Elias Koteas

Acteur

Personal Info

  • Nationalité : Canadien
  • Date de naissance : 11 mars 1961 à Montréal, Québec (Canada)
  • Crédit visuel : © 2014 National Broadcasting Company (NBC). Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :

Elia Koteas a tourné ses meilleurs films dans les années 90 et 2000, trouvant des rôles majeurs avec Atom Egoyan et David Cronenberg.

De l’Actors Studio aux seconds rôles pour Niccol et Malick

Acteur canadien, Elias Koteas est formé à l’Académie américaine des arts dramatiques et à l’Actors Studio de New York. Il débute au cinéma en 1985, et se voit dirigé par Francis Ford Coppola dans Jardins de pierre (1987) et Tucker (1988). S’il est nommé au Genie Award du meilleur acteur pour le polar canadien Malarek (1988) de Pierre Cardinal, c’est dans le film d’action Les tortues Ninja (1990) de Steve Barron qu’un public plus large le découvre.

En ces années 90, Il trouve cependant ses meilleurs rôles avec ses compatriotes Atom Egoyan et David Cronenberg. Pour le premier, il est du casting de l’ovniesque The Adjuster (1991), avant d’incarner le DJ dans Exotica (1994), qui lui vaut une deuxième nomination au Genie de l’acteur. Pour Cronenberg, il interprète Vaughan, le « scientifique fou » autoproclamé dans le subversif Crash (1996), qui fait scandale au Festival de Cannes, mais y remporte le prix spécial du jury. Elias Koteas joue aussi le père de l’enfant « invalidé » dans Bienvenue à Gattaca (1997) d’Andrew Niccol, et le capitaine Taros dans La ligne rouge (1998) de Terrence Malick.

Elias Koteas, d’Atom Egoyan à la case télévision

Dans les années 2000, Elias Koteas reste très actif, et tourne une vingtaine de longs métrages. Il obtient le Genie Award du meilleur acteur dans un second rôle pour Ararat (2002) d’Egoyan et multiplie les compositions. On le voit en agent spécial de la CIA dans Dommage collatéral (2002) d’Andrew Davis, ou en sergent de police dans Zodiac (2007) de David Fincher, cinéaste qui le dirige aussi dans L’étrange histoire de Benjamin Button (2008). Koteas passe avec aisance du cinéma d’auteur (Two Lovers de James Gray, 2007) au film d’horreur (Le dernier rite de Peter Cornwell, 2009).

Elias Koteas démarre la décennie suivant avec le rôle du faux Andrew Laeddis dans Shutter Island (2010) de Martin Scorsese. Et il est nommé au prix Écrans canadiens du meilleur acteur dans un second rôle pour Winnie (2011) de Darrel Rood, biopic de Winnie Mandela passé inaperçu. Les films qui suivent n’ont guère plus d’écho, qu’il tourne avec Michael Winterbottom, Olivier Dahan, Jim Sheridan et même Atom Egoyan (Les trois crimes de West Memphis, 2013). Depuis 2014, Elia Koteas se consacre davantage à la télévision (La série Chicago Police Department).

Gérard Crespo

Trailers & Videos

trailers
x

Bande-annonce de Crash

Acteur

x