Une affaire de famille : la critique du film (2018)

Drame | 2h01min
Note de la rédaction :
10/10
10
Une affaire de famille, l'affiche de la palme d'or

  • Réalisateur : Hirokazu Kore-eda
  • Acteurs : Lily Franky, Sakura Andô, Kirin Kiki
  • Date de sortie: 12 Déc 2018
  • Nationalité : Japonais
  • Titre original : Manbiki kazoku
  • Scénario : Hirokazu Kore-eda
  • Distributeur : Le Pacte
  • Editeur vidéo (blu-ray) : Le Pacte
  • Sortie vidéo DVD / Blu-ray) : 24 avril 2019
  • Box-office France / Paris-périphérie : 778 673 entrées / 244 509 entrées
  • Box-office USA : 3,3 M$
  • Festival : Palme d'Or au Festival de Cannes 2018
  • Récompenses : César du meilleur film étranger aux César 2019 et une cinquantaine de récompenses à travers le monde
  • Crédits affiche : © 2018 AOI Promotion - Fuji Television Network - GAGA. Tous droits réservés.
Note des spectateurs :
[Total : 1   Moyenne : 5/5]

Palme d’Or largement méritée pour Une affaire de famille qui est assurément le chef-d’œuvre de Kore-eda. Indispensable et bouleversant.

Synopsis : Au retour d’une nouvelle expédition de vol à l’étalage, Osamu et son fils recueillent dans la rue une petite fille qui semble livrée à elle-même. D’abord réticente à l’idée d’abriter l’enfant pour la nuit, la femme d’Osamu accepte de s’occuper d’elle lorsqu‘elle comprend que ses parents la maltraitent. En dépit de leur pauvreté, survivant de petites rapines qui complètent leurs maigres salaires, les membres de cette famille semblent vivre heureux – jusqu’à ce qu’un incident révèle brutalement leurs plus terribles secrets…

Kore-eda signe avec Une affaire de famille son chef-d’œuvre

Critique : Décidément obsédé par la difficulté et la relativité des rapports filiaux, le réalisateur Hirokazu Kore-eda n’a eu de cesse traiter ce sujet depuis l’étrange et fascinant Nobody Knows (2004), puis dans les très sobres et émouvants Tel père, tel fils (2013) et Notre petite sœur (2015). On avait le sentiment que le réalisateur avait tout dit sur un sujet aussi spécifique. Rien ne laissait donc présager de la puissance émotionnelle dégagée par Une affaire de famille (2018), assurément le chef-d’œuvre du réalisateur et l’aboutissement d’une démarche artistique admirable.

Une affaire de famille, la jaquette du blu-ray

© 2018 AOI Promotion – Fuji Television Network – GAGA / © 2019 Le Pacte. Tous droits réservés.

Film entièrement touché par la grâce, Une affaire de famille séduit dès les premières minutes par sa capacité à décrire le quotidien d’une famille dysfonctionnelle dont on apprend peu à peu à décrypter le mode de vie fait de vols à l’étalage et de combines pour pouvoir survivre et capter de l’argent sans avoir à travailler. On se retrouve en quelque sorte face au même sujet que le Parasite de Bong Joon-ho, mais sans les gros sabots chaussés par le réalisateur sud-coréen.

Un sujet social certes, mais jamais appuyé

Kore-eda ne cherche effectivement jamais à faire de ses personnages des symboles de quoi que ce soit. Certes, leur quotidien évoque les difficultés de nombreux Japonais à joindre les deux bouts, tandis que le destin de la mamie est une pique adressée à une société qui ne sait plus prendre soin de ses aînés. Mais jamais le cinéaste ne se fait idéologue ou moralisateur. Il pose seulement un regard plein de tendresse et d’amour sur une « famille » vraiment particulière. En réalité, le métrage questionne surtout la relativité des rapports familiaux et des liens du sang. Qu’est-ce qui constitue le cœur d’une famille ? Est-ce les véritables liens du sang ou plutôt l’amour qui se dégage du foyer ?

Sans vouloir révéler les nombreux rebondissements ahurissants qui parsèment le long-métrage, nous pouvons simplement signaler que le spectateur n’est pas au bout de ses surprises au fur et à mesure que les secrets de la famille en question nous sont révélés.

Des sentiments contraires qui dessinent une carte du cœur complexe

Grâce à une attention toute particulière aux gestes de tous les jours, mais aussi à la tendresse qui se dégage des personnages, Kore-eda dessine la carte d’un amour complexe liant les membres de ce foyer si particulier. Toutefois, aucune niaiserie au programme, puisque les sentiments des différents personnages demeurent ambigus du début à la fin. Ces gens sont-ils uniquement intéressés par l’argent ou développent-ils de vrais liens d’affection ? Le réalisateur penche bien entendu pour la deuxième solution, mais l’ambiguïté de la situation empêche le film de tomber dans le sentimentalisme.

Tout ceci est porté par une réalisation belle et sobre, une direction d’acteurs absolument parfaite – et même admirable dans la gestion des enfants – et une esthétique naturaliste qui n’empêche pas la composition de plans superbes. Emporté par la beauté d’émotions pures, le spectateur ne peut qu’être pleinement charmé par cette œuvre qui s’avère bouleversante, et finalement inoubliable.

Un triomphe dans les festivals, relayé par un beau succès public

Détenteur de nombreux prix internationaux, dont la Palme d’Or 2018 et le César du meilleur film étranger en 2019, Une affaire de famille n’est pas qu’un simple film de festival et a su séduire un large public. En France, le long-métrage a cumulé 778 673 entrées sur tout le territoire, tout en générant plus de 67 millions de dollars de bénéfices dans le monde entier. Une belle performance largement méritée pour ce qui restera comme l’un des plus beaux films de l’année 2018.

Acheter le film en blu-ray

Critique du film : Virgile Dumez

Les sorties de la semaine du 12 décembre 2018

Les Palmes d’or sur CinéDweller

Une affaire de famille, l'affiche de la palme d'or

© 2018 AOI Promotion – Fuji Television Network – GAGA. Tous droits réservés.

Trailers & Vidéos

trailers
x
Une affaire de famille, l'affiche de la palme d'or

Extrait Une affaire de famille (VOSTF)

Drame

x