Raya et le dernier dragon : la critique du film (2021)

Animation | 1h47min
Note de la rédaction :
6/10
6
Raya et le dernier dragon, affiche Disney+

  • Réalisateur : Carlos López Estrada Don Hall
  • Date de sortie: 04 Juin 2021
  • Année de production : 2021
  • Nationalité : Américain
  • Titre original : Raya and the Last Dragon
  • Casting vocal (VO/VF): Alan Tudyk, Awkwafina, Benedict Wong, Cassie Steele, Daniel Dae Kim, Gemma Chan, Izaac Wang, Jona Xiao, Kelly Marie Tran, Lucille Soong, Patti Harrison, Ross Butler, Sandra Oh, Thalia Tran / Émilie Rault, Géraldine Nakache, Anggun, Frédéric Chau, Jade Phan-Gia, Paul Borne, Aloïs Le Labourier Tiêu, Adeline Chétail, Bruno Magne, Évelyne Grandjean…
  • Scénaristes : Qui Nguyen, Adele Lim
  • D'après une histoire de Paul Briggs, Don Hall
  • Directeur de la photographie : Rob Dressel
  • Monteurs : Fabienne Rawley, Shannon Stein
  • Compositeur : James Newton Howard
  • Producteurs : Peter Del Vecho, Osnat Shurer
  • Sociétés de production : Walt Disney Animation Studios, Walt Disney Pictures
  • Distributeur : Inédit au cinéma en France
  • Diffusion sur : Disney+
  • A partir du : 4 juin 2021
  • Editeur vidéo : -
  • Date de sortie vidéo : -
  • Box-office France / Paris-Périphérie : Inédit en salle en France
  • Box-office USA / Monde 52 222 146$* / 117 062 736$* (c*arrière en cours au 5 juin 2021)
  • Budget : -
  • Classification : Tous publics
  • Formats : 2.39 : 1 / Couleur - Digital Intermediate (4K) (master format) - Dolby Vision / IMAX 6-Track 7 - Dolby Atmos
  • Festivals et récompenses : -
  • Crédits : © 2021 Disney. All Rights Reserved / Tous droits réservés
  • Hashtag : #DisneyRaya
Note des spectateurs :

Raya et le dernier dragon est une production Disney charismatique qui ne demandait qu’à se déployer sur les très grands écrans. Sa sortie exclusive sur Disney+ France ne lui rend pas service, l’œuvre perdant probablement considérablement de son envergure restreinte aux seuls téléviseurs.

Synopsis : Il y a de cela fort longtemps, au royaume imaginaire de Kumandra, humains et dragons vivaient en harmonie. Mais un jour, une force maléfique s’abattit sur le royaume et les dragons se sacrifièrent pour sauver l’humanité.

Lorsque cette force réapparait cinq siècles plus tard, Raya, une guerrière solitaire, se met en quête du légendaire dernier dragon pour restaurer l’harmonie sur la terre de Kumandra, au sein d’un peuple désormais divisé. Commence pour elle un long voyage au cours duquel elle découvrira qu’il lui faudra bien plus qu’un dragon pour sauver le monde, et que la confiance et l’entraide seront essentiels pour conduire au succès cette périlleuse mission.
Sisu dans Raya et le dernier dragon

Raya et le dernier dragon – Sisu. © 2021 Disney. All Rights Reserved.

Critique : Sorti aux USA en salle et en Premium sur Disney+, Raya et le dernier dragon a été un temps envisagé pour les cinémas français. Le film était ainsi posé pour le 31 mars 2021 sur le grand écran d’un Hexagone covidé, avant d’être replacé en exclusivité sur la plateforme Disney+ France, à l’instar du Pixar Lucas qui connaîtra un lot identique le même mois. Ce plan promotionnel démontre le caractère purement anecdotique du film aux yeux de la major dans tous ses enjeux artistiques. Raya et le dernier dragon est vendu comme un produit considéré comme tel au détriment de ses jolies qualités visuelles.

L’on peut regretter cette décision quand les salles françaises avaient besoin de titres américains porteurs, d’autant plus qu’il s’agissait d’une production plutôt estimable de la part d’un studio qui a parfois déçu dans le passé à travers certains titres Walt Disney Animation Studios qualitativement fluctuants (Les nouveaux Héros, Les mondes Ralph, Ralph 2.0 appartiennent au mauvais répertoire du groupe).

Joliment réalisé, avec des décors exotiques qui habillent bien l’écran, Raya et le dernier dragon bénéficie des atouts propres aux spectacles composés pour l’écran large, avec une spatialisation de la narration et une pureté de l’animation qui enrichit ses idées visuelles. L’ampleur est systématique et ses auteurs n’ont nullement envisagé leurs efforts ou prouesses pour un format téléphone portable ou ordinateur.

Raya et le dernier dragon, photo

© 2021 Disney. All Rights Reserved.

Non exempt de défauts – quelques niaiseries de script (l’insistance enfantine sur l’image de la confiance), quelques couleurs kitsch, notamment celles des dragons, et une absence de personnages masculins de qualité-, le film d’aventures orné de fantaisies orientales s’amuse autour de personnages agréables, notamment la charismatique héroïne et son dragon Sissu.

De très beaux moments ponctuent cette chevauchée sur cloporte et dragon, avec une musique qui inspire les belles destinées cinématographiques. Si l’on préfèrera le plus équilibré Vaiana la légende du bout monde, Raya et le dernier dragon ne démérite pas. En fait, il méritait meilleur sort.

Frédéric Mignard

Lancement du streaming sur la plateforme Disney + le 4 juin 2021

Raya et le dernier dragon, affiche Disney+

© 2021 Disney. All Rights Reserved.

x