Note des spectateurs :

Box-office France (2-8 juin 2021). Chiffres en berne pour les nouveautés. Aucun nouveau titre dans le Top 4 hebdomadaire qui est toujours dominé par Adieu les cons.

Albert Dupontel sabre le champagne. Son film césarisé, Adieu les cons, a attiré encore 156 000 curieux en 3e semaine et dépasse ainsi le 1 500 000 spectateurs cumulés. Un score épatant.

En deuxième place, The Father est le label qualité qui met tout le monde d’accord. 137 000 entrées pour sa 2e semaine, 291 000 au total… Le bouche-à-oreille est excellent malgré la dureté du sujet qui aurait pu éconduire plus d’un spectateur.

The Father, affiche du film

Affiche/Photo : Laurent Lufroy / Couramiaud © New Zealand Trust Corporation as Trustee For Elarof Channel Fouf Television Corporation Trademark Father Limited F Comme Film Ciné @ Orange Studio

En 3e place, les mangaphiles font encore un triomphe à Demon Slayer : le train de l’infini qui dépasse les 600 000 entrées en 3 semaines. Un phénomène mondial.

Dans ce contexte, peu de place pour les nouveautés. Chacun chez soi de Michèle Laroque réalise 81 000 entrées dans 491 cinémas. Ce n’est pas brillantissime. Nobody botte 80 440 arrière-trains dans 360 cinémas, semblant souffrir de son manque de notoriété. Des hommes ne profite pas de son Label Cannes (72 088 entrées dans 387 cinémas), mais ce n’est pas une catastrophe pour Lucas Belvaux. Bruel n’a plus la cote (67 080 entrées pour Villa Caprice, dans 354 cinémas). Quant au biopic Billie Holiday, une affaire d’État, il se vautre à 36 698 fans dans 268 salles.

Billie Holiday une affaire d'état, affiche France

Copyrights 2021 Billie Holiday Films, LLC – Affiche : Benjamin Seznec / Troïka

Visiblement peu apprécié par le public, Promising Young Woman réitère son score très moyen aux USA avec seulement 28 697 entrées en 2e semaine et une perte inquiétante de 36% de sa fréquentation (total de 74 000). Le film s’écroule plus vite que Méandre (-32%) qui bénéficiait de moins de publicité.

Pour Céline Sciamma, l’indifférence du public à l’égard de Petite maman démontre un divorce franc du public français avec la réalisatrice qui bénéficie pourtant d’un statut culte aux USA et au Royaume-Uni. Avec 29 219 spectateurs dans 157 salles, il s’agit du pire démarrage dans la carrière de la réalisatrice de Tomboy et Naissance des pieuvres. Pourtant l’accueil critique lui avait été favorable. Le caractère intimiste de l’œuvre explique probablement cette mauvaise passe. Le bouche-à-oreille pourrait en revanche consolider ses exigences d’un cinéma sans star où l’enfant est la vedette.

Frédéric Mignard

Box-office France (2-8 juin 2021)

Rang Evol. Titre Entrées Cumul Sem
1 -24% ADIEU LES CONS 156 343 1 595 762 33
2 -11% THE FATHER 137 633 291 560 2
3 -46% DEMON SLAYER – KIMETSU NO YAIBA – LE FILM : LE TRAIN DE L’INFINI 91 358 610 288 3
4 N CHACUN CHEZ SOI 89 041 89 041 1
5 -6% TOM & JERRY 81 889 419 079 3
6 N NOBODY 80 440 80 440 1
7 +8% LES BOUCHETROUS 76 900 148 319 2
8 N DES HOMMES 75 111 75 111 1
9 N VILLA CAPRICE 67 576 67 576 1
10 N BILLIE HOLIDAY UNE AFFAIRE D’ETAT 39 905 39 905 1
Source : CBO Box-Office