Les Fleurs de Shanghai : la critique du film et le test blu-ray (1998)

Film contemplatif | 1h54min
Note de la rédaction :
6/10
6
Les Fleurs de Shanghai, affiche reprise 2020

  • Réalisateur : Hou Hsiao-hsien
  • Acteurs : Jack Kao, Carina Lau, Tony Leung Chiu-wai, Michiko Hada, Michelle Reis
  • Date de sortie: 18 Nov 1998
  • Nationalité : Taïwanais
  • Titre original : Hai Shang Hua
  • Titres alternatifs : -
  • Année de production : 1997
  • Scénariste(s) : Chu Tien-wen
  • Directeur de la photographie : Mark Lee
  • Compositeur : Hanno Yoshihiro
  • Société(s) de production : 3 H Productions ltd, Schochiku.co.ltd
  • Distributeur (1ère sortie) : ARP Sélection
  • Distributeur (reprise) : Carlotta
  • Date de reprise : 22 juillet 2020
  • Éditeur(s) vidéo : TF1 Vidéo (DVD, 2002), Carlotta (DVD, Blu-ray, Blu-ray Edition Prestige Combo)
  • Date de sortie vidéo : 12 octobre 2020
  • Box-office France / Paris-périphérie : 204 538 entrées / 89 398 entrées
  • Classification : Tous publics
  • Formats : 1.85: 1 / Couleurs / Son : Dolby Stéréo, DTS Master Audio 5.1, 2.0
  • Festivals et récompenses : Sélection Officielle Cannes 1998, Selection officielle Festival des 3 Continents Nantes 2019, Lumière 2019 Grand Lyon Film Festival
  • Illustrateur / Création graphique : Dark Star, l'Etoile Graphique
  • Crédits : © Shochiku Co., Ltd. Tous droits réservés.
  • Restauration : Restauré par le 22e Shanghai International Film Festival, avec le soutien de Jaeger-leCoultre. Présenté par Shochiku Co., Ltd. et 3H Productions Ltd.
Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Les Fleurs de Shanghai est une œuvre de la radicalité de rythme et d’esthétique aux charmes picturaux certains.

Synopsis : À fin du XIXe siècle, dans la concession britannique de Shanghai. Plusieurs « maisons des fleurs », réservées à l’élite masculine, forment un monde clos où l’on vient autant pour dîner, fumer de l’opium, jouer au mah-jong et se distraire que pour rencontrer des courtisanes. Les femmes qui y travaillent sont appelées « les fleurs de Shanghai ». Wang, un haut fonctionnaire, est le client officiel de la sublime et dépensière Rubis. Dans une autre maison, il fréquente aussi Jasmin…

Une œuvre puissamment contemplative

Critique : Considéré comme l’un des derniers chefs-d’œuvre du XXe siècle, Les Fleurs de Shanghai est le film de la consécration en France pour Hou Hsio-hsien, malgré une ignorance certaine du jury cannois, où HHH avait été désavoué par le jury de Martin Scorsese.

Tony Leung dans Les Fleurs de Shanghai

Les Fleurs de Shanghai © 1998/2019 3H Productions LTD / Shochiku Co., Ltd. Tous droits réservés.

En évoquant une page d’Histoire, avec des costumes, l’auteur s’éloigne du naturalisme contemporain de ses premières œuvres, dites de jeunesse, pour traiter avec un naturalisme certain, dans la lenteur, mais aussi le travail sur le son, des dîners méticuleusement filmés dans différentes Maisons des fleurs. Le disciple d’Ozu a beau s’éloigner de son univers habituel, il véhicule toujours une obsession picturale, une mise en scène glorieuse et une audace, avec des plans circulaires autour d’une table qui accentuent le caractère clos d’une narration repliée sur elle-même. Les Fleurs de Shanghai en ressort comme un grand film expérimental puissamment contemplatif.

Les Fleurs de Shanghai est une toile de maître pour un public averti

En s’intéressant aux relations homme-femmes autour d’une élite masculine et des courtisanes, surnommées dans le jargon locale des Fleurs, comme on les appellerait geishas au Japon, l’auteur institue une hiérarchie des genres et à l’intérieur des genre dans la société de Shanghai, à la fin du XIXe siècle. On observe des luttes de pouvoir, des jalousies, et l’ambiguïté du statut des femmes, à la fois faibles et fortes, dominées dominantes, jusque dans les rapports qu’elles entretiennent entre elles.

Il ressort de cette expérience une quiétude, un flottement, qui a séduit énormément les critiques et les amateurs d’art et essai radicaux, appréciant l’aspect ouateux éclairé à la chandelle, quand d’autres cinéphiles restent hermétiques au travail d’un artiste, un vrai, qui ne transige pas avec sa sensibilité.

Critique de Frédéric Mignard

Les sorties de la semaine du 18 novembre 1998

Acheter le film en DVD ou Blu-ray

Les Fleurs de Shanghai, affiche reprise 2020

Design affiche reprise : Dark Star, l’Etoile Graphique – Les Fleurs de Shanghai © 1998/2019 3H Productions LTD / Shochiku Co., Ltd. Tous droits réservés.

Le test blu-ray

Après un passage en DVD chez TF1 Vidéo, dix-huit auparavant, dans des conditions désormais guère acceptables pour une œuvre esthétique de cette qualité, Carlotta reprend les choses en main et délivre une édition blu-ray riche et majestueuse. Les Fleurs de Shanghai resplendissent à nouveau…

Suppléments : 4 / 5

L’ajout en supplément du documentaire d’Olivier Assayas, HHH – Portrait de Hou Hsiao Hsien, sorti en salle en 1999, est une idée non seulement formidable, mais c’est un complément fabuleux pour le spectateur, le film ayant été réalisé au lendemain de Les Fleurs de Shanghai. La copie proposée est restaurée (2K) et ce sont deux monstres du cinéma que tout rejoint qui nous accompagnent pendant 1h30. Ce supplément est précieux et permet de compenser l’absence du cinéaste, devenu trop rare, sur un bonus contemporain.

Vient ensuite une présentation juste et valeureuse de Jean-Michel Frodon qui commente, analyse et explique le film en moins de 20 minutes. De la pédagogie par la hauteur.

Le film étant ressorti en 2020, durant l’été de la réouverture des salles, post-confinement, on découvre avec plaisir la nouvelle bande-annonce montée pour l’occasion.

Le test blu-ray de Les Fleurs de Shanghai d'HHH

Les Fleurs de Shanghai © 1998/2019 3H Productions LTD / Shochiku Co., Ltd. Tous droits réservés.

Image : 3.5 / 5

Très belle copie bénéficiant d’un master 4K qui se réapproprie les lieux clos du film pour en extirper sa lumière si chaude, et rare à la fois. Celle-ci apparaît comme faussement parcimonieuse. Le travail du chef opérateur a été extraordinaire. On pèse ici les noirs obscurs et les éclairages spécifiques qui font de ce film un grand objet d’art contemplatif. Cette beauté, contrairement au DVD édité en 2002, n’est au premier abord nullement diminuée par le support SD, puisque la restauration  a trouvé un équilibre dans les tons pour s’épanouir en une œuvre d’atmosphère.

Toutefois, le spectateur des années 90 pourra reprocher un manque d’ancrage argentique. La restauration a numérisé la texture au prix de la réalité cinématographique d’époque qui, à nos souvenirs, était bien plus gratifiante. Les spectateurs habitués au rendu numérique n’y verront malheureusement aucune différence. En revanche Les Fleurs de Shanghai ne ressemble plus en rien à un film des années 90, il faut le dire.

Son : 4 / 5

La musique de Les Fleurs de Shanghai est l’une des grandes réussites de ce film. Envoutante et gracieuse, elle trouve sur cette copie un bel écrin pour envelopper le salon, lors d’un 5.1 qui sait se faire spacieux. Toutefois, reconnaissons à l’œuvre un caractère un peu mutique, voire taiseux, et la piste en 2.0. est loin de diminuer l’impact d’une œuvre tournée originellement en Dolby Stéréo.

Les fleurs Shanghai de Hou Hsiao-hsien, jaquette

Design affiche reprise : Dark Star, l’Etoile Graphique – Les Fleurs de Shanghai © 1998/2019 3H Productions LTD / Shochiku Co., Ltd. Tous droits réservés.

Trailers & Vidéos

trailers
x
Les Fleurs de Shanghai, affiche reprise 2020

Bande-annonce de Les Fleurs de Shanghai

Film contemplatif

x