Diamants sur canapé : la critique du film (1962)

Comédie romantique | 1h55min
Note de la rédaction :
8,5/10
8,5
Diamants sur canapé, l'affiche

  • Réalisateur : Blake Edwards
  • Acteurs : Audrey Hepburn, Patricia Neal, Mickey Rooney, Martin Balsam, George Peppard
  • Date de sortie: 17 Jan 1962
  • Nationalité : Américain
  • Titre original : Breakfast at Tiffany's
  • Année de production : 1961
  • Scénariste(s) : George Axelrod d'après Truman Capote
  • Directeur de la photographie : Franz F. Planer
  • Compositeur : Henry Mancini
  • Société(s) de production : Jurow-Shepherd
  • Distributeur (1ère sortie) : Paramount
  • Distributeur (reprise) : Splendor Films
  • Date de reprise : 17 janvier 2018
  • Éditeur(s) vidéo : CIC Vidéo (VHS) / Paramount Pictures (DVD et blu-ray)
  • Date de sortie vidéo : 14 septembre 2011 (blu-ray)
  • Box-office France / Paris-périphérie : 849 533 entrées / 350 465 entrées
  • Box-office nord-américain 9,5 M$
  • Budget : 2,5 M$
  • Rentabilité :
  • Classification : Tous publics
  • Formats : 1.85 : 1 / Couleurs / Son : Mono
  • Festivals et récompenses : Oscars 1962 : Oscar de la meilleure chanson originale pour Moon River, paroles de Johnny Mercer et musique d'Henry Mancini / Oscar de la meilleure musique originale à Henry Mancini
  • Illustrateur / Création graphique : D. Venin
  • Crédits : © 1961 Paramount Pictures Corporation - Jurow-Shepherd Productions / Publicité Paramount Films 1962
Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Diamants sur canapé, petit classique de la comédie romantique, marque surtout par un ton doux-amer qui empêche le film de sombrer dans la mièvrerie.

Synopsis : Une croqueuse de diamants cherche à épouser un homme riche alors que son voisin écrivain s’intéresse à elle. La jolie Holly fait également en toute innocence le messager pour un truand notoire. Lorsque la police l’interroge, elle n’a aucun mal à prouver son innocence mais son futur époux, riche planteur brésilien, s’éloigne par peur du scandale. L’écrivain en profite pour consoler la belle.

Truman Capote édulcoré pour le grand écran

Critique : Très en vogue en ce début des années 60, l’écrivain Truman Capote pense adapter son livre Breakfast at Tiffany’s pour le grand écran et songe fortement à Marilyn Monroe pour interpréter le rôle principal de la prostituée Holly. Le film devait d’ailleurs originellement être réalisé par John Frankenheimer. Finalement, le rôle principal a été attribué à Audrey Hepburn, obligeant les scénaristes à revoir l’intégralité du script, tandis que la réalisation du film est tombée dans l’escarcelle de Blake Edwards, tout juste remarqué par son excellent Opération jupons (1959).

Diamants sur canapé, la jaquette blu-ray

© 1961 Paramount Pictures Corporation – Jurow-Shepherd Productions / © 2011 Paramount Pictures. Tous droits réservés.

Dès lors, le projet a pris une tournure très différente puisque le but du studio était bien de transformer une œuvre réputée pour son ton doux-amer en une comédie romantique classique. Si les scénaristes successifs – dont Blake Edwards lui-même – ont effectivement atténué le caractère scandaleux du roman, ils ont toutefois pris soin de suivre pas à pas l’intrigue principale tout en conservant un ton légèrement désabusé.

Audrey Hepburn magistrale dans un rôle pas vraiment taillé pour elle

Au centre du long-métrage, on trouve donc Audrey Hepburn, actrice sans doute un brin trop sophistiquée pour incarner une prostituée excentrique à la recherche d’un riche mari. Afin de ne pas heurter son public, les scénaristes ont pris soin de minimiser le thème de la prostitution, de gommer totalement sa bisexualité, tout en insistant sur sa volonté d’arriver coûte que coûte au sommet de la société. Si la belle Audrey n’est sans doute pas la meilleure idée de casting, la star illumine chaque plan où elle apparaît et fait peu à peu oublier ce qui reste comme une erreur de distribution. Face à elle, George Peppard est par contre impeccable en écrivain raté qui devient gigolo par dépit.

Par l’audace de ces thèmes, on peut d’ailleurs saluer le travail de Blake Edwards qui a réussi à conserver l’esprit de l’œuvre originale par petites touches successives. Les séquences de fêtes nocturnes sont bien issues de l’univers mondain de Truman Capote, de même que les relations ambiguës entre les personnages principaux.

Un classique de la comédie romantique

Par contre, les gags visuels sont à attribuer au réalisateur qui s’entraînait pour sa future saga de La Panthère Rose. Enfin, la superbe chanson Moon River de Henry Mancini vient ajouter une touche furieusement romantique qui emporte le spectateur dans sa mélodie lors d’un final inoubliable. Sans être un chef d’œuvre, Diamants sur canapé (1961) peut légitimement être considérée comme une des meilleures comédies romantiques par sa richesse thématique et son ton franchement désabusé.

Critique de Virgile Dumez

Les sorties de la semaine du 17 janvier 1962

Acheter le blu-ray du film

Voir le film en VOD

Diamants sur canapé, l'affiche

© 1961 Paramount Pictures Corporation – Jurow-Shepherd Productions / Illustrateur affiche : D. Venin. Tous droits réservés.

Trailers & Vidéos

trailers
x
Diamants sur canapé, l'affiche

Bande-annonce de Diamants sur canapé (VO)

Comédie romantique

x