Anything for Jackson : la critique du film (2021)

Epouvante, Fantastique, Surnaturel | 1h37min
Note de la rédaction :
6.5/10
6.5
Anything for Jackson (affiche)

  • Réalisateur : Justin G. Dyck
  • Acteurs : Julian Richings, Sheila McCarthy
  • Date de sortie: 27 Jan 2021
  • Nationalité : Canadien
  • Année de production : 2020
  • Titre original : Anything for Jackson
  • Titres alternatifs :
  • Réalisateur : Justin G. Dyck
  • Acteurs : Sheila McCarthy, Julian Richings, Konstantina Mantelos, Josh Cruddas, Yannick Bisson
  • Scénaristes : Keith Cooper
  • Directeur de la photographie : Sasha Moric
  • Compositeur : John McCarthy
  • Monteur : Vincent Whiteman
  • Sociétés de production : Vortex Productions
  • Distributeur : Shudder (sortie digitale aux USA)
  • Editeur vidéo :
  • Date de sortie vidéo : -
  • Box-office France / Paris-Périphérie : -
  • Box-office nord-américain : Inédit en salle (sorti en streaming sur Shudder)
  • Budget : -
  • Illustrateur :
  • Crédits : Vortex Productions. Tous Droits Réservés.
  • Festival Festival de Gérardmer 2021 (en compétition), Meilleur acteur au Blood in the Snow Canadian Film Festival (2020), Fantasia Film Festival (Canada, 2020), Nightstream Film Festival (USA, 2020)
Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Anything for Jackson est une production diabolique qui, loin de l’austérité de Midsommar et Hérédité d’Ari Aster, préfère s’amuser de son script tordu et malaisant. Le divertissement horrifique est inventif, cruel, mais rate de ce fait la dimension transcendante des grands films de genre.

Synopsis : Henry, obstétricien, et son épouse Audrey viennent de perdre Jackson, leur unique petit-fils, dans un accident de voiture, et sont accablés de chagrin. Leur croyance sataniste leur enseigne qu’il est possible de faire revivre le défunt à condition de lui trouver un hôte adéquat. Ils décident alors de kidnapper une patiente enceinte avec la ferme intention de réaliser un « exorcisme inversé ». Mais Jackson ne sera pas le seul fantôme que les grands-parents vont inviter chez eux…

L’engeance dégénérée du cinéma d’Ari Aster

Critique : A l’instar de The Lodge, Anything for Jackson est de la lignée directe des films d’Ari Aster, comme Hérédité, notamment dans son sujet diabolique, puisqu’il est question d’un culte satanique qui conspire pour ramener de l’au-delà des esprits malins. L’ambiance surtout y est pour beaucoup, même si la secte est désacralisée dans ses essais loufoques et leur entre-soi qui ressemble un peu à des réunions des alcooliques anonymes.

Anything for Jackson, photo

Copyrights : Vortex Productions

Anything for Jackson, avec ses deux protagonistes matures en tête d’affiche (remarquables Sheila McCarthy et Julian Richings) se distingue toutefois par un ton parfois ludique qui se refuse à l’austérité, la gravité et au glauque. Le sujet l’est pourtant (ces deux retraités satanistes séquestrent une femme enceinte pour qu’elle accouche de leur petit-fils décédé en invoquant un démon). Mais, dans une générosité totale, le cinéaste canadien Justin G. Dyck s’amuse à multiplier les rebondissements tape-à-l’œil mais efficaces, qui donnent une valeur ajoutée au programme (cadence rythmée, rebonds de frousse, trouvailles visuelles). Néanmoins, cette œuvre de possession et de demeure hantée par des esprits frappés ne peut, de fait, s’inscrire parmi les incontournables du genre qui habitent nos souvenirs longtemps après la projection.

Les apparitions d’esprits sont particulièrement nombreuses et effroyables, les incantations fructueuses, et les effets gore savoureux, sans que, pour autant, cela élève Anything for Jackson d’un rang dans la terreur.

Mes grands-parents sont des ordures

Contrairement aux œuvres qui se bâtissent dans l’attente d’un rebondissement final, Anything for Jackson offre du spectacle qui fait de lui un véritable objet cinématographique. Aux USA, malheureusement, en raison de la crise de la Covid-19, cette œuvre cruelle au demeurant est passée directement par la case streaming, sur la chaîne spécialisée dans l’horreur, Shudder. On peut trouver pire sort pour un petit budget canadien, mais ce genre de productions bien foutues mérite de voir sa sortie élaborée pour la toile plus large qu’il mérite, avant de finir sur une plateforme anonyme.

Anything for Jackson bat Shyamalan à son propre jeu

Au final, on ne donnerait pas tout pour revoir Jackson, mais l’idée d’un joli collector physique pourrait nous séduire tant il reste parmi les œuvres intéressantes de la 28e édition du Festival de Gérardmer. Une réussite partielle, mais un bon film de genre dans tous les cas, bien supérieur dans le même genre à The Visit de Shyamalan qui en est l’antithèse sur un sujet identique.

Critique de Frédéric Mignard

Les critiques des films de Gérardmer 2021

Anything for Jackson (affiche)

Copyrights : Vortex Productions. Tous droits réservés.

Trailers & Vidéos

trailers
x
Anything for Jackson (affiche)

Bande-annonce de Anything for Jackson

Epouvante, Fantastique, Surnaturel

x