Twilight Chapitre 4 Révélation première partie : la critique du film (2011)

Fantastique, Romance | 1h57min
Note de la rédaction :
4/10
4
Twilight 4 Révélation chapitre 1, affiche, poster

  • Réalisateur : Bill Condon
  • Acteurs : Kristen Stewart, Robert Pattinson, Peter Facinelli, Anna Kendrick, Taylor Lautner, Ashley Greene, Billy Burke, Nikki Reed, Kellan Lutz
  • Date de sortie: 16 Nov 2011
  • Nationalité : Américain
  • Titre original : The Twilight Saga : Breaking Dawn Part 1
  • Scénariste : Melissa Rosenberg, d'après l'oeuvre Stephenie Meyer
  • Compositeur : Carter Burwell
  • Société de production : Imprint Entertainment, Summit Entertainment, Zohar International
  • Distribution : SND
  • Editeur vidéo : M6 Vidéo
  • Date de sortie DVD & Blu-ray : 16 mars 2012
  • Box-office France / Paris-Périphérie : 3 638 210 entrées / 652 129 entrées
  • Box-office USA / hors USA : 281 287 133$ / 430 918 723$
  • Budget : 127 000 000$
  • Format : 2.35 : 1 / Dolby Digital | DTS | Dolby Surround 7.1 | SDDS
Note des spectateurs :

Le dénouement est proche mais l’intrigue piétine. Twilight 4 laisse la romance prendre le dessus, avec progéniture monstrueuse à la clé. Consternant.

Synopsis : Bella a fait son choix : elle s’apprête à épouser Edward. Mais le jeune homme honorer a-t-il sa part du marché ? Accepter a-t-il de la transformer en vampire et de la voir renoncer à sa vie humaine ?

Critique : A l’instar du dernier roman de la franchise des Harry Potter coupé en deux pour le cinéma, Twilight, l’épisode final, se divise en deux films. Une nécessité narrative ou un coup médiatique pour engranger deux fois plus de recettes ? Malheureusement, on penchera pour cette deuxième option opportuniste. La conclusion s’impose au vu de son rythme languissant. Si, dans un premier temps, il va vite en besogne (on précipite le mariage de Bella et d’Edward, puis leur lune de miel), l’action est dangereusement retombée pour atteindre le niveau zéro.

Twilight 4 : l’île de la tentation

Après les relatives noirceurs et rebondissements ténébreux du précédent volet, de loin le meilleur de la saga, l’impression de déception domine dès les premiers instants. La narration semble toujours plus étirée, mettant en évidence toute la vacuité du projet. Dès le début du film, les “hésitations” de Bella, déjà au cœur du troisième métrage, persistent. Encore et toujours. Le personnage incarné par Kristen Stewart se demande si elle doit se marier, le temps d’un cauchemar macabre (et plutôt réussi, pour le coup) et de quelques discussions avec son prétendant qu’on jurerait avoir entendues dans un autre segment. Puis, une fois sur l’île de la tentation, où les tourtereaux passent leur lune de miel (au large de Rio, pour faire du pied à l’incroyable marché brésilien), c’est au tour d’Edward le vampire d’être pris de dilemme. Doit-il ou non coucher avec son épouse au risque de la transformer en une monstruosité de la nature assoiffée de sang ? Et s’il venait à la tuer accidentellement au contact de son cou, de son corps, de tous ses membres de jeune femme fraîche irrésistible pour le buveur de sang qu’il est. C’est que le héros romantique que n’aurait pas renié Oscar Wilde a quand même plus de cent ans et niveau fraîcheur, on a connu mieux !

Teaser de Twilight-4-revelation-chapitre 1

© SND – Summit Entertaiment, LLC, tous droits réservés

Dans ce chapitre de l’inaction qui se veut être celui de l’émotion, un suspense se profile peu à peu pour exploser dans la seconde moitié du métrage (donc au bout d’une heure). L’ancienne nubile était fertile, très fertile, et donc, suite à l’unique échange de fluides corporels du film (la tentation a eu raison d’Edward), la voici grosse d’une créature insolite, d’une progéniture sans précédent, mi-humaine, mi-vampire. La jolie Kristen se vide peu à peu de sa vitalité, de ses forces, pour ressembler, les joues creusées, à une victime de camp de concentration. Le mioche hybride la tue, lui ronge ses entrailles, suce sa substantielle moelle. N’aurait-t-elle pas fait mieux d’avorter ? On cherchera donc le sous-texte d’un conservatisme “trumpien” en avance sur son époque. Coucher après le mariage ?  Ce n’est pas bien. Faut-il garder le bébé quand bien même celui-ci serait mal formé ? Le discours anti-IVG en serait presque explicite. On plaisante à demi-mot.

Un discours conservateur qui interpelle

On ne vous révèlera pas l’issue de cette confrontation avec l’inconnu qui va conduire le “beau Jacob aux gros bras de mec musclé” à trahir sa meute de loups pour aider sa bien-aimée, celle qui l’a pourtant abandonné pour cette satanée viande froide d’Edward Cullen. Non, on ne vous dira rien, sauf que si les précédents volets vous ont sérieusement irrité le poil, vous risquez ici de vous étouffer avec. Pour les autres, aficionados des Feux de l’amour en mode ado, Twilight 4 Révélation chapitre 1 sera de l’ordre de l’extase.

D’un sérieux confondant pour que le spectateur se laisse submerger d’une empathie lacrymale, Twilight 4.1 offre un joli défilé de minets et de minettes sur papier glacé, le tout exalté par la réalisation somptueuse de Bill Condon, qui filme plus “beau” que “bien”. L’apanage du vide en quelque sorte.

Frédéric Mignard 

La franchise Twilight

Sorties de la semaine du 16 novembre 2011

Voir en VOD

Twilight 4 Révélation chapitre 1, affiche, poster

© SND – Summit Entertaiment, LLC, tous droits réservés

Box-office :

Avec 52 613 entrées pour son premier jour parisien, Twilight 4 Révélation Première partie a certes fait moins bien que son prédécesseur qui bénéficiait de 30 salles de plus (il était sorti en été). Avec une sortie automnale, ce quatrième épisode devait affronter le phénomène de société Intouchables qu’il ne parviendra pas à déloger de la première place. Ce dernier, alors sur sa 3e semaine, récoltait 2 460 842 entrées pour sa 3e semaine. La comédie dramatique avec Cluzet et Omar Sy en était à 7 756 247 spectateurs. Un score monumental. Pour autant, la première semaine de Twilight 4 fut événementielle, avec 2 018 771 spectateurs, dans 759 salles, un score équivalent au 3e chapitre, toujours en deçà des 2 318 559 du second épisode. Sur Paris et sa périphérie, l’avant-dernier épisode de la saga démarrait avec 371 815 fans assoiffés de romance.

La chute de 59% en deuxième semaine était attendue, mais avec 825 348 amoureuses de Robert Pattinson, le phénomène est resté entier, avec 2 844 000 spectateurs en 15 jours. Il faudra compter sur une baisse constante de 50% de semaine en semaine : 386 188 (3e), 185 161 (4e), 111 629 (5e), 56 770 (6e)…

En huitième semaine, Twilight 4 est numéro 32 du classement hebdomadaire quand le numéro 1 est un certain Intouchables pour sa 10e semaine consécutive.

Au final, ce premier chapitre de Révélation réalisera le 2e moins bon score de la franchise. Un score formidable au vu de la médiocrité du produit. Bella et Edward auront su garder leurs fidèles jusqu’à la fin…

x