Charles Denner

Acteur
Affiche de L'Homme qui aimait les femmes de François Truffaut

Personal Info

  • Nationalité : Français
  • Date de naissance : 28 mai 1926 à Tarnów (Pologne)
  • Date de décès : 10 septembre 1995 à Dreux (France)

Biographie

Note des spectateurs :

Formé au court dramatique de Charles Dullin, Charles Denner connaît un brillant parcours théâtral de 1946 à 1968 (avec une remontée sur les planches en 1984).

Il est de l’aventure du Théâtre national populaire (TNP) de Jean Vilar, jouant dans les mythiques représentations du Cid, du Prince de Hambourg ou de Lorenzaccio auprès de Gérard Philipe, au Festival d’Avignon.

Charles Denner, du TNP à Chabrol et Jessua

S’il débute au cinéma dans les années 40, il doit se contenter de quelques figurations, d’apparitions et de petits rôles jusqu’à la fin des années 50. On le remarque ainsi en inspecteur, adjoint de Ventura, dans Ascenseur pour l’échafaud (1957) de Louis Malle.

Charles Denner obtient deux premiers grands rôles au début des années 60. Il décroche d’abord le rôle-titre de Landru (1962) de Claude Chabrol, puis celui de l’employé sombrant dans la solitude et la folie, pour La Vie à l’envers (1964), le très beau premier long métrage d’Alain Jessua. L’échec public des deux films ne permet pas à Denner d’accéder au vedettariat mais il sera pendant deux décennies l’un des grands seconds rôles du cinéma français.

L’homme qui aimait les films

Il est ainsi le père du petit garçon dans Le Vieil homme et l’enfant (1966) de Claude Berri, victime de Jeanne Moreau dans La Mariée était en noir (1968) de François Truffaut, inspecteur dans Peur sur la ville (1975) de Henri Verneuil, ou avocat dans Si c’était à refaire (1976) de Claude Lelouch, qui lui vaut une nomination au César du meilleur acteur dans un second rôle. Il est aussi à l’affiche d’une trentaine d’autres métrages dont Le Voleur (1966) de Louis Malle, Z (1969) de Costa-Gavras et Mado (1976) de Claude Sautet.

Charles Denner obtient la consécration en 1977 en interprétant avec brio Bertrand Morane, L’Homme qui lui aimait les femmes, pour François Truffaut : sa composition lui vaut une nomination au César du meilleur acteur. Il tourne son dernier film en 1986 : Golden eighties de Chantal Akerman.

Gérard Crespo

Filmographie

Trailers & Videos

x
Affiche de L'Homme qui aimait les femmes de François Truffaut

Bande-annonce de

Acteur

Bande-annonce de Z

x