Antoinette dans les Cévennes : la critique du film (2020)

Comédie | 1h35min
Note de la rédaction :
6.5/10
6.5
Antoinette dans les Cévennes, cover VOD

  • Réalisateur : Caroline Vignal
  • Acteurs : Benjamin Lavernhe, Laure Calamy, Olivia Côte, Marie Rivière
  • Date de sortie: 16 Sep 2020
  • Nationalité : Français
  • Année de production : 2019
  • Scénariste(s) : Caroline Vignal
  • Directeur de la photographie : Simon Beaufils
  • Compositeur : Matei Bratescot
  • Société(s) de production : © Chapka- Films - La Filmerie - France 3 Cinéma
  • Distributeur : Diaphana Distribution
  • Éditeur(s) vidéo : Diaphana Distribution
  • Date de sortie vidéo, DVD & blu-ray : 2 février 2021
  • Box-office France / Paris-périphérie : 748 903 entrées / 165 828 entrées (7 semaines d'exploitation, numéro 21 annuel)
  • Budget : 3 570 000 euros
  • Rentabilité : -
  • Classification : Tous publics
  • Formats : 2.35 : 1 / Couleurs / Son : 5.1
  • Festivals et récompenses : Sélection Officielle Cannes 2020, Festival du Film Francophone d'Angoulême 2020, 8 nominations aux César dont Meilleur Film et Meilleure actrice
  • Illustrateur / Création graphique : Le Cercle Noir pour Fidélio d'après une photo de Julien Pani
  • Crédits : Photo : Julien Pani © Chapka- Films - La Filmerie - France 3 Cinéma
Note des spectateurs :

Avec Antoinette dans les Cévennes, Caroline Vignal réalise un retour gagnant en décrochant une sélection à Cannes 2020 et les critiques des plus élogieuses pour une rentrée sur fond d’humour, fraîcheur et bonne humeur.

Synopsis : Une institutrice dont l’amant annule les vacances qu’il devait passer avec elle, car sa femme a réservé pour la même période une randonnée en famille dans les Cévennes. Abandonnée, elle décide sur un coup de tête de partir, elle aussi, sur ce chemin de randonnée. A son arrivée, pas d’amant mais un certain Patrick, un âne, récalcitrant, qui va l’accompagner dans son périple…

Antoinette dans les Cévennes prolonge les vacances méridionales

Critique : Antoinette dans les Cévennes est le symbole cinématographique de l’année 2020. Sorti pour la rentrée, le deuxième long de Caroline Vignal est la bouffée d’oxygène dont ont rêvé les Français en manque d’air, de vie et de légèreté.

Après un printemps entier confinés dans nos logements, nous retrouvons la vie en juin, puis peu à peu le plaisir de retourner en salle de cinéma. L’envie de respirer et la peur des lieux clos ne fait pas de la salle de cinéma un premier choix alors que l’envie d’espace et de se retrouver ensemble, à l’air libre, nous préoccupe davantage.

Dans un paysage cinématographiquement sinistré où seuls les indépendants et des productions françaises courageuses sont distribués, Antoinette dans les Cévennes est la production que personne ne connaissait deux mois avant sa sortie, contrairement aux produits surmarketées avec stars et buzz viral routinier, dont les trailers traînent pendant des mois sur internet. Le film va néanmoins séduire et se bâtir une carrière remarquable sur la durée, suscitant davantage d’enthousiasme dans ses chiffres que La daronne, Le bonheur des uns…, Les apparences ou Mon cousin qui bénéficiaient tous de plus gros budgets et de vedettes.

Le symbole de la résilience des Français contre la sinistrose du confinement

Promettant des paysages hexagonaux splendides, de l’humour dans l’air du temps, avec son héroïne éponyme paumée et maladroite, loin des écrans et avec peu de scènes urbaines, c’est le jackpot. Antoinette dans les Cévennes démarre à 173 550 spectateurs dans une combinaison surréaliste de 444 écrans, faute d’encombrements le mercredi de sa sortie et de productions américaines dans les parages (Tenet ne s’adressait pas au même public). Aussi Laure Calamy et son âne Patrick vont tenir un sacré bout de semaine, 7 au total, avant de s’essouffler un peu, pour laisser de la place aux grosses sorties comme Adieu les cons et 30 jours Max. A la fermeture des écrans pour le second confinement, le film connaît encore une carrière réjouissante et se dirigeait vers son million. Mais l’épidémie aura eu raison de son ensoleillement.

Ce petit bonheur rural, rustique, bio dans son air 100% COVID-free, donne du baume au cœur, prolonge l’été et démontre le besoin des urbains de s’expatrier dans un arrière-pays idéalisé. L’académie des César va même jusqu’à nominer le film à huit reprises, exagérant les réelles qualités d’un film pour célébrer un symbole de vie au cœur d’une industrie exsangue qui a besoin de rouvrir au plus vite, mais que l’Exécutif français s’obstine à laisser fermé pendant des mois interminables.

La comédie sur les sentiers de randonnées de Robert Louis Stevenson dans les Cévennes est proposée dans la catégorie excessive de Meilleur film. Laure Calamy, dont il s’agit ici du premier succès personnel, est proposée comme Meilleure actrice de l’année et Benjamin Lavernhe comme Meilleur second rôle masculin… C’est sûrement démesuré au vu de ce que le film raconte réellement. Après tout Laure Calamy ne fait qu’usurper le jeu de Karin Viard, en moins cocasse et moins culottée, et Benjamin Lavernhe ne fait absolument rien pour solliciter une telle récompense. Il est juste cette figure bien-aimée et réconfortante au cœur d’une année covidée où tout nous a échappé, mais pas le plaisir d’assister à ce marivaudage solitaire et estival que Rohmer aurait sûrement mieux réussi (la présence de la formidable Marie Rivière est un signe), et qui nous a requinqué en attendant la réouverture future de nos cinémas.

Nous avons donc apprécié Antoinette dans les Cévennes davantage pour le sens qu’il redonnait à la vie lors d’une période noire, que pour ses qualités de grand film qu’il n’a jamais eu la prétention d’être. Et, pour cette raison, c’est un film qui historiquement restera gravé dans nos mémoires de cinéphiles.

Frédéric Mignard

Sorties de la semaine du 16 septembre 2020

Antoinette dans les Cévennes, affiche définitive

© Chapka- Films – La Filmerie – France 3 Cinéma

8 nominations aux César :

  • Meilleur Film
  • Meilleure Actrice : Laure Calamy
  • Meilleur Acteur dans un Second Role : Benjamin Lavernhe
  • Meilleur Scénario Original : Caroline Vignal
  • Meilleure Musique Originale : Mateï Bratescot
  • Meilleur Son : Guilaume Valeix, Fred Demolder, Jean:Paul Hurier
  • Meilleure Photo : Simon Beaufils
  • Meilleur Montage : Annette Dutertre

Le DVD & Blu-ray :

Sortie le 2 février 2021

  • Le film commenté par Caroline Vignal et Laure Calamy
  • Sur le tournage du film
  • Galerie de photos
  • Bande-annonce

Trailers & Vidéos

trailers
x
Antoinette dans les Cévennes, cover VOD

Bande-annonce de Antoinette dans les Cévennes

Comédie

x