Awkwafina

Actrice, rappeuse
Affiche personnage Awkwafina (Shang-Chi)

Personal Info

  • Nationalité : Américain
  • Date de naissance : 2 juin 1988, à Stony Brook, New York (Etats-Unis)
  • Crédits photos : Shang-Chi © Marvel Studios 2021. All Rights Reserved.
Social:

Biographie

Note des spectateurs :

Awkwafina est une force de la nature, rappeuse, actrice, omniprésente aux USA, jusqu’en couverture des plus prestigieux magazines.

Awkwafina, de son vrai nom Nora Lum, est une rappeuse du Queens, comédienne et comique américaine dont l’importance médiatique n’a eu de cesse de s’affirmer tout au long de la décennie 2010, jusqu’à une couverture gratifiante de Time en 2019 sur les cent personnalités les plus influentes de demain. L’actrice Sandra Oh dressait à son sujet un magnifique portrait.

 Awkwafina, une vedette du rap

Avec un père américain chinois et une mère coréenne, elle représente un brassage des cultures, propre au rêve américain même si la jeune fille perd sa mère lorsqu’elle n’a que quatre ans. A vingt quatre ans, elle voit son clip My Vag (pour Vagina) faire sensation sur YouTube. La vidéo extrêmement drôle, qui ne figure pas sur sa page officielle, lui vaut d’être renvoyée de la maison d’édition où elle travaille.

Qu’importe, elle aime le flow du hip-hop et sort un album deux ans plus tard, Yellow Ranger, où l’on retrouve la chanson My Vag, mais également le single NYC Bitche$.

Reine de la dérision, Awkwafina a un tempérament fort et intéresse de plus en plus, jusqu’à Hollywood. Elle accepte d’être suivie pour le documentaire Bad Rap, en 2016, par Salima Koroma. Ce film indépendant évoque la difficulté des artistes américains asiatiques à accéder à la crédibilité dans le domaine du rap. Le film est un succès sur les plateformes et met en lumière son travail et ceux de Dumbfounddead, Rekstizzy, et Lyricks.

Une vedette hollywoodienne

Sa carrière de comédienne s’envole. Elle obtient notamment des rôles importants dans Ocean’s 8 de Steven Soderbergh, dont elle fait partie des huit, au même titre que Rihanna, Sandra Bullock ou Anne Hathaway. La même année, elle se distingue dans un rôle a priori secondaire dans la comédie ethnique Crazy Rich Asians, qui triomphe au box-office américain. Sony l’engage pour la suite du reboot de Jumani, intitulé The Next Level : encore un succès au box-office mondial.

Avec L’Adieu, Awkwafina change de registre et obtient un Golden Globe pour sa prestation dans cette comédie dramatique où elle interprète une jeune femme américaine qui se rend en Chine pour dire adieu à sa grand-mère malade. Le film obtient un beau succès dans le monde.

En 2021, un public très large la découvre dans Shang-Chi et la légende des dix anneaux, la superproduction Marvel où elle partage l’affiche avec un casting essentiellement d’origine asiatique, dont Simu Liu.

Une voix et un humour imparables

Avec une voix qui mélange les intonations de Lady Gaga et Scarlett Johansson, elle est évidemment régulièrement sollicitée pour des doublages dans le domaine de l’animation où elle est toujours prompte à déballer son humour. Elle incarne le dragon Sisu dans Raya et le dernier dragon de Disney et interprètera un oiseau, Scuttle dans le reboot live de La petite sirène. Elle est aussi Mme Tarentule dans la production Dreamworks, The Bad Guys, qu’Universal sortira au printemps 2022. En 2020, elle interprétait le personnage d’Otto dans Bob l’éponge le film : Éponge en eaux troubles. Le film connaît une distribution irrégulière, entre salle et DTV, en fonction du territoire, en raison de la crise du coronavirus. Il en sera de même, en 2021 pour Raya.

Awkafina est probablement l’une des artistes les plus drôles de sa génération, y compris dans le stand-up, la publicité ou les vidéo-clips.

Le site officiel de l’artiste

Frédéric Mignard      

Simu Liu et Awkwafina

Photo by Jasin Boland. © Marvel Studios 2021. All Rights Reserved.

Filmographie

x