Teddy (Gérardmer 2021) : la critique du film (2021)

Comédie fantastique | 1h28min
Note de la rédaction :
6/10
6
Teddy, le loup garou français (affiche teaser)

  • Réalisateur : Zoran Boukherma Ludovic Boukherma
  • Acteurs : Noémie Lvovsky, Anthony Bajon, Christine Gautier
  • Date de sortie: 30 Juin 2021
  • Nationalité : Français
  • Titre original : Teddy
  • Titres alternatifs : -
  • Année de production : 2020
  • Scénariste(s) : Ludovic Boukherma, Zoran Boukherma
  • Directeur de la photographie : Augustin Barbaroux
  • Compositeur : Amaury Chabauty
  • Société(s) de production : Baxter FIlms, Les Films Velvet, The Jokers Films
  • Distributeur (1ère sortie) : The Jokers Films
  • Distributeur (reprise) : -
  • Date de reprise : -
  • Éditeur(s) vidéo : -
  • Date de sortie vidéo : -
  • Box-office France / Paris-périphérie : -
  • Box-office nord-américain -
  • Budget : -
  • Rentabilité : -
  • Classification : Interdiction aux moins de12 ans ("en raison de quelques scènes sanglantes qui peuvent heurter un jeune public", CNC)
  • Formats : : 1 / Couleurs / Son :
  • Festivals et récompenses : Label Cannes 2020 - Deauville Film Festival 2020 - L'Étrange Festival 2020 - Festival International du Film Indépendant de Bordeaux - Lisbon International Horror Film Festival - Sélection officielle Gérardmer 2020 (en compétition) Spain Teddy oct. 13, 2020(Sitges International Fantastic Film Festival)
  • Illustrateur / Création graphique : Design : Benjamin Seznec pour Troïka
  • Crédits : The Jokers Films
Note des spectateurs :

Teddy une comédie lunaire, drôle et inventive, qui s’égare toutefois dans sa dernière partie dédiée au fantastique référentiel.

Synopsis : Dans les Pyrénées, un loup attise la colère des villageois.

Teddy, 19 ans, sans diplôme, vit avec son oncle adoptif et travaille dans un salon de massage. Sa petite amie Rebecca passe bientôt son bac, promise à un avenir radieux. Pour eux, c’est un été ordinaire qui s’annonce.

Mais un soir de pleine lune, Teddy est griffé par une bête inconnue. Les semaines qui suivent, il est pris de curieuses pulsions animales…

Une année coronavirussée pour le cinéma de genre français

Critique : Après La nuée, Teddy des frères Boukherma est l’autre film fantastique français à avoir couru les festivals lors de l’année coronavirussée de 2020. Les deux d’ailleurs bénéficiaient d’un beau label Cannes et se sont rencontrés à Gérardmer, en 2021, dans l’espoir d’un rebond, avant la sortie systématiquement repoussée en raison de la fermeture interminable de nos cinémas.

A l’instar de La nuée, Teddy n’est pas une réussite totale. La difficulté résidant encore dans la volonté de jouer sur plusieurs bords, et celui du fantastique (une dernière partie sous forme de soirée de jeunes qui dégénère) est vraiment la moins bonne, car anecdotique dans son écriture et c’est dommage.

Si le virage dans le fantastique ou l’horreur arrive très tard, l’ensemble du métrage est une comédie lunaire, entre Le P’tit Quinquin de Dumont et le cinéma de Quentin Dupieux qui est réjouissante.

Anthony Bajon dans Teddy

Copyrights : Baxter FIlms, Les Films Velvet, The Jokers Films

Teddy porté par des comédiens épatants

En mettant en scène un petit village près des Pyrénées, oublié de la ville (Perpignan en fait), et d’une réalité moderne, le temps s’arrête sur ce Twin Peaks de notre ruralité. Une cérémonie à ceux qui sont tombés pour la France donne le ton. Les gueules sont de sortie, une petite France comme on l’aime, humble et cocasse, son enquête de police farfelue face aux traces d’un loup qui s’attaque aux troupeaux locaux, son petit salon de massage tenu par l’incroyable Noémie Lvovsky, ses amours d’adolescentes improbables aux accents et à la gouaille du patelin…

Anthony Bajon, confondant de naturel, qu’il soit dans La prière de Cédric Kahn ou Au nom de la terre d’Edouard Bergeon, affole les compteurs. Dans la peau d’un pauvre gars que la simplicité a sorti du circuit scolaire au plus tôt, il tient un jeu ovniesque qui vaudrait au film Teddy une ovation particulière. Il est hilarant, à l’instar de quelques seconds rôles qui jouent du chapeau et nous amusent réellement : on peut parler de coup de cœur à l’égard de son personnage plouc qui se fait, un peu à juste titre, traité de cave.

Nouvelle aventure à Groland

Son récit lunaire dans le ton, sa réalisation et sa musique sont conformes à la rencontre cinématographique que l’on attendait. On retient également l’ombre du loup qui sniffe et croque tout au long de cette aventure grolandaise. En revanche, la partie loup-garou sur laquelle l’affiche promo a jeté son dévolu n’apporte rien à un récit truculent si ce n’est un argument de vente auquel on avait été sensible mais qui, dans sa réalité, est plus frustre qu’engageante.

Au final, Teddy a bien des atouts. Et l’on souhaite un vrai avenir aux frères Boukherma.

Critique de Frédéric Mignard

Les critiques des films de Gérardmer 2021

Sorties de la semaine du 30 juin 2021

Teddy, le loup garou français (affiche teaser)

Design : Benjamin Seznec pour Troïka

Trailers & Vidéos

trailers
x
Teddy, le loup garou français (affiche teaser)

Teaser de Teddy

Comédie fantastique

x