Donnie Darko : l’édition blu-ray DVD Ultra Collector de Carlotta (2002)

Science-fiction, Teen movie, Fantastique | 1h53min/2h14min
Note de la rédaction :
10/10
10
Donnie Darko, édition double blu-ray

  • Réalisateur : Richard Kelly
  • Acteurs : Jake Gyllenhaal, Maggie Gyllenhaal, Jena Malone, Drew Barrymore, Mary McDonnell, Katharine Ross, Patrick Swayze, Noah Wyle, Daveigh Chase, Holmes Osborne
  • Date de sortie: 30 Jan 2002
  • Nationalité : Américain
  • Scénario : Richard Kelly
  • Musique : Michael Andrews
  • Directeur de la photo : Steven Poster
  • Editeur vidéo : Carlotta
  • Date de sortie vidéo : 13 novembre 2019
  • Restauration : 4K - 1080/23.98p (blu-ray) /
  • Format image : 2.35 respecté
  • Pistes sonores : Version Originale DTS-HD Master Audio 5.1 • Sous-Titres Français (Blu-ray) / Version Originale Dolby Digital 5.1 • Sous-Titres Français (DVD)
  • Box-office France / Paris-Périphérie 73 275 entrées (2002) -18 901 (reprise 2019) / 37 692 entrées (2002)
  • Box-office USA : 1 478 493 $
  • Budget : 4 500 000 $
  • Festivals : Sélection officielle Sundance 2001, Fantastic'Arts - Festival du Film Fantastique de Gérardmer 2002 (Prix Première) - Sitges - Catalonian International Film Festival (Prix du Meilleur scénario)
Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Seize ans après une édition vidéo chez Metropolitan FilmExport, Donnie Darko revient en DVD, blu-ray et édition Ultra Collector chez Carlotta, pour une édition des miracles dans son packaging et ses bonus. On vous dit tout sur ce bijou d’édition à qui il manque toutefois une version française et un 4K vraiment convaincant pour l’image.

Synopsis : Middlesex, Iowa, 1988. Donnie Darko est un adolescent de seize ans pas comme les autres. Introverti et émotionnellement perturbé, il entretient une amitié avec un certain Frank, un lapin géant que lui seul peut voir et entendre. Une nuit où Donnie est réveillé par la voix de son ami imaginaire qui lui intime de le suivre, il réchappe miraculeusement à un accident qui aurait pu lui être fatal. Au même moment, Frank lui annonce que la fin du monde est proche. Dès lors, Donnie va obéir à la voix et provoquer une série d’événements qui sèmeront le trouble au sein de la communauté…

Le film : 10/10

Critique ici

Après la reprise de Donnie Darko, désormais classique américain datant de 2001, diffusé dans sa version director’s cut, durant l’été 2019, et qui a été un vrai succès (plus de 18 000 entrées en 30 semaines, à travers la France, soit un quart des entrées de la sortie originelle !), le chef-d’œuvre visionnaire de Richard Kelly est de nouveau “tendance”.

Ce teen movie à la sauce David Lynch a été une œuvre profondément marquante à sa sortie et son aura culte a survécu à une carrière en salle très courte, se propageant aujourd’hui chez une nouvelle génération de cinéphiles qui ne jurent plus que par Donnie le weirdo. En près de vingt ans, le statut de super-star de Jake Gyllenhaal a forcément aidé à attirer l’attention sur ce petit film de l’étrange qui révéla la bouille joufflue de l’acteur, mais aussi sa sœur. Jake, à peine 20 ans dans le film, y interprète un lycéen complètement barré auquel il n’est pas difficile de s’identifier tant ses aventures désastres parlent à un imaginaire de môme en phase sombre. Une version alternative du super-héros, la complexité narrative en plus.

Darko,  le diamant noir, a non seulement survécu à son propre échec salle, mais également à la carrière désastreuse de son auteur, Richard Kelly, qui ne fera que trois films en deux décennies, le ratage industriel Southland Tales, détesté dès sa première présentation à Cannes, et que l’auteur défend toujours ardemment alors que personne d’autre ne le réévalue vraiment, ainsi que le très intéressant The Box, avec Cameron Diaz, thriller de science-fiction dans la lignée biscornue et ésotérique de ses œuvres précédentes et des épisodes de The Twilight Zone, dont Kelly est un grand fan. Plutôt réussi, cet OVNI a surtout été mal vendu.

Donnie Darko en coffret Ultra Collector chez Carlotta

Visuel : Olivier Cartheret – DONNIE DARKO © 2001 PANDORA INC. TOUS DROITS RÉSERVÉS.

2019, l’édition vidéo de toutes les attentes

Pour faire renaître Donnie Darko en France, l’éditeur cinéphile Carlotta a réservé au film, pour sa nouvelle sortie vidéo, l’attention qu’il méritait. Le premier long métrage de Richard Kelly avait déjà été célébré au Royaume-Uni, en 2017, par une impressionnante édition blu-ray collector chez Arrow Vidéo, qui s’arrache à prix d’or aujourd’hui. Quatre disques, deux versions du film, un livre dans un emballage bercé par les noirceurs des dessins de Candice Tripp, des goodies… Une magnifique édition, effectivement, contenant des heures de suppléments.

En France, l’éditeur Carlotta lui a réservé le meilleur des accueils puisque le chef-d’œuvre du film de Sundance de 2001 incorpore la collection de coffrets Ultra Collector, dont il s’agit du 14e opus, après Christine paru en septembre 2019, qui est déjà totalement épuisé ! Limité à 3 500 exemplaires, Donnie Darko va connaître, dans pareil coffret, un triomphe auprès des collectionneurs de beaux objets du monde entier, et sera d’ici la fin de l’année, avec les fêtes de Noël, totalement en rupture de stock. Le design d’Olivier Cartheret, responsable artistique chez Dark Star, est un pur bijou. Probablement l’un des plus beaux visuels de Donnie Darko, reprenant tous les éléments phare de cette œuvre puzzle. Visuellement, le packaging est un must.

LES COFFRETS ULTRA COLLECTOR DE CARLOTTA

Donnie Darko édition collector packaging carlotta 2019

DONNIE DARKO © 2001 PANDORA INC. TOUS DROITS RÉSERVÉS.

Donnie Darko : l’édition blu-ray DVD Ultra Collector de Carlotta

Les suppléments & packaging : 5 /5

A l’instar de Arrow, chez les anglophones, l’éditeur français propose aussi des heures et des heures de suppléments. Richard Kelly intervient si souvent qu’il est obligé de se répéter d’un bonus à l’autre ; aussi, on a bien l’impression de faire le tour d’une œuvre complexe, au parcours cabossé, de sa création à sa sortie, voire au-delà, puisque l’après-Donnie Darko et les échecs consécutifs connus par son auteur sont aussi souvent abordés dans la partie française des entretiens.

Carlotta est allé chercher du côté des bonus importants de l’édition Arrow pour donner du poids à cette sortie mastodonte. A savoir le documentaire d’1h30 Deux Ex Machina, la philosophie de Donnie Darko, magnifique objet de cinéma, au montage élaboré, qui évoque toutes les étapes de la production et du tournage. Formidable complément, presque aussi important que le film. L’histoire du director’s cut, présent dans le coffret, est expliquée, et celui-ci, voulu pour des raisons commerciales, ne semble pas avoir plus de préférence aux yeux de son auteur que la version initiale. Peut-on d’ailleurs parler de director’s cut dans ce sens ? Plus longue, avec plus de scènes explicatives, notamment au sein de la famille, des choix musicaux moins marquants, on peut largement moins adhérer à cette version alternative du film, plus longue d’une vingtaine de minutes.

On retrouve d’autres bonus communs avec Arrow. On citera notamment la présence du court métrage universitaire de Richard Kelly, The Goodbye Place (9 mn) qui démontre toutes les influences lynchiennes du jeune homme, tombé d’amour pour le cinéaste lorsqu’il découvrit Twin Peaks. Un avant-goût évident de l’œuvre éclatée de Kelly qui se révèle dans toute sa singularité et ses ambitions narratives.

Le lapin maléfique de Donnie Darko

DONNIE DARKO © 2001 PANDORA INC. TOUS DROITS RÉSERVÉS.

Egalement commune aux deux éditions, la présence des scènes coupées et alternatives. En fait, on les trouvait déjà sur la version DVD de 2003, puisque Metropolitan, en France, avait proposé une édition prestige contenant ses scènes. Initialement peu apprécié à Sundance, Donnie Darko a été écourté d’une dizaine de minutes. Certaines scènes ont été insérées dans la version director’s cut, d’autres non, et c’est un plaisir que d’avoir les commentaires du cinéaste sur tous ces choix importants dans la construction d’un monument de déconstruction cinématographique.

Les quinze featurettes avec l’équipe du film (15 mn), qui ont surtout une valeur historique ou nostalgique, étaient aussi sur l’édition Arrow. Il en va de même pour Le journal de bord de Donnie Darko, sauf que ce travail sur le tournage, les décors, la photographie du film est essentiel. Le chef opérateur, Steven Poster, pour qui Darko fut une oeuvre charnière dans sa carrière, évoque avec beaucoup de passion les coulisses d’un teen movie magnifique qui, en vingt ans, demeure toujours aussi fascinant.

Les commentaires audio, au nombre de trois, dont un entre le cinéaste et l’acteur vedette, mais aussi Richard Kelly et le réalisateur Kevin Smith, sont aussi communs aux deux éditions.

Ce qui change vraiment, outre le design, c’est la présence de documents français, comme une interview de 26 minutes avec le réalisateur Fabrice du Welz, ou 66 minutes avec Erwan Chaffiot de Mad Movies. De belles anecdotes sont présentes, y compris sur l’époque où le réalisateur de Donnie Darko servait d’assistant à des réalisateurs de clips éminents, et devait servir thé et biscuits à des stars comme Madonna, ou sur une avant-première privée du film auprès d’acheteurs potentiels, en présence d’un certain Christopher Nolan et de son épouse… On apprend aussi comment Donnie Darko a failli ne jamais sortir en salle aux États-Unis. On dit alors merci à Drew Barrymore, marraine et bonne fée sur ce projet que devait aussi produire un certain Francis Ford Coppola.

On s’arrêtera là dans les spoilers. Pour en savoir plus sur les détails des suppléments (il en reste encore beaucoup !), nous vous conseillons le site de l’éditeur qui se veut plus exhaustif. Pour notre part, nous finirons juste la partie suppléments par un retour sur le packaging qui, comme dans toute édition Ultra Collector de la série, contient un ouvrage imposant de 200 pages. On y trouve notamment le scénario intégral du film, avec les dialogues et scènes de la version director’s cut et les scènes non incluses dans les deux montages visibles, apparaissant dans des couleurs différentes, pour vraiment pouvoir analyser l’évolution d’un montage sur l’autre. Evidemment, le livre contient de très très nombreuses photos, une interview de 2003 avec Kevin Conroy Scott, préfacée par Jake Gyllenhaal. En fait, il s’agit de la première publication française du Donnie Darko Book, dans laquelle figurait effectivement le scénario original du film, sur lequel les acteurs travaillèrent.

Chapeau Carlotta. Et merci pour ce cadeau indispensable pour les fêtes.

Image : 3.5 /5

Le master 4K de l’édition Arrow ne nous avait pas convaincus. Aussi, comme l’édition française reprend le même, on exprimera les mêmes réserves. Copie trop sombre, qui manque d’éclat par moments, loin des réjouissances lumineuses que permet ce type de restauration : on demeure froid. On imagine qu’il s’agit de la volonté de l’auteur, donc on respecte le choix, mais ce n’est pas forcément très agréable dans un contexte où l’œil du cinéphile de 2019 s’est habitué à des copies plus généreuses dans le contraste.

Son : 3.5 / 5

Nivellement par le haut ? La piste française a disparu. Pour une œuvre aussi récente, c’est gênant, même si, on avoue, depuis sa sortie en salle, n’avoir jamais opté pour la VF et l’on sait les clients fidèles de Carlotta adeptes de la VO(STF) quasi exclusivement. Ce paradoxe nous conduit toutefois à ne pas mettre la note maximale, et à souligner à nos lecteurs son absence, car le spectateur devrait être celui qui, in fine, choisit. La piste proposée, en versions salle ou longue, est un 5.1 DTS HD Master Audio qui fait excellente impression. Généreuse dans sa répartition des éléments sonores, puissante dans la mise en place de la bande originale de tubes passés ou de la musique originale. Elle compense largement la déception de l’image.

Test vidéo : Frédéric Mignard

Donnie Darko, édition double blu-ray

DONNIE DARKO © 2001 PANDORA INC. TOUS DROITS RÉSERVÉS.

 

Acheter le blu-ray  Carlotta

Trailers & Vidéos

trailers
x
Donnie Darko, édition double blu-ray

Bande-annonce 2019 de Donnie Darko

Science-fiction, Teen movie, Fantastique

x