Les tueurs de l’éclipse : la critique du film (1982)

Epouvante, horreur, Slasher | 1h25min
Note de la rédaction :
6/10
6
Les tueurs de l'éclipse - affiche du film de Ed Hunt (1982)

  • Réalisateur : Ed Hunt
  • Acteurs : Susan Strasberg, José Ferrer, Elizabeth Hoy, Lori Lethin, Melinda Cordell, Billy Jayne (Billy Jacoby), K.C. Martel
  • Date de sortie: 26 Mai 1982
  • Année de production : 1981
  • Nationalité : Américain
  • Titre original : Bloody Birthday
  • Titres alternatifs : Små durkdrevne mordere (Danemark), Jugando a matar (Mexique), Cumpleaños sangriento (Espagne), Angst / Kinder des Teufels (Allemagne), Aniversário Sangrento (Portugal), Compleanno in casa Farrow (Italie), Aniversário Sangrento (Brésil), Krwawe urodziny (Pologne)
  • Scénaristes : Ed Hunt, Barry Pearson
  • Directeur de la photographie : Stephen L. Posey
  • Monteur : Ann E. Mills
  • Compositeur : Arlon Ober
  • Producteur : Gerald T. Olson
  • Sociétés de production : Judica Productions
  • Distributeur : Ciné Paris Distribution (une Sélection Metropolitan FilmExport)
  • Distributeur américain : Rearguard Productions
  • Editeur vidéo international : Cult Classic (VHS, UK), 88 Films (Blu-ray, U.K), Arrow Films (Blu-ray, USA), Prism Entertainment (VHS, USA), Starmaker Entertainment (DVD, USA), Severin Films (DVD/Blu-ray, USA), Video Screen (VHS, Belgique)
  • Editeur vidéo : Hollywood Vidéo (VHS), Fil à Film (VHS), Metropole Home Video (VHS)
  • Date de sortie vidéo : Octobre 1982
  • Box-office France / Paris-Périphérie : 77 947 entrées / 20 310 entrées
  • Box-office nord américain : Inconnu - sortie limitée aux USA
  • Budget : Inconnu
  • Classification : Interdit aux moins de 18 ans
  • Formats : 1.66 : 1 / Couleur (35 mm) / Mono
  • Illustrateur / Création graphique : © Tous droits réservés / All rights reserved
  • Crédits : #26278 © MCMLXXX by The Happy Birthday Company, L.P. Tous droits réservés / All rights reserved
Note des spectateurs :

Les tueurs de l’éclipse est une série B indisciplinée et audacieuse, mais platement filmée. Un carton en VHS dans la première moitié des années 80 chez l’éditeur Hollywood Vidéo.

Synopsis : Pendant une éclipse totale du soleil, trois femmes accouchent simultanément dans une petite ville de Californie. A l’occasion de leur dixième anniversaire commun, Debbie, Steven, et Curtis, qui ont des visages d’enfants tout à fait normaux, voire même angéliques, commencent une série de meurtres commis de sang froid, qui plongent la ville dans la panique…

Jeux d’enfants

Critique : Surtout connu pour une petite production de science-fiction avec Christopher Lee, L’invasion des soucoupes volantes (1978), Ed Hunt resta fidèle au fantastique jusqu’au bout de sa carrière avec des titres comme Plague (Prix du jury à Sitges en 1979) ou le nanar fun The Brain en 1988 (Manipulations, en VHS de par chez nous). Toutefois en France, c’est surtout grâce au sympathique Les tueurs de l’éclipse (1981) qu’il restera dans les mémoires des amateurs d’horreur. Ce slasher en culotte courte, sorte de resucée du Village des damnés à trois, mettant en scène les crimes plutôt tortueux de trois têtes blondes nées un beau jour d’éclipse du soleil, fut un gros succès en VHS après une carrière cinématographique discrète en 1982 (20 000 entrées Paris et moins de 100 000 entrées en France).

Les tueurs de l’éclipse, avatar d’une ère VHS graphique

Sur une mise en scène télévisuelle, typique d’une certaine série B américaine du début des années 80, jusqu’au format ennuyeux, le film déploie beaucoup d’ingéniosité dans les meurtres pervers de mômes meurtriers, savoure l’outrage, et ose l’étalage cochon dès qu’il en a l’occasion. Le réalisateur avouera avoir dû couper dans le gore – totalement absent de la seule version connue -, pour satisfaire les producteurs.

A l’arrivée beaucoup de cruautés (fratricide et parricide bienvenus), des nymphettes dénudées qui ne devraient pas avoir une vertu aussi légère et un assez bon moment à passer pour les nostalgiques du genre.

Le film est disponible dans de nombreux pays en copie Blu-ray, notamment chez nos voisins d’Outre-Manche et aux USA, avec des éditions chez les éditeurs spécialisés Arrow, Severin et 88 Films. En France il demeure un lointain souvenir de quinquagénaires et quadras, et une magnifique affiche de cinéma inspirée de l’originale, mais largement supérieure au visuel américain. Du côté de l’italien, c’est Enzo Sciotti qui s’attela au visuel.

Box-office :

Initialement prévu pour le 21 avril 1982, soit un an après la timide et chaotique distribution américaine – effectuée le 28 avril 1981 -, Les tueurs de l’éclipse sortira finalement dans l’Hexagone le 26 mai 1982. Face à lui, des films cannois (la Palme d’or Missing, Passion de Godard), un Chabrol (Les fantômes du chapelier), du kung-fu (Bruce contre-attaque, Le justicier de Hong-Kong), du porno (Viens, j’ai pas de culotte, Sadomania), de la violence urbaine (Les quartiers de la violence, avec le frère de Travolta) et du drame carcéral francophone (Parti sans laisser d’adresse)…

Malgré une absence de concurrence dans le cinéma d’horreur (Massacre à la tronçonneuse est enfin apparu en salle trois semaines auparavant, après des années d’interdiction), Les tueurs de l’éclipse ne restera que trois semaines à l’affiche.

La série B d’Ed Hunt est distribuée par l’indépendant Ciné Paris Distribution, avec le renfort de Metropolitan Export (dixit l’affiche), société alors toute fraiche des Hadida.

Le film occupe principalement le circuit Paramount, avec 8 salles en intramuros (le Paramount City/Bastille/Marivaux/Montparnasse/Galaxie/Montmartre, et le Publicis St-Germain et le Convention St-Charles) et 10 écrans en banlieue. Le film entre directement en 12e place, avec 15 148 spectateurs quand Missing et Pour 100 briques t’as plus rien occupent les deux premières positions.

Le cinéma français, lui, pleure la mort de Romy Schneider, le 29 mai.

En deuxième semaine, Les tueurs de l’éclipse est dépossédé de ses écrans et dégringole. Il finit sa carrière à 20 000 entrées, très loin d’avoir doublé sa mise de départ, en raison du caractère peu solide de son distributeur, impuissant face au très sollicité circuit Paramount.

Peu importe, les gamins tueurs finissent en VHS et V2000 dès l’automne 1982, chez Hollywood Vidéo, société de Frank Lipsik et Vuillermin et voisine de Ciné Paris dont elle éditera également Terreur extra-terrestre, Les doigts du diable et Survivance.

La vidéocassette sera un joli succès et sera rééditée par Fil à Film quelques années plus tard.

Frédéric Mignard

Sorties de la semaine du 26 mai 1982

Les tueurs de l'éclipse - affiche du film de Ed Hunt (1982)

© MCMLXXX by The Happy Birthday Company, L.P. Tous droits réservés / All rights reserved

Trailers & Vidéos

trailers
x
Les tueurs de l'éclipse - affiche du film de Ed Hunt (1982)

Bande-annonce de Les tueurs de l'éclipse

Epouvante, horreur, Slasher

A voir aussi

x