Matthew Modine

Acteur, Réalisateur, Producteur, Scénariste
Birdy, affiche du film d'Alan Parker

Personal Info

  • Nationalité : Américain
  • Date de naissance : 22 mars 1959 à Loma Linda (USA)
  • Crédits visuel : © 1984 TriStar Films. Tous droits réservés

Biographie

Note des spectateurs :

Acteur, producteur, réalisateur et scénariste américain, Matthew Modine est piqué par le virus de la comédie dès l’âge de dix ans. Il apprend très vite à la fois la comédie, la danse et se forme même aux claquettes. Il part ensuite à New York où il étudie avec Stella Adler.

L’ascension fulgurante des années 80

Matthew Modine obtient quelques rôles au théâtre et à la télévision au début des années 80. Le réalisateur John Sayles lui donne sa chance au cinéma avec Baby It’s You (1983). On le voit ensuite dans Streamers (Altman, 1983), L’hôtel New Hampshire (Richardson, 1984) et surtout Birdy (Parker, 1984). Après un Crazy For You (Becker, 1985) porté par les tubes de Madonna, on le retrouve chez Stanley Kubrick dans Full Metal Jacket (1987).

Rien ne semble stopper l’ascension du jeune acteur qui tourne alors avec les plus grands. On le voit chez Pakula (Les enfants de l’impasse en 1987), Jonathan Demme (Veuve, mais pas trop, 1988), Michael Caton-Jones (Memphis Belle, 1990), John Schlesinger (Fenêtre sur Pacifique, 1990). L’état de grâce se poursuit jusqu’en 1993 et sa participation à Short Cuts (Altman), mais sa tentative d’accéder enfin au statut de star s’échoue sur les rivages de L’île aux pirates (Harlin, 1995), gros blockbuster qui est surtout un flop mémorable.

Un habitué des seconds rôles depuis les années 2000

Matthew Modine revient alors à un cinéma plus indépendant avec Une vraie blonde (DiCillo, 1997) et tourne son premier long-métrage de réalisateur : If… Dog… Rabbit (1997) qui est peu diffusé. Après L’enfer du dimanche (Stone, 1999), on va surtout retrouver Matthew Modine à la télévision.

Sur grand écran, il est désormais abonné aux seconds rôles dans Le divorce (Ivory, 2003), Mary (Ferrara, 2005), Go Go Tales (Ferrara, 2008), The Dark Knight Rises (Nolan, 2012), Sicario : la guerre des cartels (Sollima, 2018).

Matthew Modine est désormais plus connu pour ses rôles dans des séries télévisées et notamment dans les deux premières saisons de Stranger Things.

Virgile Dumez

Filmographie de Matthew Modine

Réalisateur, longs métrages
  • 1999 : If… Dog… Rabbit
  • 2016 : Stars in Shorts : No Ordinary Love
Acteur, longs métrages
  • 1983 : Streamers de Robert Altman
  • 1983 : Hello Baby (Baby It’s You) de John Sayles
  • 1983 : Le collège s’envoie en l’air (Private School) de Noel Black
  • 1984 : L’Hôtel New Hampshire (The Hotel New Hampshire) de Tony Richardson
  • 1984 : Birdy d’Alan Parker
  • 1984 : Mrs. Soffel de Gillian Armstrong
  • 1985 : Vision Quest d’Harold Becker
  • 1987 : Full Metal Jacket de Stanley Kubrick
  • 1987 : Les Enfants de l’impasse (Orphans) d’Alan J. Pakula
  • 1988 : La Partita de Carlo Vanzina
  • 1988 : Veuve mais pas trop (Married to the Mob) de Jonathan Demme
  • 1989 : Cours d’anatomie (Gross Anatomie) de Thom Eberhardt
  • 1990 : Memphis Belle de Michael Caton-Jones
  • 1990 : Fenêtre sur Pacifique (Pacific Heights) de John Schlesinger
  • 1992 : Wind de Carroll Ballard
  • 1992 : Equinox d’Alan Rudolph
  • 1993 : Short Cuts (Short Cuts) de Robert Altman
  • 1994 : Les Leçons de la vie (The Browning Version) de Mike Figgis
  • 1995 : Bye Bye Love de Sam Weisman
  • 1995 : Fluke de Carlo Carlei
  • 1995 : L’Île aux pirates (Cutthroat Island) de Renny Harlin
  • 1997 : The Blackout d’Abel Ferrara
  • 1997 : Le Maître du jeu (The Maker) de Tim Hunter
  • 1997 : Une vraie blonde (The Real Blonde) de Tom DiCillo
  • 1999 : If… Dog… Rabbit… de lui-même
  • 1999 : L’Enfer du dimanche (Any Given Sunday) d’Oliver Stone
  • 2000 : Very Mean Men de Tony Vitale et Ladislav Wilheim
  • 2001 : Un bébé sur les bras (Nobody’s Baby) de David Seltzer
  • 2001 : L’Ultime cascade (In the Shadows) de Ric Roman Waugh
  • 2001 : Tequila rapido (The Shipment) d’Alex Wright
  • 2003 : Le Divorce de James Ivory
  • 2003 : Hollywood North de Peter O’Brian
  • 2004 : Le Singe funky (Funky Monkey) d’Harry Basil
  • 2005 : Le Transporteur II (Transporter 2) de Louis Leterrier
  • 2005 : Mary d’Abel Ferrara
  • 2005 : Opa! d’Udayan Prasad
  • 2005 : Kettle of Fish de Claudia Myers
  • 2007 : Have Dreams, Will Travel de Brad Isaacs
  • 2008 : Go Go Tales d’Abel Ferrara
  • 2008 : The Garden of Eden de John Irvin
  • 2009 : Little Fish, Strange Pond de Gregory Dark
  • 2010 : L’Affaire McClain (The Trial) de Gary Wheeler
  • 2012 : The Dark Knight Rises de Christopher Nolan
  • 2012 : Girls Attitude : Mode d’emploi (Girl in Progress) de Patricia Riggen
  • 2013 : Jobs de Joshua Michael Stern
  • 2013 : Family Weekend de Benjamin Epps
  • 2014 : Altar de Nick Willing
  • 2016 : The Confirmation de Bob Nelson
  • 2016 : Come diventare grandi nonostante i genitori de Luca Lucini
  • 2017 : Army of One de Larry Charles
  • 2017 : 47 Meters Down de Johannes Roberts
  • 2017 : The Hippopotamus de John Jencks
  • 2018 : Sicario : La Guerre des cartels (Sicario : Day of the Soldado) de Stefano Sollima
  • 2018 : Speed Kills de Jodi Scurfield
  • 2018 : Backtrace de Brian A. Miller
  • 2019 : Foster Boy de Youssef Delara
  • 2020 : The Martini Shot de Stephen Wallis
  • 2021 : Détour mortel : La Fondation (Wrong Turn) de Mike P. Nelson
  • 2021 : Breaking News in Yuba County de Tate Taylor
  • 2021 : Varsity Blues : Le Scandale des admissions universitaires (Operation Varsity Blues : The College Admissions Scandal) de Chris Smith
  • 2022 : My Love Affair with Marriage de Signe Baumane (voix)
  • 2023 : Oppenheimer de Christopher Nolan
  • 2023 : Retribution de Nimród Antal
  • 2023 : Hard Miles de R.J. Daniel Hanna
  • 2023 : The Martini Shot de Stephen Wallis

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Birdy, affiche du film d'Alan Parker

Bande-annonce de La guerre des cartels

Acteur, Réalisateur, Producteur, Scénariste

Bande-annonce de Veuve mais pas trop (VO)

Bande-annonce de Birdy (VO)

x