L’origine du monde : la critique du film (2021)

Comédie | 1h38min
Note de la rédaction :
6,5/10
6,5
L'origine du monde, l'affiche

  • Réalisateur : Laurent Lafitte
  • Acteurs : Karin Viard, Laurent Lafitte, Nicole Garcia, Hélène Vincent, Judith El Zein, Vincent Macaigne
  • Date de sortie: 15 Sep 2021
  • Nationalité : Français, Belge
  • Titre original : L'origine du monde
  • Titres alternatifs : Dear Mother (titre international)
  • Année de production : 2020
  • Scénariste(s) : Laurent Lafitte, d'après la pièce de théâtre L'Origine du monde de Sébastien Thiéry
  • Directeur de la photographie : Axel Cosnefroy
  • Compositeur : Extraits d'œuvres de Gabriel Fauré
  • Société(s) de production : Trésor Films, StudioCanal, 2L Productions, France 2 Cinéma, Artémis Productions, Radio Télévision Belge Francophone (RTBF), VOO, BE TV, Proximus
  • Distributeur (1ère sortie) : StudioCanal
  • Distributeur (reprise) : -
  • Date de reprise : -
  • Éditeur(s) vidéo : -
  • Date de sortie vidéo : -
  • Box-office France / Paris-périphérie : -
  • Box-office nord-américain : -
  • Budget : -
  • Rentabilité : -
  • Classification : Tous publics
  • Formats : 2.00 : 1 / Couleurs
  • Festivals et récompenses : Sélection Cannes 2020 / Festival international du film francophone de Namur (octobre 2020)
  • Illustrateur / Création graphique : Photographies : Laurent Champoussin
  • Crédits : StudioCanal
Note des spectateurs :

Comédie loufoque, L’origine du monde est certes imparfaite, mais revigorante pour tous ceux qui aiment un humour trash dans l’esprit Hara-Kiri. Souvent hilarant.

Synopsis : Jean-Louis réalise en rentrant chez lui que son cœur s’est arrêté. Plus un seul battement dans sa poitrine, aucun pouls, rien. Pourtant, il est conscient, il parle, se déplace. Est-il encore vivant ? Est-il déjà mort ? Ni son ami vétérinaire Michel, ni sa femme Valérie ne trouvent d’explication à cet étrange phénomène. Alors que Jean-Louis panique, Valérie se tourne vers Margaux, sa coach de vie, un peu gourou, pas tout à fait marabout, mais très connectée aux forces occultes. Et elle a une solution qui va mettre Jean-Louis face au tabou ultime…

Une pièce de théâtre délirante pour origine

Critique : En 2013, le comédien et dramaturge Sébastien Thiéry crée la pièce L’origine du monde sur une mise en scène de Jean-Michel Ribes. Le comédien Laurent Lafitte assiste à l’une des représentations et prend ensuite conscience que les thèmes abordés lui sont proches. Il finit par acheter les droits d’adaptation en 2017, puis attend deux longues années avant de se lancer dans l’adaptation pour en faire son premier long-métrage de réalisateur.

L'origine du monde, photo d'exploitation 1

© 2020 Trésor Films – StudioCanal – 2L Productions – France 2 Cinéma – Artémis Productions – Radio Télévision Belge Francophone (RTBF) -VOO – BE TV – Proximus / Photo : Laurent Champoussin. Tous droits réservés.

Afin de donner plus de poids à l’ensemble de la pièce, déjà bien délirante, Lafitte ajoute un prologue où l’on suit la routine petite bourgeoise du personnage principal. Il immisce au cœur du récit quelques séquences de cauchemars, ainsi que des flashback qui permettent de mieux saisir l’essence des différents protagonistes. Enfin, il étoffe le personnage féminin principal qu’il propose à Karin Viard.

Faire fi du politiquement correct

Pour une première réalisation, Laurent Lafitte ose tout et pratique un humour comme on n’en voit plus depuis les années 70-80. Résolument trash, le long-métrage ose bousculer les tabous, tout en évoquant un thème typiquement bourgeois, à savoir celui de la crise de la quarantaine. Totalement autocentré, le protagoniste joué par Laurent Lafitte n’est guère aimable car uniquement préoccupé par sa petite personne. Le métrage part ainsi d’une situation surréaliste et volontairement métaphorique : le cœur de Jean-Louis a cessé de battre, mais il semble encore vivant. Sébastien Thiéry et Lafitte ont donc pris à la lettre l’idée qu’un être humain puisse ne pas avoir de cœur. Toutefois, au lieu d’en tirer une comédie où les personnages chercheraient à retrouver une forme de paix intérieure pour être meilleurs, les auteurs préfèrent se livrer à un jeu de massacre où la résolution du problème n’est absolument pas politiquement correcte.

Déjà passablement barré dans les premiers instants, L’origine du monde ne cesse de creuser un peu plus son délire, osant des séquences parfois très vulgaires et surtout totalement loufoques. Ici, nous nous retrouvons sur les terres autrefois explorées par un Bertrand Blier, avec la volonté de choquer le bourgeois. Comme son titre l’indique – référence évidente au tableau à scandale de Gustave Courbet – L’origine du monde évoque à la fois la sexualité, mais aussi les non-dits familiaux qui peuvent briser les ailes de chacun d’entre nous.

Des thèmes graves passés à la moulinette d’un humour absurde

Si les thèmes évoqués sont effectivement graves, le film est avant tout une comédie trash qui multiplie les séquences hilarantes, pour peu que l’on aime un humour sans filtre et irrespectueux. Autant dire que les jeunes générations qui s’offusquent d’un rien ne vont pas goûter le plat servi par Laurent Lafitte, qui s’adresse visiblement aux nostalgiques des années 70-80.

L'origine du monde, photo d'exploitation 2

© 2020 Trésor Films – StudioCanal – 2L Productions – France 2 Cinéma – Artémis Productions – Radio Télévision Belge Francophone (RTBF) – VOO – BE TV – Proximus / Photo : Laurent Champoussin. Tous droits réservés.

S’il n’évite pas toujours le sentiment d’assister à du théâtre filmé, Laurent Lafitte a la chance de s’appuyer sur une pièce complètement folle et surtout sur des comédiens au taquet. Karin Viard est toujours excellente dans l’excès, Vincent Macaigne absolument hilarant en meilleur pote un peu falot, quand Hélène Vincent joue avec bonheur la petite vieille. Enfin, Nicole Garcia est également très juste en gourou autoritaire. Au milieu de sa petite bande, Laurent Lafitte est sans doute moins bien servi puisqu’il incarne un héros égocentrique qui n’attire jamais la sympathie.

Une comédie très drôle pour amateurs d’humour décalé

Dans ce grand bal surréaliste, Lafitte n’évite pas toujours les sorties de route, faisant preuve parfois de maladresse et même de lourdeur. Toutefois, ces écarts sont souvent rattrapés par un vrai sens de la dérision et une folie communicative. Finalement, L’origine du monde ne fera clairement pas l’unanimité auprès du grand public. Il enchantera les uns par la verdeur de son écriture et scandalisera les autres par ses excès. Et c’est assurément la plus belle des qualités que de livrer une œuvre non consensuelle à une époque où les spectateurs ne sont que trop rarement bousculés au cinéma.

Initialement sélectionné pour être présenté au Festival de Cannes 2020, L’origine du monde a été privé de festival pour cause de crise sanitaire. Prévu pour une sortie le 4 novembre 2020, la comédie loufoque a subi encore une fois la crise sanitaire de plein fouet puisque les cinémas ont fermé durant plus de six mois. Le métrage arrive enfin sur nos écrans à la mi-septembre 2021, soit deux ans après la fin de son tournage.

Critique de Virgile Dumez

Les sorties de la semaine du 15 septembre 2021

L'origine du monde, l'affiche

© 2020 Trésor Films – StudioCanal – 2L Productions – France 2 Cinéma – Artémis Productions – Radio Télévision Belge Francophone (RTBF) – VOO – BE TV – Proximus / Photo affiche : Laurent Champoussin. Tous droits réservés.

Trailers & Vidéos

trailers
x
L'origine du monde, l'affiche

Bande-annonce teaser 4 de L'origine du monde

Comédie

x