The Highwaymen – la critique du film (2019)

Policier, Action, Drame | 2h12min
Note de la rédaction :
8/10
8
The Highwaymen, affiche netflix

La traque de Bonnie & Clyde à travers les yeux de leurs poursuivants, entre Polar traditionnel et Buddy Movie. Une bonne pioche pour Netflix.

Synopsis : La traque de Bonnie Parker et Clyde Barrow par les deux enquêteurs légendaires Frank Hamer et Maney Gault. Devant l’impuissance des techniques d’enquête de l’époque et du FBI, les deux Texas Rangers sortent de leur retraite et s’en remettent à leur instinct et leurs méthodes traditionnelles pour arrêter les criminels les plus recherchés d’Amérique. Si les hors-la-loi ont fait les gros titres, les hommes de loi sont entrés dans l’Histoire.

Critique : Les grandes figures du banditisme américain ont toujours été une solide source d’inspiration pour le septième art. Du Bonnie & Clyde d’Arthur Penn au Public Ennemies de Michael Mann, braqueurs, tueurs et autres criminels auront vus leurs auras magnifiés sur grand écran. Netflix entre aujourd’hui dans la danse avec The Highwaymen, faisant débarquer le genre directement sur nos équipements maison. Et c’est avec un regard neuf et une histoire encore jamais contée que le roi de la SVOD veut nous immerger dans cet évènement marquant de la grande dépression : la traque du couple Parker-Barrow.

Mais cette fois ci, c’est vers l’autre coté de la barrière que va se braquer l’objectif de John Lee Hancock : effectivement, le métrage n’épousera jamais le point de vue des amants meurtriers, mais celui du duo de Texas Rangers lancés à leur poursuite : Frank Hamer et Maney Gault.

THE HIGHWAYMEN (2019) - pictured L-R: Woody Harrleson ("Maney Gault") and Kevin Costner ("Frank Hamer") Photo by Hilary B Gayle / Courtesy of Netflix

THE HIGHWAYMEN (2019) – Crédit photo : Hilary B Gayle / SMPSP Courtesy of Netflix

Un mythe violent, brutal et sanglant, déboulonné.

Incarnés avec conviction par Kevin Costner et Woody Harrelson, ces deux policiers fraichement sortis de la retraite, pour une mission quasi désespérée, font figures de vestiges du passé, derniers héritiers de l’Age d’or des cow-boys, figés hors du temps, deux hommes dont les méthodes expéditives semblent être les seules à-même de répondre efficacement à la sauvagerie du gang des Barrow.

Force est de constater que le duo d’acteurs principaux (comptant quelques kilomètres au compteur) fonctionne à merveille, le film quittant assez régulièrement l’asphalte du road-movie policier pour s’aventurer dans les contrées du buddy-movie, le temps de savoureux dialogues et de sincères échanges émotionnels entre les deux vieux routards justiciers, souvent en plein désarroi face à la figure de leurs adversaires, portée aux nues malgré l’amoncellement de leurs exactions, de plus en plus brutales.

Une production Netflix qui sort des sentiers battus des exclus SVOD

Le film se montre particulièrement efficace dans la représentation du mythe de Bonnie & Clyde, et de toute l’ambiguïté inhérente à ce dernier. Comptant très peu de présence à l’écran, le couple est filmé de manière quasiment mystique, tel une figure divine et insaisissable. Pourtant, les méfaits des ennemis publics numéros 1 de l’époque seront présentés sans fard, dans toute leur cruauté, renforçant l’incrédulité des protagonistes (et parfois du spectateur) lorsqu’il s’agit de constater l’engouement populaire autour de ces superstars hors-la-loi.

Le tout mène à une exécution sommaire brouillant de nouveau les pistes, qui sera finalement loin de sortir l’Amérique de sa torpeur, comme espéré.

Signalons également la très belle photographie de John Schwartzman, mettant parfaitement en  valeur les splendides paysages américains traversés par nos anti-héros, ainsi qu’une Production Value très réussie, aussi bien au travers des décors que des costumes d’époque, assez bluffants.

L’œuvre de DTV, loin d’être générique, sort des sentiers parfois rebattus des œuvres exposées en exclusivité par les plates formes SVOD, et nous rappelle ce redondant refrain : en salle, ça aurait été formidable.

Critique de Marvin Montes  

© 2019 Netflix / All Rights Reserved

x