EO (Hi-han) de Jerzy Skolimowski (Cannes 2022) (2023)

Drame | 1h26min
Note de la rédaction :
Non noté/10
Non noté
Une photo magnifique de l'âne de Hi-han (EO) de Jerzy Skolimowski (Cannes 2022)

  • Réalisateur : Jerzy Skolimowski
  • Acteurs : Isabelle Huppert, Sandra Drzymalska
  • Date de sortie: 26 Oct 2022
  • Année de production : 2022
  • Nationalité : Polonais, Italien
  • Titre original : Io
  • Titres alternatifs EO (international)
  • Scénaristes : Ewa Piaskowska, Jerzy Skolimowski
  • Directeur de la photographie : Michal Dymek
  • Compositeur : Pawel Mykietyn
  • Monteur : Agnieszka Glinska
  • Producteurs : Ewa Piaskowska, Jerzy Skolimowski
  • Sociétés de production Skopia Film, Moderator Inwestycje, Podkarpacki Fundusz Filmowy, Polish Film Institute , Regione Lazio, Warminsko-Mazurski Fundusz Filmowy
  • Distributeur : ARP Sélection
  • Date de sortie vidéo :
  • Editeur vidéo :
  • Format : 1.33 / Couleur
  • Budget :
  • Box-office France / Paris-Périphérie :
  • Box-office nord américain / monde :
  • Classification : -
  • Cannes 2022 : Sélection officielle, en compétition
  • Autres festivals et récompenses :
  • Illustrateur/Création graphique : © Tous droits réservés / All rights reserved
  • Crédits : © Tous droits réservés / All rights reserved
Note des spectateurs :

EO (Hi-han) de Jerzy Skolimowski est l’un des films les plus acclamés de Cannes 2022, un drame ovniesque en hommage à Robert Bresson et son chez d’œuvre Au hasard Balthazar (1966).

Synopsis : L’histoire d’un âne nommé Baltazar, qui commence dans un cirque polonais et se termine dans un abattoir italien.
Une version moderne de Au hasard Balthazar de Robert Bresson.

Film : Jerzy Skolimowski était dans les années 70 et 80 un cinéaste cannois. L’hilarant Roi Dame, valet (1972), l’éprouvant Le cri du sorcier (1978), le renommé Travail au noir avec Jeremy Irons (1982), l’oublié Le succès à tout prix (1984), le très académique mais néanmoins somptueux Les eaux printanières avec Nastassia Kinski et Valeria Golino (1989) auront pu connaître l’excitation de la compétition la plus prisée. Skolimowski sera même présent au Jury cannois en 1987. Malheureusement, depuis l’échec des Eaux printanières, le cinéaste pourtant méritant tombera en disgrâce (Ferdydurke, 1991), avant de connaître une résurrection artistique dans d’autres festivals ou sections cannoises avec des œuvres remarquables comme Quatre nuits avec Anna, Essential Killing, et Onze minutes.

EO (Hi-han en français), coproduction polonaise et italienne, un moment de ferveur dans une incroyable carrière

Le cinéaste âgé de 84 ans a voulu Hi-an, comme un hommage au cinéma de Robert Bresson, et en particulier à son magnifique et spirituel Au hasard Balthazar. Bien lui en a pris, Jerzy Skolimowski a littéralement subjugué les critiques présents sur la Croisette, faisant de son film, l’un des favoris pour une Palme d’Or, toutefois derrière le film de James Gray, Armageddon Time.

A la fois loué comme une œuvre visuelle splendide, expérimentale, thématiquement audacieuse, choquante, radicale et pessimiste, EO (Hi-han) traîne son art visuel et sonore, celui d’une contemplation foudroyante, dès l’instant de la séparation de son personnage principal – un âne de cirque qui voyage d’humain en humain jusqu’à l’abattoir auquel on le prédestine -, d’avec la jeune femme aimante qui performait à ses côtés (Sandra Drzymalska découverte dans Sole en 2019).

Les festivaliers ont applaudi la magnificence de la photographie pointilleuse de Michael Dymek, et sont ressortis pour beaucoup bouleversés par la cruauté de cette œuvre dénonciatrice du traitement qu’inflige l’homme aux animaux, en réponse provocante à son époque.

Vu par le prisme du regard de la bête, plus humaine que les hommes, hors champ, dont la dureté s’affaire autour de lui, EO (Hi-an) a toutefois pu partager les avis. L’anthropomorphisme d’un âne onomatopée a pu paraître parfois redondant. Néanmoins cette nouvelle date dans la carrière du réalisateur de Deep End a trouvé un acquéreur dès les premières heures, en l’occurrence ARP Sélection pour la France.

Frédéric Mignard

Tous les films de Cannes 2022

Compétition officielle au Festival de Cannes 2022

Sorties de la semaine du 26 octobre 2022

Une photo magnifique de l'âne de Hi-han (EO) de Jerzy Skolimowski (Cannes 2022)

© Aneta Gebska i Filip Gebski

x