Daniela Giordano

Actrice, Mannequin
Bonnes funérailles, amis, Sartana paiera, l'affiche

Personal Info

  • Nationalité : Italienne
  • Date de naissance : 7 novembre 1946 à Palerme, Sicile (Italie)
  • Date de décès : 18 décembre 2022 à Palerme, Sicile (Italie)
  • Crédit visuel : © 1970 Euro Immobilfin Srl - Licensed by Variety Communications Srl, Rome, Italie. Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :

Actrice et mannequin italienne, Daniela Giordano a débuté en tant que mannequin et obtient le titre de Miss Italie en 1966. En 1967, elle termine même deuxième du concours pour Miss Europe. Ces récompenses lui ouvrent les portes du cinéma dès 1967.

On la voit alors dans de nombreux films comme Ringo cherche une place pour mourir (Carnimeo, 1968), Une poule, un train et quelques monstres (Risi, 1969), Bonnes funérailles, amis, Sartana paiera (Carnimeo, 1970), Ton vice est une chambre close dont moi seul ai la clé (Martino, 1972), Rome violente (Girolami, 1975) et L’important, c’est de tuer (Garrone, 1979). En 1980, elle semble s’éloigner des plateaux, mais on la retrouve étrangement en 2015 dans Erba Celeste (Gebbia).

Virgile Dumez 

Ils nous ont quittés en 2022

Filmographie de Daniela Giordano

Actrice, longs métrages
  • 1967 : Deux idiots chez les fritz (I barbieri di Sicilia) de Marcello Ciorciolini
  • 1967 : Play Boy d’Enzo Battaglia
  • 1968 : Oui à l’amour, non à la guerre (Frau Wirtin hat auch einen Grafen) de Franz Antel
  • 1968 : Ringo cherche une place pour mourir (Joe… cercati un posto per morire!) de Giuliano Carnimeo
  • 1968 : Massacre pour un shérif (Il lungo giorno del massacro) d’Alberto Cardone
  • 1969 : Cinq hommes armés (Un esercito di cinque uomini) de Don Taylor et Italo Zingarelli
  • 1969 : Une poule, un train… et quelques monstres (Vedo nudo), de Dino Risi
  • 1970 : Bolidi sull’asfalto – A tutta birra! de Bruno Corbucci
  • 1970 : Le défi des McKenna (La Sfida dei MacKenna) de León Klimovsky
  • 1970 : Ombre roventi de Mario Caiano
  • 1970 : Bonnes funérailles, amis, Sartana paiera (Buon funerale, amigos!… paga Sartana) de Giuliano Carnimeo
  • 1971 : Nuits d’amour et d’épouvante / La mort marche en talons hauts (La morte cammina con i tacchi alti) de Luciano Ercoli
  • 1971 : Son nom est Pote (Il suo nome era Pot… ma… lo chiamavano Allegria) de Lucio Giachin et Demofilo Fidani
  • 1971 : Les Quatre Pistoleros de Santa Trinita (I quattro pistoleri di Santa Trinità), de Giorgio Cristallini
  • 1972 : Dépêche-toi Sartana, je m’appelle Trinita (Trinità e Sartana figli di…) de Mario Siciliano
  • 1972 : Planque-toi minable, Trinita arrive (Scansati… a Trinità arriva Eldorado) de Diego Spataro et Joe D’Amato
  • 1972 : Ton vice est une chambre close dont moi seul ai la clé (Il tuo vizio è una stanza chiusa e solo io ne ho la chiave) de Sergio Martino
  • 1972 : Une nuit mouvementée (Quante volte… quella notte) de Mario Bava
  • 1972 : Vendredi sanguinaire (Blutiger Freitag) de Rolf Olsen
  • 1972 : La casa de las muertas vivientes (Il cadavere di Helen non mi dava pace) d’Alfonso Balcázar
  • 1972 : Les rendez-vous de Satan (Perché quelle strane gocce di sangue sul corpo di Jennifer?) de Giuliano Carnimeo
  • 1974 : Il était une fois une petite culotte (La cameriera) de Roberto Bianchi Montero
  • 1974 : La casa della paura de William Rose
  • 1975 : Il vizio ha le calze nere de Tano Cimarosa
  • 1975 : Rome violente (Roma violenta) de Marino Girolami
  • 1975 : Il fidanzamento de Giovanni Grimaldi
  • 1975 : Malocchio de Mario Siciliano
  • 1975 : L’infermiera di mio padre de Mario Bianchi
  • 1976 : La portiera nuda de Luigi Cozzi
  • 1976 : L’Adolescente (L’adolescente), d’Alfonso Brescia
  • 1976 : Un toro da monta de Roberto Mauri
  • 1976 : Le impiegate stradali de Mario Landi
  • 1976 : Inquisicion de Paul Naschy
  • 1976 : Karamurat le Vengeur (Kara Murat Şeyh Gaffar’a Karşı) de Natuk Baytan et Ernst Hofbauer
  • 1980 : Secrets d’adolescentes (Le segrete esperienze di Luca e Fanny) de Roberto Girometti et Gérard Loubeau
  • 1982 : L’important c’est de tuer (Dinero maldito) de Sergio Garrone
  • 2015 : Erba celeste de Valentina Gebbia

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Bonnes funérailles, amis, Sartana paiera, l'affiche

Bande-annonce Proserpine de Rome violente (VF)

Actrice, Mannequin

x