nucléaire (L’assalto al centro nucleare) de Mario Caiano
  • 1968 : Pas folles, les mignonnes (Le dolci signore) de Luigi Zampa
  • 1968 : Le Grand Silence (Il grande silenzio) de Sergio Corbucci
  • 1968 : Aujourd’hui ma peau, demain la tienne (I tre che sconvolsero il West) d’Enzo G. Castellari
  • 1968 : Il était une fois dans l’Ouest (C’era una volta il West) de Sergio Leone
  • 1968 : Tuez-les tous… et revenez seul ! (Ammazzali tutti e torna solo) d’Enzo G. Castellari
  • 1968 : Pancho Villa de Buzz Kulik
  • 1968 : Perversion (Femmine insaziabili) d’Alberto De Martino
  • 1968 : L’Amour à cheval (La matriarca) de Pasquale Festa Campanile
  • 1969 : Ecce homo de Bruno Gaburro
  • 1969 : Eat It de Francesco Casaretti
  • 1969 : Le Séquestré (Sequestro di persona) de Gianfranco Mingozzi
  • 1969 : Le Fossoyeur (Sono Sartana, il vostro becchino) de Giuliano Carnimeo
  • 1969 : Les Damnés de la Terre (I dannati della Terra) de Valentino Orsini
  • 1969 : Barbagia de Carlo Lizzani
  • 1969 : Quand les vautours attaquent (Il tempo degli avvoltoi) de Nando Cicero
  • 1969 : Sept Hommes pour Tobrouk (La battaglia del deserto) de Mino Loy
  • 1969 : L’amore breve de Romano Scavolini
  • 1969 : L’amica d’Alberto Lattuada
  • 1970 : Le Dernier Guet-apens (Corbari) de Valentino Orsini
  • 1970 : Metello de Mauro Bolognini
  • 1970 : Quand les femmes avaient une queue (Quando le donne avevano la coda) de Pasquale Festa Campanile
  • 1970 : Trasplante de un cerebro de Juan Logar
  • 1970 : Esotika Erotika Psicotika de Radley Metzger
  • 1970 : La mort remonte à hier soir (La morte risale a ieri sera) de Duccio Tessari
  • 1971 : Milan calibre 9 (Milano calibro 9) de Fernando Di Leo
  • 1971 : Nuits d’amour et d’épouvante (La morte cammina con i tacchi alti) de Luciano Ercoli
  • 1971 : Gli occhi freddi della paura d’Enzo G. Castellari
  • 1972 : Quand les femmes perdirent leur queue (Quando le donne persero la coda) de Pasquale Festa Campanile
x