Eleonora Giorgi

Actrice, Réalisatrice, Scénariste, Productrice, Chanteuse
Nu de femme, l'affiche

Personal Info

  • Nationalité : Italienne
  • Date de naissance : 21 octobre 1953 à Rome (Italie)
  • Crédit visuels : © 1981 Les Films Marceau-Cocinor - Massfilm. Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :

Actrice, réalisatrice, scénariste, productrice et chanteuse italienne, Eleonora Giorgi est née en 1953 dans une famille anglo-hongroise. La jeune fille débute sa carrière d’actrice par de courtes apparitions dans le giallo La tarentule au ventre noir (Paolo Cavara, 1971) et surtout dans Fellini Roma (Federico Fellini, 1972). Après plusieurs rôles secondaires, Giorgi accède aux emplois plus importants grâce au succès de Les passionnées (Gianluigi Calderone, 1974) où elle donne la réplique à Ornella Muti.

Dès lors, elle se laisse porter par cette vague qui lui apporte des rôles majeurs dans la comédie En 2000, il conviendra de bien faire l’amour (Pasquale Festa Campanile, 1975), dans le poliziottesco Les féroces (Romolo Guerrieri, 1976) ou encore dans le thriller Caresses bourgeoises (Eriprando Visconti, 1977). Ensuite, elle mène une carrière correcte avec des films comme Un homme à genoux (Damiano Damiani, 1979) et surtout Inferno (Dario Argento, 1980). A partir de 1980, elle mène aussi une courte carrière de chanteuse de hit-parade et commence à enchaîner les comédies populaires.

Parmi ses films les plus célèbres en France, on compte notamment Nu de femme (Nino Manfredi et Alberto Lattuada, 1981) et Derrière la porte (Liliana Cavani, 1982), le reste étant constitué de comédies inconnues chez nous. D’ailleurs, l’actrice semble se lasser et elle interrompt sa carrière durant une dizaine d’années à partir de 1988.

Vers la fin des années 90, Eleonora Giorgi revient devant les caméras de télévision, puis se lance dans l’expérience de l’écriture et de la réalisation du drame Uomini & donne, amori & bugie (2003). Outre une expérience réussie au théâtre, Giorgi signe une deuxième réalisation intitulée L’ultima estate (2009) qui ne semble pas avoir marqué les esprits. Après une nouvelle pause, elle est revenue devant les caméras de cinéma en 2016. Toutefois, elle a annoncé en 2023 lutter contre un cancer du pancréas.

Virgile Dumez

Filmographie de Eleonora Giorgi

Réalisatrice, longs métrages
  • 2003 : Uomini & donne, amori & bugie
  • 2009 : L’ultima estate
Actrice, longs métrages
  • 1971 : La Tarentule au ventre noir (La tarantola dal ventre nero) de Paolo Cavara
  • 1972 : Fellini Roma (Roma) de Federico Fellini
  • 1973 : Les rangers défient les karatékas (Tutti per uno botte per tutti) de Bruno Corbucci
  • 1973 : Number One de Gianni Buffardi
  • 1973 : Une histoire du xviie siècle (Storia di una monaca di clausura) de Domenico Paolella
  • 1974 : Cavale, Tonton ! (La sbandata) de Salvatore Samperi
  • 1974 : Alla mia cara mamma nel giorno del suo compleanno de Luciano Salce
  • 1974 : Péché véniel (Peccato veniale) de Salvatore Samperi
  • 1974 : Il bacio de Mario Lanfranchi
  • 1974 : Les Passionnées (Appassionata) de Gianluigi Calderone
  • 1975 : En 2000, il conviendra de bien faire l’amour (Conviene far bene l’amore) de Pasquale Festa Campanile
  • 1976 : Cœur de chien (Cuore di cane) d’Alberto Lattuada
  • 1976 : Les féroces (Liberi armati pericolosi) de Romolo Guerrieri
  • 1976 : L’Agnese va a morire de Giuliano Montaldo
  • 1976 : L’ultima volta d’Aldo Lado
  • 1977 : Caresses bourgeoises (Una spirale di nebbia) d’Eriprando Visconti
  • 1977 : Disposta a tutto de Giorgio Stegani
  • 1978 : Ça fait tilt d’André Hunebelle
  • 1978 : Suggestionata d’Alfredo Rizzo
  • 1978 : Non sparate sui bambini de Gianni Crea
  • 1978 : Safari Rally (Seimila chilometri di paura) de Bitto Albertini
  • 1979 : Oublier Venise (Dimenticare Venezia) de Franco Brusati
  • 1979 : Mani di velluto de Castellano et Pipolo
  • 1979 : Un homme à genoux (Un uomo in ginocchio) de Damiano Damiani
  • 1980 : Inferno de Dario Argento
  • 1980 : Mia moglie è una strega de Castellano et Pipolo
  • 1981 : Nu de femme (Nudo di donna) de Nino Manfredi et Alberto Lattuada
  • 1982 : Borotalco de Carlo Verdone
  • 1982 : Derrière la porte (Oltre la porta) de Liliana Cavani
  • 1982 : Grand Hotel Excelsior de Castellano et Pipolo
  • 1983 : Mani di fata de Steno
  • 1983 : Sapore di mare 2 – Un anno dopo de Bruno Cortini
  • 1984 : Vediamoci chiaro de Luciano Salce
  • 1986 : Giovanni Senzapensieri de Marco Colli
  • 1988 : Il volpone de Maurizio Ponzi
  • 1988 : Compagni di scuola de Carlo Verdone
  • 2007 : SoloMetro de Marco Cucurnia
  • 2016 : My Father Jack de Tonino Zangardi
  • 2016 : Attesa e cambiamenti de Sergio Colabona
  • 2017 : La mia famiglia a soqquadro de Max Nardari
x